Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Dans le Rhône, François Hollande nationalise un peu plus l’enjeu des Cantonales

Le président du Conseil général de Corrèze était lundi à Lyon pour soutenir les candidats socialistes aux Cantonales. Le scrutin territorial de mars présente, selon ce dernier, un double enjeu : valider le modèle de partenariat avec les Verts avant 2012 et roder un argumentaire de campagne présidentielle.

« J’ai gagné en Corrèze d’un siège, cela permet d’avoir une majorité unie et cohérente. » Hollande a bien saisi la configuration rhodanienne des Cantonales de mars dans le Rhône. Car pour deux sièges, l’Hôtel du Département peut basculer dans l’opposition. Cet enjeu bien en tête, l’ex-secrétaire national du PS a terminé son tour de l’agglomération lyonnaise au CCVA de Villeurbanne par un discours devant les militants et les sympathisants socialistes. Accompagné des candidats des trois cantons villeurbannais, Gilbert-Luc Devinaz, Richard Llung et Claire le Franc, François Hollande est revenu sur la disposition particulière des trois cantons, qui cristallisent la défiance entre les Verts et les socialistes depuis la cantonale partielle de juin 2010.
Une pierre d’achoppement qui pourrait poser problème en cas de victoire et de gouvernance commune du Conseil général. « Je suis pour une alliance, un partenariat, un contrat et un programme qui marque nos convergences » explique Hollande, qui veut réglementer les relations avec les écologistes. « Je peux comprendre le maintien d’une candidature verte au premier tour d’une élection, cela relève de la saine émulation », concède-t-il. « Mais entre partenaires, un maintien au second tour n’est pas acceptable » recadre-t-il immédiatement. Une question de l’ordre de la cuisine interne, qu’il faudra trancher avant les élections législatives de 2012. « Nous ne pourrons pas proposer de circonscriptions aux Verts si au préalable il n’y a pas d’accord de gouvernance du pays » tranche Hollande, avec en tête les Présidentielles comme grand oral du nécessaire consensus.
La voie qu’il trace rappelle la gauche version plurielle de Lionel Jospin. Au niveau des territoires, l’exemple de l’alliance écolo-socialiste trouve ses limites dans la gouvernance de Rhône-Alpes, où Jean-Jack Queyranne doit souffrir l’intransigeance de ses partenaires verts.

Il faudra pourtant outrepasser ces divergences de méthode pour emporter le Département. Le jeu en vaut la chandelle pour Hollande, venu rappeler très clairement « qu’un membre éminent du gouvernement est président du Conseil général » sans citer nommément Michel Mercier. L’ex-maire de Tulle concède d’ailleurs « ne pas avoir d’adversaire de droite » sur ce scrutin. Ce qu’il explique. « Je suis surpris par le peu de déplacements des leaders de la droite pour venir soutenir leurs candidats du Rhône sur ce scrutin », ironise-t-il. Puis développe : « S’ils ne viennent pas, c’est qu’il n’y sont pas invité, les candidats de la majorité départementale ne veulent plus être affichés comme étant de droite. » « Inviter un ministre aujourd’hui, c’est courageux », termine-t-il, provoquant l’acquiescement des trois candidats socialistes villeurbannais. Une critique qu’il étend à l’impopulaire président Sarkozy : « Quand votre côte de popularité n’est plus que de 20%, on cherche ceux qui vous soutiennent encore. »
La montée de l’extrême-droite, sa « campagne silencieuse » comme la dépeint l’ex-compagnon de Ségolène Royal, doit faire l’objet selon lui d’une vigilance accrue de la part des socialistes, et plus largement des républicains. Il en va de même pour l’abstention, qui devrait encore une fois être très élevée au soir des 20 et 27 mars. 



Tags : ps | cantonales | hollande |

Commentaires 3

Déposé le 10/03/2011 à 09h17  
Par Daniel Citer

Etonnant de voir Richard Llung s'afficher aussi ostensiblement aux cotés de "l'ex" de Ségolène Royal... Lui même étant un "ex" de la présidente de Poutoi-Charente ! Mais un ex soutien uniquement... Girouette, girouette, quand le vent tourne !

Déposé le 09/03/2011 à 12h02  
Par nounours Citer

les écolos et leurs sempiternelles oies

Déposé le 09/03/2011 à 12h01  
Par bouboule Citer

les oranges spéciales

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.