Gérard Claisse : « La fermeture du tunnel de la Croix-Rousse en 2012 perturbera le trafic automobile »

Gérard Claisse : « La fermeture du tunnel de la Croix-Rousse en 2012 perturbera le trafic automobile »
Gérard Claisse - Jazz Radio/LyonMag

Le vice-président à la participation citoyenne au Grand Lyon était l’invité lundi matin de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, en partenariat avec LyonMag.com.

S’il se réjouit de l’avance prise par les opérateurs qui ont déjà terminé le percement du second tube du tunnel de la Croix-Rousse - exclusivement réservé aux Modes Doux - Gérard Claisse n’annonce pas la fin des travaux sous la colline pour autant.
Les riverains devront supporter d’autres tirs de mines. Moins puissants toutefois et exclusivement diurnes, ils doivent permettre de réaliser les intertubes, qui doivent permettre de relier l’ancien tube au nouveau.
Mais à partir d’Octobre 2012, il faudra rénover, désamianter le tube existant, qui absorbe aujourd’hui près de 42 000 automobilistes par jour. Six mois sont nécessaires pour mener à bien ces travaux qui engorgeront forcément la presqu’île et ne faciliteront pas la vie des usagers habituels de l’ouvrage. Itinéraires modifiés précisés par des signalisations fixes et dynamiques, les outils prévus par le Grand Lyon pour faire face à cette redistribution du trafic sur le nord de la presqu’île risquent de ne pas peser lourd face aux inconvénients liés à la rénovation du tunnel. mais à la communauté, on l’assume. L’action politique est tournée vers les modes doux et les automobilistes devront accompagner l’effort.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lamalice le 28/09/2011 à 19:22

Nuisances imposées pour les riverains

la nuit dernière on a eu droit à tir à 4h00 du matin tout l'immeuble a été réveillé. Soit disant le tir respectait toutes les réglementations. On n'a pas été informé de ce tir nocif pour notre sommeil et pourtant on a pu donner l'heure exacte. Ce chantier est mal géré, il n'y a aucune communication avec les riverains, il y a des nuisances et surtout on a perdu toute confiance en ce qui peut être dit par le Grand Lyon ou écrit. On sait que les enjeux de ce chantier nous dépasse et on se demande vraiment à qui profite l'avance sur le planning initial. En tout cas pas aux riverains , ni aux utilisateurs....

Signaler Répondre

avatar
onagagné le 28/09/2011 à 16:40

Ce sont surtout les cyclistes qui prennent des risques !! Le danger pour les vélos c'est surtout l'absence de pistes cyclables : combien de kilomètres de "modes doux" auraient-ils pu être construits pour le prix de ce troisième tube ??

Signaler Répondre

avatar
lyonnidas le 20/09/2011 à 14:27

mode doux...et bouchons et polution C'est bien de penser ecolo avec le mode doux et de demander aux automobilistes de soutenir cette voie mais certains corps de metiers sont maintenant obliger de passer 2 a 3 fois plus de temps dans leurs vehicule! Je pense a ces techniciens, commerciaux, plombiers, electriciens, facteurs... Les rues s'engorgent et ont pensent que la vie sera plus tranquille! Mon mode doux a moi sera de quitter la ville pour le "doux" des campagnes!!! Pensez aux lyonnais qui bossent plutot que de penser au tourisme et aux promeneurs svp. D'ailleurs les velos deviennent un reel danger car ils ne respectent absoluement pas le code de la route et n'en sont pas pour autant sanctionner par les services de police..

Signaler Répondre

avatar
stivostine69 le 19/09/2011 à 11:34

Gestion lamentable des fermetures du tunnel jusqu'a présent.

En effet, alors qu'il serait possible de fluidifié en organisant la traversée via la rue qui longe l'opera ou tout autre chemin entre hotel de ville et cordelier, on laisse les gens chercher un chemin, ce qui conduit a d'enormes bouchons aux cordeliers.
De plus, une presence policiere sur ce circuit aux heures de fermeture permettrait d'economiser des m3 de carburant, mais nos dirigeants s'en moquent.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.