Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Tony Parker  Gilles Moretton (à l'extrême-droite de la photo) - Photo Lyonmag.com

La « formidable » arrivée de TP à l’ASVEL

Tony Parker Gilles Moretton (à l'extrême-droite de la photo) - Photo Lyonmag.com

Les réactions ne sont pas faites attendre après l’annonce de Tony Parker sur son arrivée à l’ASVEL pendant le lock-out de la NBA. C’est le bonheur du côté de la direction du club et des supporters.

"C’est lui qui va payer son assurance (190 000 euros jusqu'à fin décembre) et son salaire sera au minimum syndical (1500 euros/mois)." L’arrivée de Tony Parker dans la Green Team dès le 14 octobre prochain contre Paris ne va pas plomber les finances du club, selon son président Gilles Moretton. Cela devrait au contraire les booster : "On sait que l’arrivée de Tony Parker va déclencher une vague d’intérêt supplémentaire. On va attirer une clientèle différente, nouvelle. On doit travailler sur la billetterie, l’accueil, le divertissement car là, on parle de sport-spectacle. Il faudra que l’on fidélise cette clientèle, qui viendra de façon événementielle, ponctuelle." Car TP va jouer, et beaucoup selon son président. "TP jouera toutes les compétitions auxquelles participe l’ASVEL", indique Gilles Moretton. "Il n’a jamais été question de faire jouer Parker en Eurocup et pas en Championnat." Et il va donc y avoir du monde à l’Astroballe, qui va sembler bien petite avec la notoriété d’un joueur de renommée mondiale sur son parquet. "Les supporters et les amateurs ne vont pas snober cette chance de voir un des meilleurs joueurs d’Europe et du monde sur nos terrains et je pense qu’on va jouer dans des salles pleines, de partout", estime André Vial, le responsable des Astrogones, l’un des deux clubs de supporters.

Un joueur noble et responsable

Tony Parker a mis du temps pour prendre sa décision. Et celle-ci a peut-être été motivée par l’arrivée de Nicolas Batum à Nancy et de Boris Diaw à Bordeaux, depuis le début de la grève en NBA.  "C’est un moment important pour l’ASVEL et le basket français de voir ces joueurs-là, avec cette forme là, venir jouer en France", juge Gilles Moretton. "Cela montre aussi la maturité et le degré de responsabilité de ses joueurs : individualistes mais responsables des clubs dont ils sont actionnaires." Alors les négociations sur la reprise de la célèbre franchise américaine n’ont pas reprises, le lock-out pourrait donc durer jusqu’au mois de janvier, au minimum. Une bonne nouvelle qu’André Vial souhaite tempérer, notamment sur la gestion de l’effectif villeurbannais : "Pierre Vincent va maintenant devoir gérer cette grosse équipe. Certains joueurs vont perdre du temps du jeu. Il va falloir beaucoup de psychologie." Surtout pour Léo Westermann, à peine 19 ans, et qui a été désigné capitaine l’ASVEL pour la saison. "Je suis époustouflé par la progression des jeunes. Avec Tony, tous ces jeunes vont encore progresser. Et moi je rêve d’avoir un 5 majeur de l’ASVEL avec 5 Français et un 18e titre de Champion de France", conseille l’ancien mais toujours vaillant supporter. "TP peut leur apporter toute son expérience pour les faire progresser." Éléments de réponse ce jeudi : Pierre Vincent et Laurent Foirest doivent s’exprimer, à Villeurbanne, en même temps que Tony Parker et Gilles Moretton à Paris, sur le jeu et le système à mettre en place avec TP dans l’équipe.



Tags : parker | ASVEL | moretton |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.