Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Primaires PS : le Rhône est prêt !

Les primaires socialistes se rapprochent à grand pas. Les 9 et 16 octobre, le PS appelle les sympathisants de gauche à se mobiliser pour désigner le candidat socialiste à la présidentielle de 2012. Ils auront le choix entre Ségolène Royal, Manuel Valls, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg et Jean-Michel Baylet. Cette première en France nécessite une organisation lourde, et suscite quelques critiques…

C’est une véritable administration qui a été mise en place par le Parti Socialiste pour organiser les primaires. Dans le Rhône, 197 bureaux de vote seront ouverts le 9 octobre, soit cinq fois moins que pour une élection classique. 64 dans la seule ville de Lyon, 17 à Villeurbanne. En amont, un gros travail de préparation a été fait. Deux permanent, ainsi qu’un président de la Haute autorité départementale des Primaires permanent ont été mis en place dans les territoires pour cette occasion. Ils s’occupent de l’organisation du scrutin depuis huit mois.
Les communes doivent par exemple mettre à disposition du PS des locaux. « Quelques interventions ont été nécessaires pour convaincre certains maires, affirme Jacky Darne, le président de la Fédération PS départementale, notamment certains élus de droite, mais dans le Rhône à ce jour tout est réglé. »

30 000 euros de budget dans le Rhône

L’opposition ne l’entend toutefois pas de cette oreille. Le 19 septembre dernier, lors du conseil municipal de Lyon, le groupe UMP a protesté contre la mise à disposition gracieuse de locaux communaux, dont les écoles. Une circulaire du ministère de l'Intérieure, qui date de janvier, équivalente pour toutes les communes. « Quand les écoles sont mises à disposition dans le cadre de l’exercice de la démocratie, pas de problème, estime le député UMP Michel Havard. Mais quand elles sont mises au service d’un parti, cela me gêne. » La délibération a tout de même été votée. La mairie a apporté des assurances sur le financement du scrutin : « le contribuable ne paiera rien », selon Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon. Les communes refactureront à la Fédération PS du Rhône les dépenses effectuées pour cette élection : gardiennage, livraison de matériel dans les bureaux de vote par les agents de la ville, ménage.

Au total près de 30 000 euros seront investis par la Fédération départementale, notamment pour la communication et l’organisation du vote. Alors que pour la seule ville de Lyon, la facture s’élève à plus de 20 000 euros, les 30 000 provisionnés par la fédération PS du Rhône seront sans doute trop court. Mais la participation financière des votants - souhaités nombreux - d’un euro au minimum, la mobilisation des sections et de leurs personnels, mais aussi le PS-providence pourvoiront à d’éventuels dépassement d’honoraires. De quoi aiguiser encore un peu plus la suspicion de opposants.
Le Parti Socialiste doit aussi répondre aux interrogations de l’opposition concernant un éventuel fichage des votants, et notamment d’employés municipaux ou de responsables d’associations. Une critique balayée du revers de la main par Jacky Darne qui confirme que les listes électorales seront détruites huit jours après le second tour, sous le contrôle d'un huissier de justice. Par ailleurs entre les deux scrutins, les listes seront recachetées et mises au secret.

En attendant les militants sont mobilisés dans le département. Le 9 octobre, 2000 d’entre eux seront chargés de tenir les bureaux de vote. Chaque président a d’ailleurs reçu une formation. Le jour J, tous seront en charge de recevoir les listes électorales, de récupérer les urnes et en fin de journée de transmettre les résultats. Et pour s’assurer de la fiabilité des votes, chaque bureau disposera d’un stylo numérique pour remplir les procès verbaux, capable d'enregistrer les données en même temps qu'elles sont écrites sur papier. Le soir, les présidents transmettront les résultats au siège à Paris par le biais d’un système audiotel sécurisé, avant de remettre à la Fédération socialiste du Rhône le procès-verbal écrit. On attend les premières tendances aux alentours de 21h dimanche. Dans les différents lieux de vote seront aussi présents des assesseurs, et chacun des six candidats pourra désigner des délégués qui s’assureront qu’il n’y a pas, par exemple, d’incitation à voter pour un candidat en particulier.

Le Parti socialiste souligne en tout cas l’intérêt que les gens portent à cette élection. « Les débats télévisés captent l’attention de beaucoup, et nombreux sont ceux qui sont venus au meeting de François Hollande à Lyon le 14 septembre, a déclaré Jacky Darne. On espère 50 à 100.000 votants dans le Rhône, toutefois le succès sera d’abord si on gagne l’élection présidentielle en 2012. » Ne surtout pas oublier les priorités et l'adversaire.


-----
Les primaires, mode d'emploi

Le dimanche 9 octobre plus de 200 bureaux de vote seront ouverts dans le Rhône, de 9h à 19h. Tous les Français inscrits sur une liste électorale avant le 31 décembre 2010 peuvent voter. Des listes complémentaires ont aussi été faites par le PS, comprenant les jeunes de moins de 18 ans et les étrangers qui étaient adhérents au PS à la fin juillet. La liste des bureaux de vote est disponible sur Internet : www.lesprimairescitoyennes.fr ou www.partisocialisterhone.fr. Par ailleurs, s’il est fermé, vous trouverez sur la porte de votre bureau de vote habituel, l’adresse de celui le plus proche où vous pouvez aller voter.
Sur place, pas besoin de carte d’électeur, il suffira de présenter sa carte d’identité. Les votants devront s’acquitter d’une participation aux frais d’organisation d’un euro minimum, et signer la charte d’adhésion aux valeurs de la gauche. Le 9 octobre au soir, si aucun candidat n’a dépassé 50% des voix, un second tour aura lieu le 16 octobre.



Tags : primaires | ps |

Commentaires 3

Déposé le 08/10/2011 à 15h01  
Par ERDE Citer

La primaire ca ne marche pas au bureau de vote du quartier Mont-Blanc à Rillieux-la-Pape. Le Centre social, conformément à son réglement intérieur d'utilisation de ses salles, a refusé la salle du 25 de l'avenue du Mont-Blanc au PS.
En toute logique. Les élus socialistes, à lire le Progrès du jour, n'aiment que les réglements intérieurs qui leur sont favorables ! Pour preuve la récente tribune politique de leur opposition (septembre) pour le journal municipal qui a refusé car hors délai du réglement intérieur...

Déposé le 08/10/2011 à 12h34  
Par daniel Citer

j y vais t inquiete pas

Déposé le 08/10/2011 à 11h25  
Par lyonnais Citer

Il n'y donc pas que dans entreprises privées qu'il y a du fichâge!

Au sein même d'un des plus gros parti de France cela va exister demain!.

Ils ne pourront plus dire (ce parti) nous ne savions pas que c'était pas bien, eux même qui reproche cette façon de faire lors des années 40 ...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.