Eric Lafond : "Le Modem est prêt à participer au jeu démocratique"

Eric Lafond : "Le Modem est prêt à participer au jeu démocratique"
Eric Lafond - LyonMag/JazzRadio

Le conseiller du 3e arrondissement de Lyon, porte-étendard du Modem dans le Rhône, était l’invité de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

Alors que le président du parti orange annoncera officiellement sa candidature à l’élection présidentielle de mai 2012 cet après-midi, ses relais dans les territoires reprennent des couleurs malgré les échecs successifs aux élections locales. « Nous n’avons pas réussi à insuffler cette dynamique au plan local et régional pour démontrer que cette alternance à l’échelle du pays était aussi déclinable à l’échelon local », concède Lafond. Cette configuration très particulière au Modem, qui fait des territoires la portion congrue de son ambition politique, pousse toutefois ses lieutenants à redoubler d’efforts pour faire entendre leurs voix. « Nous travaillons hors les murs, d’où la nécessité pour le Modem de bâtir un projet politique sur du contenu », explique-t-il.
Et les effets s’en font ressentir à Lyon où, paradoxalement, les thuriféraires de Bayrou n’ont pas d’élus à la Ville, mais sont parmi les productifs en terme de propositions. « Tout est construit autour de l’idée d’un rayonnement national et mondial de Lyon, détaille Lafond à l’évocation du mitan du second mandat de Gérard Collomb. On considère que la majorité a fait  le choix des grands groupes, de l’évènementiel, de ce qui produit des effets immédiats alors que la situation économique de la France et de la Ville nécessite un travail de plus longue haleine pour faire muter le modèle économique vers le tissu des PME et des PMI. Il faut que l’on ramène l’industrie dans la ville. »
Il faudra pour cela enfin peser lors des prochains scrutins, les Législatives de juin en tête. « « Il y a une volonté nationale du mouvement de présenter des candidats partout, rappelle-t-il. Mais il faut être sincère. Nous devons gérer aujourd’hui nous une pénurie de ressources  humaines qui est le fruit des échecs électoraux des Européennes et des Régionales. C’est ce à quoi nous travaillons sur Lyon. Il faut que nous multiplions les porte-voix de François Bayrou. » Des candidats aux Législatives qui devraient être connus « au début du printemps. »
Il faudra aussi pour le Modem montrer plus de souplesse politique pour aménager cette « troisième voie » qu’il incarne, et en faire, plus qu’un outil de conviction, un outil de gouvernance. « Il y a souvent eu un malentendu sur cette troisième voie, recadre Lafond. L’indépendance que nous mettons en avant est intellectuelle. Nous sommes convaincus que ce troisième pôle fortifie la démocratie. Ce qui veut dire que nous sommes prêts à participer au jeu démocratique. »

L'interview complète à retrouver sur LyonMag.com.

Tags :

Modem

lafond

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
emilelyon le 13/12/2011 à 11:05

J'ai pris le temps de lire en détail le bilan de mi-mandat. Il n'y a pas tout mais c'est bien construit

Signaler Répondre

avatar
Benjamin le 08/12/2011 à 10:56

Ceux qui cherchent une vision et des propositions innovantes et non partisanes savent où trouver désormais.

Une bonne analyse à mi mandat qui a déjà porté ses fruits sur certains points du projet Garibaldi.

A lire

Signaler Répondre

avatar
Théo Dort le 07/12/2011 à 16:44

C'est vrai qu'ici, le désert on connaît, mais aux habituels bédouins que l'on devrait rencontrer, on croise plus souvent la route de brigands ...

Signaler Répondre

avatar
Marc le 07/12/2011 à 11:39

Eric Lafond toujours constant pour une alternative.
Respect.

Signaler Répondre

avatar
FrédéricLN le 07/12/2011 à 10:02

Tout à fait d'accord, vu d'Argenteuil, avec ces prises de position lyonnaises !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.