PCB : une quarantaine de cours d'eau pourraient être inspectés

La pollution aux PCB ne se limite pas au Rhône, puisque une quarantaine de cours d’eau du bassin Rhône-méditerranée, comme l’Azergues ou la Bourbre, pourraient être pollués, selon la Direction régionale de l’environnement (Diren). En cause : leur proximité avec des sites industriels susceptibles de rejeter des PCB. Mais cette liste doit encore être validée d’ici la fin de l’année par un comité d’experts.
Les études, qui seront effectuées en trois endroits différents des cours d’eau, porteront sur les quantités de PCB dans les poissons et les sédiments. Et les premiers résultats devraient être communiqués dans un an. Quant au Rhône, dont la consommation de poissons a été interdite jusqu'à la Méditerranée, une quinzaine de points devaient être inspectés.
La secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, avait proposé mercredi 10 octobre à Lyon, plusieurs pistes de recherches et d'actions afin de combattre "une pollution historique" aux PCB dans le Rhône.
Jugés "probablement cancérigènes pour l'homme", les PCB sont dangereux pour le foie, la reproduction et la croissance, avec des effets "possibles" sur le cerveau et les hormones thyroïdiennes. Largement déversés dans le Rhône dans les années 80, très peu solubles, ils se sont accumulés dans les sédiments puis dans les graisses des poissons.
Florent Clavel

Tags :

pollution

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.