Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Stéphane Psomiadis, directeur de Confluence - lyonmag

Pôle de commerces et de loisirs de Confluence: “totalement différent de la Part Dieu”

Stéphane Psomiadis, directeur de Confluence - lyonmag -

Stéphane Psomiadis, directeur du Pôle de Commerces et de Loisirs Confluence, était jeudi l’invité de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

Confluence qui a ouvert ses portes hier propose une version totalement innovante du shopping du centre ville. D’après Stéphane Psomiadis, Confluence est " un centre de nouvelle génération qui allie un lieu d’une belle qualité, à la fois en terme d’architecture, de design et d’aménagement intérieur, et une invitation au voyage". Mixer l’offre de loisirs et de commerces fait la particularité du centre. "On a une offre de loisirs qui est beaucoup plus présente et renforcée qu’elle ne l’est habituellement avec, à la fois un UGC Ciné Cité de 14 salles, une dizaine de pavillons de restauration, (…) un ludopôle qui offre des activités diverses et variées pour familles, enfants, et adolescents, et enfin, un club de fitness et un parcours ludique détente et sportif" détaille le directeur de Confluence.

Lyon a déjà la Part-Dieu (3°arrondissement) le plus gros centre commercial intramuros d’Europe, mais pour Stéphane Psomiadis, Confluence est "différent et complémentaire". Il s’explique : "La Part Dieu a une offre beaucoup plus large, de grande consommation avec 260 boutiques,  alors que Confluence va être beaucoup plus intégré dans un parcours de ville et de quartier". Autre atout du pôle de commerces et de loisirs, ses boutiques exclusives : Hollister, Blanco, Rawzoski, Fuxia … "Un assortiment de nouvelles enseignes qui favorise les découvertes pour les Lyonnais".
Concernant les éventuels problèmes d’affluence dans les prochains jours, et notamment les soucis de stationnement, le directeur Stéphane Psomiadis assure avoir anticipé :  "des agents seront placés aux axes principaux notamment autour de la rue Montrochet, du carrefour Charlemagne, et puis des parkings de proximité pour aider à fluidifier la circulation, au sud et à l’est de l’Hôtel de Région avec 400 à 500 places chacun ".



Tags : confluence | psomiadis |

Commentaires 4

Déposé le 07/04/2012 à 15h48  
Par Tartopom Citer

Désolé mais je ne vois pas de différence, je n'ai pas été convaincue, le même malaise ... et les spectacles à grands frais n'y changeront rien.

Déposé le 05/04/2012 à 14h58  
Par unlyonnais Citer

Centre ville jamais messieurs Collomb et autres, seulement un CC de ville, la Confluence c'est la banlieue Mr Collomb!

Déposé le 05/04/2012 à 10h51  
Par Jeunes Ecologistes de Lyon Citer

« DE NOUVELLES VITRINES POUR SE LAISSER TENTER, BIS REPETITA »

Communiqué de Presse des Jeunes Ecologistes de Lyon
Mercredi 4 avril 2012

Ce mercredi 4 avril à 19h, un gigantesque pôle de loisirs et de commerces ouvrira ses portes dans le nouveau quartier de la Confluence. Une centaine de commerces ainsi qu’un parking de 1500 places émergeront au coeur de cet éco-quartier.

Alors que l’artificialisation des terres fait disparaitre l’équivalent d’un département français tous les 7 ans, que la consommation et le pouvoir d’achat stagnent, que l’austérité de droite et la rigueur de gauche imposent de se serrer la ceinture, la ville de Lyon a fait le choix du faste, du luxe et du consumérisme.

Après le Carré de Soie (avril 2009), la Tour Oxygène (mai 2010), le Pôle de Loisirs et de Commerces Confluence (cette année), la rénovation en pôle de commerce de l’Hôtel-Dieu de Lyon qui doit débuter en 2012-2013 et le centre de Loisirs qui doit accompagner le Stade des Lumières dès 2014, la ville de Lyon pourra s’enorgueillir d’avoir fait sortir de terre un centre commercial par an. A croire que les crises environnementales, sociales et économiques n’existent pas à Lyon.

Les Jeunes Ecologistes de Lyon dénoncent ces investissements dispendieux générant une marchandisation de l’espace public. Nous souhaitons un véritable débat sur l’utilité de tous ces projets commerciaux. Bien que ce nouveau pôle commercial crée 800 emplois, le projet global reste un moyen de lutte insuffisant contre le véritable cancer de notre société : celui de la précarité et de l'exclusion.

Les Jeunes Ecologistes de Lyon appellent à une autre consommation plus respectueuse des individus et de l’environnement. Cette autre consommation sera vectrice d'une dynamique urbaine nouvelle prenant exemple sur le mouvement slow city. Notre vision de l'avenir est celui d'une ville durable plurifonctionnelle et non pas tentaculaire et fragmentée.


http://www.jeunes-ecologistes.org/groupeslocaux/lyon/6164/de-nouvelles-vitrines-pour-se-laisser-tenter-bis-repetita

Déposé le 05/04/2012 à 10h50  
Par Jeunes Ecologistes de Lyon Citer

« DE NOUVELLES VITRINES POUR SE LAISSER TENTER, BIS REPETITA »

Communiqué de Presse des Jeunes Écologistes de Lyon
Mercredi 4 avril 2012

Ce mercredi 4 avril à 19h, un gigantesque pôle de loisirs et de commerces ouvrira ses portes dans le nouveau quartier de la Confluence. Une centaine de commerces ainsi qu’un parking de 1500 places émergeront au coeur de cet éco-quartier.

Alors que l’artificialisation des terres fait disparaitre l’équivalent d’un département français tous les 7 ans, que la consommation et le pouvoir d’achat stagnent, que l’austérité de droite et la rigueur de gauche imposent de se serrer la ceinture, la ville de Lyon a fait le choix du faste, du luxe et du consumérisme.

Après le Carré de Soie (avril 2009), la Tour Oxygène (mai 2010), le Pôle de Loisirs et de Commerces Confluence (cette année), la rénovation en pôle de commerce de l’Hôtel-Dieu de Lyon qui doit débuter en 2012-2013 et le centre de Loisirs qui doit accompagner le Stade des Lumières dès 2014, la ville de Lyon pourra s’enorgueillir d’avoir fait sortir de terre un centre commercial par an. A croire que les crises environnementales, sociales et économiques n’existent pas à Lyon.

Les Jeunes Ecologistes de Lyon dénoncent ces investissements dispendieux générant une marchandisation de l’espace public. Nous souhaitons un véritable débat sur l’utilité de tous ces projets commerciaux. Bien que ce nouveau pôle commercial crée 800 emplois, le projet global reste un moyen de lutte insuffisant contre le véritable cancer de notre société : celui de la précarité et de l'exclusion.

Les Jeunes Ecologistes de Lyon appellent à une autre consommation plus respectueuse des individus et de l’environnement. Cette autre consommation sera vectrice d'une dynamique urbaine nouvelle prenant exemple sur le mouvement slow city. Notre vision de l'avenir est celui d'une ville durable plurifonctionnelle et non pas tentaculaire et fragmentée.

http://www.jeunes-ecologistes.org/groupeslocaux/lyon/6164/de-nouvelles-vitrines-pour-se-laisser-tenter-bis-repetita

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.