L'absence de logement est une atteinte à une liberté fondamentale

L'absence de logement est une atteinte à une liberté fondamentale
Photo Lyonmag.com

L'absence de solution d'hébergement d'urgence constitue « une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale ». C'est ce qu'a indiqué le tribunal administratif de Lyon, qui a donné raison à un couple kosovar vivant dans la rue avec ses cinq enfants. Cette famille en situation régulière avait déposé un recours depuis la fermeture des centres d'hébergement d'urgence du dispositif hivernal. Le préfet du Rhône doit maintenant trouver un lieu d'hébergement pour cette famille, sous peine d'une astreinte de 70 euros par jour de retard.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.