Les deux militants de Greenpeace relâchés

Les deux militants de Greenpeace relâchés
DR

Interpellés mercredi matin après avoir survolé la centrale du Bugey dans l'Ain, les deux militants sont sortis de garde à vue dans la soirée. Selon Greenpeace, ils sont convoqués au tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse le 17 octobre prochain. L'ONG de protection de l'environnement a voulu démontrer la vulnérabilité des centrales nucléaires françaises, en déposant des fumigènes sur l'un des réacteurs et en prouvant qu'il était possible d'atterrir au sein de la centrale. De son coté EDF assure que "la sûreté des installations de la centrale du Bugey n'a, à aucun moment, été remise en cause".A lire : Militant dans la centrale du Bugey : Greenpeace s'explique


0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.