Frais de Scolarité : trois universités lyonnaises hors-la-loi

Frais de Scolarité : trois universités lyonnaises hors-la-loi
Université Lyon 3 - Photo Lyonmag

L’Union Nationale des Étudiants de France (UNEF) publie mardi son palmarès annuel des universités qui pratiquent des frais d’inscriptions illégaux. Parmi elles, trois sont lyonnaises.

Pas moins de 31 universités françaises sont concernées. Certaines vont jusqu’à facturer 800€ de frais de scolarité supplémentaires en tout illégalité. L’UNEF publie ce rapport chaque année depuis 7 ans pour dénoncer ces universités hors-la-loi. Le syndicat étudiant note tout de même une légère amélioration depuis quelques années. Les tarifs des diplômes des universités françaises sont fixés par décret : 180 euros pour une licence, 250 pour un master, et 380 euros pour un doctorat. En tête de liste, l’Université Pierre Mendes France Grenoble 2, la Sorbonne à Paris, ou encore l’université de Strasbourg, qui affichent des tarifs 3 à 4 fois supérieur aux tarifs réglementaires. Les universités lyonnaises sont moins gourmandes mais figurent tout de même parmi les mauvais élèves de l’UNEF. L’INSA Lyon arrive en dixième position avec 161€ des frais illégaux. Arrivent ensuite Centrale Lyon et l’Université Lyon 3 respectivement en 16ème et 23ème place, facturant 75€ et 39€ supplémentaires à leurs étudiants.

Les universités hors-la-loi expliquent ces dépassements en ajoutant des frais divers tels que les frais informatiques, cartes d’étudiants, de bibliothèque, … Pour exemple, à Centrale Lyon, en complément des frais classiques qui s’élèvent pour le cycle ingénieur à 596€/an, chaque étudiant qui s’inscrit doit ajouter une redevance spécifique non définie, qui se cumule avec la médecine préventive qui elle s’élève à 75€ de frais supplémentaires. Ces prestations sont constituées d’un accès au réseau sans fil internet, à des salles informatiques, ainsi qu’à d’autres services complémentaires. A Lyon 3 c’est tous les diplômes qui seraient concernés d’après le rapport l’UNEF. Avec environ 39€ de plus par étudiant, sur un campus qui en compte 25 000, l’université génère 975 000€ de bénéfices supplémentaires en toute illégalité.

X
1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Jacquot le 18/07/2012 à 07:22

Les études ça coûte cher !! C'est pour ça que j'ai arreté a Bac - 2!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.