Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-Jack Queyranne - LyonMag

Ligne Lyon-Turin : Hollande et Monti devront prendre des décisions

Jean-Jack Queyranne - LyonMag

Jeudi soir, le président de la région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne accueillait le comité pour la Transalpine.

Son président Franck Riboud, également PDG de Danone, s'est exprimé sur le futur sommet italien qui se tiendra à Lyon en décembre. Et les deux hommes ont lancé un appel aux chefs d'Etat Hollande et Monti. Ils réclament notamment la ratification de l'accord signé en janvier dernier ou du déblocage du financement pour continuer les travaux de la ligne ferroviaire. Cette dernière est censée être opérationnelle en 2023, les travaux coûteront près de 30M d'euros.



Tags : lyon turin | queyranne | riboud |

Commentaires 4

Déposé le 17/09/2012 à 01h24  
Par Un élu opposant Citer

LE CUMUL DES MENSONGES POLITIQUES DANS CE DOSSIER EST TEL QU'IL FAUT DIRE STOP.
- Mensonges sur le trafic transfrontalier : le cumul des camions Fréjus+Mont-blanc sont encore en baisse, inférieurs à ce qu’ils étaient il y a 20 ans.
- Le nombre d'emplois annoncés dans la revue de la région en juin était de 30.000 : indécent lorsqu'on sait que cela ne dépassera pas 3000 (dont 50% côté italien). On nous dit alors qu'il s'agit de 3000 par an sur 10 ans (que dirait-on si l'on calculait le chômage ainsi); suite à une demande à Mr Queyranne de démentir, silence.
- Les coûts sont sous-évalués de manière honteuse; la cour des comptes a calculé les mêmes coûts que nous, les opposants, 11 milliards pour la partie française, soit plus de 35 milliards € au bas mot pour l'ensemble.
- L'alibi du report modal est une ficelle trop grosse; si les promoteurs sont vraiment favorables au report modal, que ne font-ils passer les camions sur la ligne existante qui n'est utilisée qu'à 25% et qui a fait l'objet d'un investissement conséquent pour la mettre au gabarit B1.
- On se moque des Français quand on leur dit qu'il faut un tunnel supplémentaire pour faire circuler sous les Alpes des trains à grande vitesse pour transporter des camions et gagner une heure (alors que partout ailleurs, les trains avec des camions circulent à vitesse normale) .
- On se moque des Français lorsqu'on leur dit qu'on détournera le trafic des camions qui transitent par Vintimille venant d'Espagne pour l'Italie. La voie maritime (transport des camions sur des bateaux est 20 fois moins chère, consomme beaucoup moins d'énergie, ne consomme pas de terres agricoles (600 ha pour le LT), ne nécessite pas 15 ans de travaux et un saccage irrémédiable de la Savoie et permet de transporter l'équivalent de Lyon-Turin pour 300 millions d'investissements au lieu de 35 milliards
- On ose dire qu'on financera une partie du projet par une nouvelle taxe sur les poids lourds alors que celle-ci n'aura pour seul effet que d'en réduire le nombre ou de les détourner vers d'autres voies : résultat, le déficit d'exploitation que nous avons déjà estimé à 1,5 milliards par an sera encore augmenté.
- On fait une injure aux Français lorsque des hommes politiques français poussent à une telle dépense de 35 milliards (alors qu'il nous manque 3,3milliards pour remettre à niveau les hôpitaux français.
- Mais on commet une faute politique lorsqu'on utilise le chantage pour faire pression sur le Président de la République en lui disant : on a déjà dépensé 800 millions pour faire deux descenderies, donc on ne peut pas s'arrêter là, dépensons 35 milliards.
- Mais on commet une seconde faute politique lorsqu'on remet ça cette semaine en disant sans aucun complexe : messieurs Hollande et Monti, financez tout de suite le tunnel de base, même si nous ne pouvons pas l'utiliser avant longtemps, alors le projet sera irréversible ! Quelle sanction pour un tel lobbying mené par des politiques chargé de dépenses publique alors que la Cour des comptes, la haute autorité environnementale, les ministères des finances et du budget alertent vivement les pouvoirs publics sur les risques de ce projet.
- On prend vraiment les Français pour des idiots lorsqu'on leur dit que ce projet va booster la croissance comme si’ il y avait encore de la croissance. On peut comparer avec le creusement des autres tunnels autrichiens et suisses; c'est le chiffre d'affaire de quelques-uns (BTP) qui augmente, peu de sous-traitance et grosses marges.
- On prend encore plus les Français pour des demeurés lorsqu'on leur dit que "l'outil créée le besoin", c'est à dire que l'existence du tunnel va générer du trafic, donc des camions supplémentaires (incohérence avec l'objectif annoncé de réduction de CO2). L'objectif fixé par le Grenelle de l'environnement utilisé comme alibi tombe vite lorsqu'on sait qu'il était de redescendre les émissions de CO2 au niveau de 1990 : du fait de la baisse du trafic, on y est déjà.
- On se pince pour savoir si l'on ne rêve pas lorsqu'on entend un responsable de tunnels suisses déclarer qu'avec le Lyon-turin, l'offre va dépasser la demande et qu'il faudra se mettre d'accord pour ne pas trop casser les prix...
- Ce projet est parfaitement inutile, sauf pour ceux qui en financent la communication et les prestations depuis 15 ans, c'est à dire les grandes sociétés du BTP qui bénéficieront des marchés.
- L"analyse poussée menée par les opposants à ce projet (des élus et citoyens responsables) montrent que les quelques politiques régionaux et locaux qui continuent à défendre avec acharnement ce projet pharaonique, coûteux et inutile connaissent tous les chiffres, les vrais que nous dévoilons aujourd'hui. S'ils disent qu'ils ne les connaissaient pas, ils ne pourront plus le dire, puisque nous leur donnons.
- Il nous reste un mystère à élucider : Mais comment et pourquoi donc certains « politiques » soutiennent-ils encore un projet aussi pourri pour lequel on va devoir emprunter aux banques 35 milliards que nos enfants devront rembourser … sans croissance ?
Toutes les analyses montrent une courbe de la croissance annuelle en baisse régulière depuis plus de 20 ans; aucun indicateur ne permet d'indiquer que cette tendance va s'inverser ; et pourtant RFF annonce une augmentation du trafic de 50% due à la croissance; on peut faire confiance à ses experts qui annonçaient en 2001 une croissance du trafic de +40% en 2010 : las, en 2010, on était au même trafic qu'en 2001 ! Combien coûte la récidive, dans ce milieu : on l'a faite payer aux petits actionnaires une première fois (tunnel sous la Manche), on va la faire payer au prix forts aux contribuables et à nos enfants.
- Enfin, la commission d'enquête a reproduit fidèlement toutes les "erreurs" que RFF lui avait fournies, elle en a ajouté, elle s'est même permis des écarts à la déontologie que nous dénoncerons en temps

Déposé le 14/09/2012 à 20h11  
Par dido Citer

Le tonnage transporté en 2011 entre la france et l'italie par les mont blanc et le fréjus est égal à celui transporté en 1988

dire qu'il y a une augmentation des trafic est faux la ligne existante est utilisée au quart de sa capacité

Ce projet est avant tout celui de l'AFTES
http://www.aftes.asso.fr/aftes_conseil.html
qui regroupe tout le BTP et qui est partenaire de la transalpine de Monsieur Riboud (Danone)

qu'ils donnent leur garantie et non pas celle de l'Etat.

Déposé le 14/09/2012 à 11h31  
Par kilou Citer

Bon , à part nous faire dépenser 30 milliards d'euros sur le papier qui nous couteront ........90 dans 15 ans !!!!!!! qui paie ?

Déposé le 14/09/2012 à 10h11  
Par chopa38@aol.com Citer

Stop à cette fumisterie

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.