Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Gérard Collomb entouré de plusieurs chefs dont Paul Bocuse - LyonMag.com

“Un parcours du Goût” pour la Cité de la Gastronomie de Lyon

Gérard Collomb entouré de plusieurs chefs dont Paul Bocuse - LyonMag.com

Le projet, tel qu’il a été présenté au jury le 15 octobre dernier au ministère de la Culture, était révélé à la presse lundi soir.

C’est par une photo de groupe qu’a débuté ce rendez-vous. 220 représentants des métiers de la cuisine (boulangers, sommeliers, pâtissiers, chefs…) ainsi que des politiques à l’origine du projet ont posé pour les photographes venus nombreux.
La conférence s’est poursuivie par la diffusion d’un petit film de quelques minutes présentant le projet dans son intégralité. Gérard Collomb a ensuite pris la parole exposant les arguments de la ville de Lyon à la candidature de la Cité de la Gastronomie. "Pourquoi Lyon doit accueillir la Cité de la Gastronomie ? Pour une raison simple : si on veut représenter la gastronomie française aux yeux du monde, il faut être dans une ville interconnectée. C’est le cas de Lyon avec l’aéroport de Saint-Exupéry, les nombreuses autoroutes, les TGV… Rhône-Alpes est également la 6e région européenne", a défendu le sénateur-maire tout en rappelant l’importance de l’histoire de la gastronomie à Lyon.
Ce sont ensuite Albert Constantin, architecte en charge du projet de reconversion de l’Hôtel-Dieu et Régis Marcon, grand chef cuisinier, qui se sont exprimés en dévoilant les grandes lignes du projet. On le savait : si Lyon est choisie comme Cité de la Gastronomie, c’est l’Hôtel-Dieu qui en hériterait. Mais de quelle manière ?

Réponse : par "un parcours du Goût" réparti sur 15 000 m2 dans l’Hôtel-Dieu. Ce dernier sera composé d'un marché des terroirs, de restaurants, de commerces dédiés aux arts de la table et au design, d'un musée, d'un centre de conférences et de ressources, d'un laboratoire d’idées, d'un jardin pouvant accueillir des manifestations de plein air… A noter que six entrées seront mises en place autour de l’Hôtel-Dieu pour permettre au public d’y accéder.

C’est donc une Cité de la Gastronomie sous de multiples formes que Lyon a présenté, avec pour objectif d’en faire un lieu ouvert à tous. "Ce que l’on veut, c’est que le repas gastronomique des français soit mis en valeur. Nous ne voulons pas d’un Louvre de la gastronomie mais d’un lieu vivant. On veut qu’il y ait des odeurs", a expliqué Régis Marcon.
Si la ville est sélectionnée, Gérard Collomb a annoncé qu’elle aura l’occasion de promouvoir sa Cité de la Gastonomie à l’étranger, notamment à l’occasion du SIRHA, le salon mondial de la restauration et de l’hôtellerie, qui doit se tenir à Lyon à la fin du mois de janvier 2013.

A noter que d’ici une quinzaine de jours, une conférence de presse sera organisée à Paris afin de présenter de nouveau le projet de Lyon mais cette fois-ci à la presse spécialisée. Le sénateur-maire a terminé la présentation en affichant sa détermination devant le monde de la cuisine lyonnaise. "A partir de ce soir, on ne se quitte plus! On y va ensemble!".



Tags : cité de la gastronomie | Gérard Collomb | Hôtel-Dieu | Parcours du Goût |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.