Membres présumés de l'ETA interpellés près de Lyon : les scellés oubliés sur place !

Membres présumés de l'ETA interpellés près de Lyon : les scellés oubliés sur place !
DR

Les policiers du Raid ont commis une bourde dimanche.

C'est le journal de Saône-et-Loire qui révèle l'affaire en affirmant que cinq plastiques contenant des preuves de l'implication des deux personnes arrêtées à Mâcon étaient restés sur place. Dedans se trouvaient notamment des armes de poing et des faux papiers. L'interpellation s'étant faite dans un hôtel, c'est la gérante qui a prévenu la police pour leur dire que des journalistes tournaient autour des sacs. Parmi les deux personnes interpellées : Izaskun Lesaka Argüelles. La femme de 37 ans serait considérée comme l'une des principales dirigeantes du groupe séparatiste basque. Les deux suspects, placés en garde à vue, doivent être transférés mardi dans les locaux de la Sous-direction antiterroriste. En octobre 2011, ce dernier avait annoncé son intention de mettre fin à la violence après plus de 40 ans d'actions pour l'indépendance du Pays basque et de la Navarre.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.