Kimelfeld à la tête du PS du Rhône : "ce n’est pas la fédé de Lyon"

Kimelfeld à la tête du PS du Rhône : "ce n’est pas la fédé de Lyon"
David Kimelfeld, entouré de son prédecesseur, de Sarah Peillon et de Cécile Michaux - LyonMag

Unique candidat à la succession de Jacky Darne, le maire du 4e arrondissement a pris ses fonctions vendredi matin.

Avec 84,8% des voix, David Kimelfeld devient l’homme fort du Parti Socialiste rhodanien. La participation a été plutôt correcte, 44,97%. "Avec un seul candidat, il fallait que les militants se motivent pour venir voter. On a réussi à rassembler au-delà de la motion", explique le nouveau 1er secrétaire fédéral.
Élu haut la main dans certaines sections (100% des voix dans 8 d’entre elles), il reconnait également s’être planté dans certaines : "J’ai fait 33% à Condrieu, un score pitoyable. Il va vite falloir que j’aille me présenter à eux".

Après s’être fait bien connaître de tous, David Kimelfeld appliquera ses objectifs : soutenir le gouvernement, produire des idées nouvelles et repérer de nouveaux talents pour 2014. Parmi son équipe très jeune, on retrouve notamment Sarah Peillon, Cécile Michaux ou Romain Blachier, tous susceptibles d’avoir à jouer un rôle prépondérant aux prochaines échéances.

S’il ne devait y en avoir que pour David vendredi matin, la réalité était autre. L’ombre de Gérard Collomb planait sur la fédération du Rhône. Notamment parce que le maire du 4e est présenté depuis longtemps comme son successeur désigné au poste de premier magistrat de Lyon et qu'il est actuellement dans son exécutif.
"Ce n’était pas le candidat de Gérard Collomb mais celui du rassemblement", tempère Martine Roure. "La fédé n’a pas comme fonction de s’opposer ou de servir Gérard Collomb", rajoute Jacky Darne. "La fédé du Rhône, c’est pas la fédé de Lyon. C’est l’ensemble des militants. Je vous demande donc de me juger a posteriori", conclut le principal intéressé.
Pour se défaire de son mentor, il devra commencer par lui imposer sa règle d’or : rassembler tout le monde derrière le gouvernement. Pas une mince affaire au regard de ses dernières sorties frondeuses. Mais après tout, Gérard Collomb n’est plus qu’un simple adhérent au PS aux yeux du 1er secrétaire.

Tags :

kimelfeld

ps

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
soleil rouge le 17/11/2012 à 10:32

KIM-EL-FELD

Signaler Répondre

avatar
Il en faut un le 17/11/2012 à 09:23

Ce n'est pas l'enthousiasme sur la photo ; une fatalité qui s'abat sur eux.

Signaler Répondre

avatar
Rillard le 17/11/2012 à 07:10

C est bien car Darne dégage, il a été très nul

Signaler Répondre

avatar
Lucien le 16/11/2012 à 20:31

La Corée du nord, à Lyon !

Voila un bel exemple de collaboration avec les forces du bien et d'illustration du rayonnement de Lyon !

Au scrutin, un candidat.
Des militants aux ordres qui appliquent les consignes de vote. Des dirigeants qui prennent les gens de l'extérieur, pour ce qu'ils ne sont pas.

A quand le petit livre rouge du grand khalife ?!

Signaler Répondre

avatar
jm le 16/11/2012 à 18:43

Un changement de pouvoir très chinois.

Signaler Répondre

avatar
spartacus le 16/11/2012 à 17:25

Et ben...Si c' est pas de la langue de bois c'est au moins de langue de béton !
La fédé du Rhône ne serait pas celle de Lyon et pas celle de GC ? Je pouffe !
On a vu ce que ça a donné aux législatives !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.