Pour Pinder, le vétérinaire qui a déclaré Baby et Népal tuberculeuses est "spécialiste surtout des vaches et des volailles"

Pour Pinder, le vétérinaire qui a déclaré Baby et Népal tuberculeuses est "spécialiste surtout des vaches et des volailles"
Bbay et Népal ne seront pas euthanasiées avant janvier - Photo LyonMag

Le PDG du cirque Pinder Gilbert Edelstein a écrit une lettre ouverte au Préfet du Rhône.

Excédé que le maire de Lyon Gérard Collomb et son premier adjoint Jean-Louis Touraine justifient la décision d'euthanasier les deux éléphantes du parc de la Tête d'Or en se défaussant sur l'arrêté préfectoral d'abattage, Pinder se retourne donc vers le Préfet Carenco : "Il est inconcevable que vous ne suspendiez pas votre Arrêté de mise à mort alors que les tests effectués en 2010 déclaraient Népal négative, et Baby douteuse puis négative, et que le Vétérinaire Marc Artois, spécialiste surtout des vaches et des volailles a transformé en positif. Mes éléphantes en 2010 n'étaient pas porteuses du germe de la tuberculose." Gilbert Edelstein rappelle qu'en 2010, le Ministre de l'Environnement  Jean-Louis Borloo avait été obligé de défendre le cirque contre une "injustice" des Tribunaux de Valence qui voulaient saisir deux autres éléphantes (Saba et Delhi). Le communiqué précise qu'à l'époque, le directeur de cabinet de Borloo n'était autre que Jean-François Carenco, actuel préfet du Rhône. Le cirque Pinder espère donc que le refus de ce dernier de revenir sur son arrêté n'est pas une forme de "vengeance".
Gilbert Edelstein invite par ailleurs le préfet à l'accompagner son sous chapiteau en avril à Lyon pour découvrir à ses côtés le nouveau spectacle de Pinder... si les deux "innocentes éléphantes" sont encore en vie.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
fran le 28/12/2012 à 23:45

vous etes qui pour disposer de la vie de ces betes oui peut etre malade mais soignable mais simplement vous ne voulait pas messieurs du grand lyon votre petit confort vous met a l'abri mais c'est betes sont notre avenir nous malade en fin de vie ont demande a mourrir ont nous l'interdit mais eux ont leur demande pas leur avis ont va les executer j'espere et je souhaite que vous aurais ca sur la coeur pour le restant de votre vie

Signaler Répondre

avatar
fran le 28/12/2012 à 23:35

dsl pour tous les detracteurs mais si ont peu sauver ces deux elephants pkoi pas ils ont un droit de vie comme nous simplement ont leurs donne pas le choix t'ai malade je te pique toi tu est malade incurable tu souffre alors chercher l'erreur

Signaler Répondre

avatar
Claire69 le 28/12/2012 à 21:57
contribuable inquiet a écrit le 28/12/2012 à 19h09

cette histoire dure trop
Euthanasie rapide de ses éléphants
A les voir tourner dans leur enclos,cela adoucira même leur souffrance
Bravo les exités oisifs qui défendent la prison à vie pour de pauvres bêtes

N'importe quoi ! Souhaiter l'euthanasie d'animaux c'est complètement disproportionné et injustifié . De quel droit ??? Et bravo pour votre simpliste méconnaissance du comportement animal!

Signaler Répondre

avatar
betty.robert@bbox.fr le 28/12/2012 à 19:20

quelqu'un sait-il quelles sont les conditions de vie de ces pauvres éléphantes depuis la prononciation de cette lamentable affaire ?

Signaler Répondre

avatar
contribuable inquiet le 28/12/2012 à 19:09

cette histoire dure trop
Euthanasie rapide de ses éléphants
A les voir tourner dans leur enclos,cela adoucira même leur souffrance
Bravo les exités oisifs qui défendent la prison à vie pour de pauvres bêtes

Signaler Répondre

avatar
etalors! le 28/12/2012 à 18:51

depuis le début de la saga "éléphant en péril" on aurait aimé avoir les explications des vétérinaires avant de faire des commentaires sans connaitre le fond de l'histoire comme à l'image d'un prévenu déclaré coupable avant d'être jugé:des preuves doivent certainement exister sur la présence ou pas de la tuberculose et des risques encourus sur la population( notamment pour" les soigneurs".) et sur les autres animaux.
On aime bien les romans feuilleton à la française pour éviter de parler de ceux qui vont mourir de faim et surtout de froid faute de logement au pas de notre porte...

Signaler Répondre

avatar
Pasteur le 28/12/2012 à 18:17

Quand on veut se débarrasser de son chien on dit qu'il a la rage.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.