Signaux positifs pour l'immobilier à Lyon : est-ce le bon moment pour acheter ?

Signaux positifs pour l'immobilier à Lyon : est-ce le bon moment pour acheter ?
Photo d'illustration - LyonMag.com

Selon le baromètre Seloger.com, les prix de l'immobilier sont en légère baisse à Lyon.

Ils ont reculé de 0,7% sur les trois derniers mois, à 2951 euros le mètre carré en moyenne en décembre. Le 3e arrondissement est celui dont les prix à la vente ont le plus baissé (-1% à 3554 euros), devant le 1er (-0.4% à 3777 euros). L'étude de Seloger.com montre en revanche que dans le 6e arrondissement, après une baisse à l'automne, les prix sont légèrement repartis à la hausse à 4512 euros le mètre carré. A l'échelle de l'agglomération on notera aussi la baisse des prix à Vénissieux (-2,9%).

Cette tendance semble indiquer que nous sommes dans une bonne période pour acheter. D'autant plus que parallèlement, les taux d'intérêt des crédits immobilier se situent à un niveau historiquement bas : 3,23% en moyenne en décembre au niveau national, du jamais vu depuis 1945. Cela concerne à la fois le marché du neuf et de l'ancien. Par ailleurs, selon Crédit Logement, la durée moyenne des prêts consentis s'établissait à 208 mois en décembre, soit un peu plus de 17 ans.

Tags :

immobilier

22 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Maxime le 07/01/2013 à 10:27

Si vous avez des liquidités, mieux vaut les placer et louer car les intérêts couvriront largement votre loyer, et quand les prix auront retrouvé le bon sens vous pourrez acheter plus grand et ainsi vous gagnerez sur tous les tableaux. Ce calcul est valable chaque fois que les prix de vente sont déconnectés des loyers, ce qui est vraiment le cas en ce moment.

Signaler Répondre

avatar
styve le 06/01/2013 à 23:59

Eternelle débat entre propriétaires et locataire.
mais balancer 1000 Euros a son proprio tous les mois pendant des années, ça fait mal.
En plus mais pas un centimes a transmettre a tes enfants, vont pas vous aimer oulalal PFFFFFF.

Signaler Répondre

avatar
Polimmo le 06/01/2013 à 18:51

le manque de logements est un mensonge pour les gogos, que ce soit à Paris ou en province il y a plus de logements vides que d'acheteurs potentiels. C'est pour cela que les promoteurs lèvent le pied afin de ne pas faire comme en Espagne. Les prix doivent absolument baisser sinon l'économie va mourir et le chômage exploser. Les petits propriétaires ont tort d'avoir peur.

Signaler Répondre

avatar
logique le 06/01/2013 à 14:38
Mufle a écrit le 06/01/2013 à 14h05

@fixie: "Quant a la génération des Baby boomer, elle vas arriver sur marché de l'immobilier dans 20 ans et pendant ce temps tu aura claquer des centaines ... "

Je ne crois pas non, elle y est déjà et elle va sortir du marché par la grande porte. Je ne sais pas où tu mets la période du baby-boom mais classiquement c'est entre 45 et 60. Ce qui nous donne des personnes de 62 à 77ans dans 10 ans.

Certes pas d'enfant et à la retraite avec 900E ça sera dur, mais je n'y suis pas encore et pour payer celle de ceux qui y sont (la génération du baby boom justement) je ne suis pas prêt d'y être.

Il ne faut pas se leurrer les prix sont trop élevés % aux salaires, et si ça a explosé partout il est inconcevable que la France passe à côté, vu nos piètres résultats économiques il n'y a aucune raison.

... j'ai le temps j'attends que le melon des vendeurs se dégonfle.

bon raisonnement et je rajouterai qu'on a déjà plus de 50% de propriétaire ,alors pensez que tous le monde puisse devenir propriétaire est une utopie d'une part et qu'il faut bien des locataires pour les appart et maisons mis en location...

Signaler Répondre

avatar
Mufle le 06/01/2013 à 14:05

@fixie: "Quant a la génération des Baby boomer, elle vas arriver sur marché de l'immobilier dans 20 ans et pendant ce temps tu aura claquer des centaines ... "

Je ne crois pas non, elle y est déjà et elle va sortir du marché par la grande porte. Je ne sais pas où tu mets la période du baby-boom mais classiquement c'est entre 45 et 60. Ce qui nous donne des personnes de 62 à 77ans dans 10 ans.

Certes pas d'enfant et à la retraite avec 900E ça sera dur, mais je n'y suis pas encore et pour payer celle de ceux qui y sont (la génération du baby boom justement) je ne suis pas prêt d'y être.

Il ne faut pas se leurrer les prix sont trop élevés % aux salaires, et si ça a explosé partout il est inconcevable que la France passe à côté, vu nos piètres résultats économiques il n'y a aucune raison.

... j'ai le temps j'attends que le melon des vendeurs se dégonfle.

Signaler Répondre

avatar
fixie le 06/01/2013 à 13:11

A mufle. Tu tiens ce discours car tu n'a pas encore de famille ou est tu encore jeune peut être. Mais a la retraite, avec 900 euros de revenus, pourras tu encore te payer un loyer de 800 euros par mois et continuer tes loisirs?. Sincèrement je pense pas. Quant a la génération des Baby boomer, elle vas arriver sur marché de l'immobilier dans 20 ans et pendant ce temps tu aura claquer des centaines de milliers d' euros a perte. Pour mon cas personnel mon crédit ne me coûte pas plus cher que mon ancien loyer et je voyage toujours autant, mais je préfère me faire un capital, que d'enrichir un propriétaire. Afin bref chacun son truc. Mais des gens comme toi et mois il en faut, ça fait marché le système,

Signaler Répondre

avatar
Mufle le 06/01/2013 à 12:21

Aux deux personnes qui avancent la démographie, vous oubliez un gros détail. La génération du baby boom n'est pas éternelle et qd elle laissera sa place ça sera comme pour son arrivée: en masse. Ca devrait être palpable dans moins d'une dizaine d'année.

Pour ce qui est de million de logement manquant, ils seraient pour qui ? Les travailleurs au noirs "importés" par les entreprises de BTP pour construire des logement que plus personne ne peut se payer ? Le pb va se régler de lui-même.

Que je mette 300000E en loyer ou en appart peu m'importe, je ne l'emporterai pas dans la tombe. Par contre devoir me serrer la ceinture, ne plus partir en vacances et accepter tout et n'importe quoi pour rembourser un crédit donc me balader avec un boulet au pied de plus en plus pesant avec la crise c'est tout vu.

Je n'ai pas les moyens vu les prix de concilier liberté et propriété donc je m'abstiens.

Mais peut-être avez vous des biens à vendre qui ne trouvent pas preneur ?

Signaler Répondre

avatar
stann le 06/01/2013 à 10:33

Pour qu'il y est bulle immobilière, il faut que le nombre d' appartements sur le marché soit supérieur en nombre a ceux qui sont en attente de logement. Comme le précise une personne il manque en France plus de 1 million de logement, de plus notre démographie est galopante et le nombre de familles monoparentales explosent. En Espagne, le marché immobilier c'est effondré dans des régions ou ils ont trop construit de logements, le marché ne c'est pas effondré a Barcelone ou Madrid par exemple. Acheter sont logement c'est la garantie d' une retraite paisible, c'est se constituer un capital transmissible a ses enfants. Être locataire c'est la garantie de perdre chaque année pour un appartement de 90m2 la somme de 12.000 euros soit en 30 ans 360.000 euros en pure perte. Je ne suis pas un économiste, mais ça me ferai bien suer de jeter près de 400.000 euros par la fenêtre. A ceux qui ne veulent pas faire le pas de l'achat, rendez vous a 62 ans.

Signaler Répondre

avatar
Pierre P. le 05/01/2013 à 18:09

Les 150 ou 200 appartements vacants Lyonnais (surtout sur les 2ème ,6ème et 8ème) appartenant à la ville de Lyon devraient se trouver rapidement sur le marché et créer une bulle d'oxygène permettant l'éclatement d'une autre bulle (immobilière). Souhaitons que la décision soit prise dès le 1er trimestre.

Signaler Répondre

avatar
vision le 05/01/2013 à 10:18

Cela fait 5 que l'on peut lire dans les journaux que la baisse c'est maintenant et qu'il faut acheter. Voilà quelques raisons qui font que l'immobilier ne vas pas s'effondrer. D'abord il manque 1 millions de logement en France. De plus nous avons la plus forte démographie d' Europe, que le foncier est très rare dans les grandes agglomérations et que l'activité économique ce concentre désormais dans les grandes aires urbaines. De plus les promoteurs ralentissent actuellement la construction de logements collectifs. Être propriétaire jeune c'est la garantie de se constituer un capital, de le revendre a la retraite et de s'installer ailleurs. Si a la retraite vous n'êtes pas prioritaire de votre habitation, a un moment ou vos revenus vont diminuer de moitié, vous prenez le risque de ne plus pouvoir vous logez correctement et ou vous voulez de surcroit. Pour ma part je préfère faire un effort financier a mon âge et vivre une retraite correcte dans une ville que j'aurais Choisie, que de devoir finir mais jour dans une cité de la banlieue lyonnaise faute de pouvoir payer un loyer.

Signaler Répondre

avatar
étatdeslieux le 04/01/2013 à 19:47

les personnes qui font tout pour que les prix soient élevé sont:
les agents immobiliers et autres vendeurs,
les collectivités territoriales grâce aux taxes des droits de mutations
tous ceux qui ont acheté cher leur appart et qui veulent une plus value à la revente (donc attendent...)
mais la demande n'a pas les moyens d ôu des transactions au ralenti...

Signaler Répondre

avatar
M.Sarolas le 04/01/2013 à 19:17

Acheteurs attendez encore un peu et votre patience va vous rapporter gros. Les prix devraient reculer d'au moins 20% dès cette année à Lyon. Il est fou d'acheter ici à ces prix actuels car la baisse va être telle qu'une revente sans perte sera impossible et ce, pour de nombreuses années. Le chômage devant s'amplifier, les désillusions seront cruelles.

Signaler Répondre

avatar
herve le 04/01/2013 à 18:22

je vend un terrain 800 m 2 avec piscine à venissieux à bientot

Signaler Répondre

avatar
fini le 04/01/2013 à 17:56

Il y a 18 ans j'ai acheté mon appartement a Lyon bord de Saône 700.000,00 francs pour 95 m². Je l'ai remboursé en 17 ans, tout en faisant de l'épargne. A ce jour notre nous ne pourrions plus acheter le même appartement a Lyon, car il faudrait débourser au moins 300.000 euros et s'endetter toute une vie, sans pouvoir épargner. A ce jour propriétaire de notre appartement a Lyon et grâce a notre épargne et un petit prêt immobilier nous avons acheter un T3 a Argeles sur mer, a coté de Collioure. tous cela pour dire qu'il y a encore 20 ans un couple a salaire moyen pouvait se constituer un capital immobilier, maintenant a moins d' avoir un salaire de cadre sup, ce n'est plus possible.

Signaler Répondre

avatar
bulle immobiliere le 04/01/2013 à 17:04

Heu il me semble plutôt que si les prix commencent enfin à baisser, c'est justement le moment d'attendre

Signaler Répondre

avatar
Marie France le 04/01/2013 à 16:25

Lyon est une ville provinciale ou l'immobilier est trop surévalué.Je préfère acheter plus petit à Paris ou Nice

Signaler Répondre

avatar
tabou le 04/01/2013 à 15:38

vous pouvez enlever à la vente 1000 euros par m2 dans la plupart des secteurs de Lyon et vous aurez un marché dynamisé et plus conforme au niveau de vie de la population

Signaler Répondre

avatar
précisez le 04/01/2013 à 15:30
vanty a écrit le 04/01/2013 à 15h20

C'est drôle mon voisin du dessous vient d'acheter son appartement deux fois plus cher que le mien, pour la même superficie, il a pris un crédit sur 30 ans et ses enfants passent leurs vacances d'été à LYON, dans la copropriété, par 40° a l'ombre, grâce a leur "futé" de père, trop endetté.
Moi je viens de finir de payer mon crédit sur 15 ans, et je viens d'acheter un appartement en bord de mer, pour mes enfants.
le pire c'est que mon voisin futé, doit gagner plus que moi, mais il vient d'acheter un appartement deux fois plus cher que moi, avec un crédit sur 30 ans, ce qui double encore le prix de son appartement.
Encore un qui a succomber aux chants des sirènes de l’immobilier.
Mais pendant 30 ans il vas falloir banquer, en serrant les fesses pour ne pas se retrouver au chômage.

ton scénario est intéressant,mais comment expliques tu l'achat au bord de mer:ça étonnerait que le prix soit plus avantageux qu'à Lyon ...et plus intéressant de faire une transaction actuellement dans le sud

Signaler Répondre

avatar
Poutin le 04/01/2013 à 15:30

trop fort vantyard, tu veux pas un passeport russe ?

Signaler Répondre

avatar
vanty le 04/01/2013 à 15:20

C'est drôle mon voisin du dessous vient d'acheter son appartement deux fois plus cher que le mien, pour la même superficie, il a pris un crédit sur 30 ans et ses enfants passent leurs vacances d'été à LYON, dans la copropriété, par 40° a l'ombre, grâce a leur "futé" de père, trop endetté.
Moi je viens de finir de payer mon crédit sur 15 ans, et je viens d'acheter un appartement en bord de mer, pour mes enfants.
le pire c'est que mon voisin futé, doit gagner plus que moi, mais il vient d'acheter un appartement deux fois plus cher que moi, avec un crédit sur 30 ans, ce qui double encore le prix de son appartement.
Encore un qui a succomber aux chants des sirènes de l’immobilier.
Mais pendant 30 ans il vas falloir banquer, en serrant les fesses pour ne pas se retrouver au chômage.

Signaler Répondre

avatar
dam le 04/01/2013 à 13:18

Exact. Ne pas se laisser berner par des taux très bas.

En tout, faites une simulation, ce n'est pas bien compliqué : relever votre taux de crédit, baisser votre prix d'achat et comparé.

Signaler Répondre

avatar
Louise le 04/01/2013 à 12:41

Les prix de mise en vente ne veulent rien dire dans une ville ou les négociations sont de plus de 20%.
Attendons encore quelques mois, les pris réels de vente devraient chuter de manière significative et largement couvrir une hausse prévue des prêts immobiliers.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.