FN : Boudot demande à Collomb de reconnaître le génocide lyonnais de 1793

FN : Boudot demande à Collomb de reconnaître le génocide lyonnais de 1793
Christophe Boudot - LyonMag

A l'occasion du 220e anniversaire de la terreur révolutionnaire à Lyon, le secrétaire départemental du Front National veut rendre hommage aux victimes du comité de salut public.

"Bien décidée à soumettre la ville, le comité de salut public de Robespierre a voulu rayer Lyon et ses habitants de la république française en envoyant sur place ses commissaires politiques de triste mémoire : Fouché, Couthon, Collot d’herbois et d’autres encore pour noyer dans son propre sang cette population lyonnaise républicaine et pourtant insoumise. La guillotine trancha des centaines de têtes de toutes conditions sociales et pour aller plus vite, on fit donner la mitraille avec des canons à la plaine des Brotteaux où, en quelques dizaines de jours seulement, plusieurs milliers de lyonnais alignés au bord des fosses communes furent alors sauvagement exécutés", explique Christophe Boudot.
Le futur opposant de Gérard Collomb aux municipales interpelle d'ailleurs le sénateur-maire, en lui faisant la demande de "rendre hommage publiquement à ces Lyonnais assassinés par le comité de salut public et ses représentants municipaux à Lyon et d’inscrire au calendrier des écoles de la ville un jour de commémoration qui pourrait être le 9 octobre, date de la capitulation de l’armée de Lyon du Général Du Precy contre les troupes conventionnelles qui ont assiégé la ville."

X

Tags :

boudot

collomb

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Général Kellermann le 25/01/2013 à 21:42
Hooligone a écrit le 25/01/2013 à 17h51

N'oublions pas non plus que les foréziens étaient venus prêter mains fortes à ce Comité de Salut Public à ce génocide contre le peuple de Lyon.

Et alors? Les Verts en sont-ils responsable. Dois-je réunir mon armée des Alpes et marcher sur Geoffroy Guichard?

Signaler Répondre

avatar
Hooligone le 25/01/2013 à 17:51

N'oublions pas non plus que les foréziens étaient venus prêter mains fortes à ce Comité de Salut Public à ce génocide contre le peuple de Lyon.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.