Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Yves Fournel - LyonMag

Yves Fournel, semaine de 4 jours et demi à l’école : “Rien n’est tranché à Lyon”

Yves Fournel - LyonMag

Yves Fournel, adjoint à la ville de Lyon en charge de l’éducation et de l’enfance, était l’invité ce mardi de Jazz Radio pour l’émission Ca jazz à Lyon, proposé en partenariat avec Lyon Mag.

La réforme des rythmes scolaire et donc le retour de la semaine de quatre jours et demi va s’appliquer à Lyon dès la rentrée prochaine ?
"Gérard Collomb a indiqué très clairement que l’on attendait de la part de l’Etat des réponses sur le financement de la réforme en particulier sur les prestations de service de la caisse d’allocations familiales pour les accueils de loisirs périscolaires".

Il faut dire que le délai est assez court puisque Yves Fournel a jusqu’au 31 mars prochain pour dire si l’application se fera dès la rentrée prochaine ou non. "Si d’ici quinze jours voire trois semaines, nous n’avons pas de nouvelles, forcément on tira les conclusions que nous ne sommes pas en situation de commencer en 2013. Aujourd’hui, il y a encore la possibilité de dire que la réforme ne rentrera en compte qu’en 2014. Des négociations sont ouvertes et des réunions se tiennent cette semaine".

La ville de Lyon se prépare en tout cas à une application en 2013. Yves Fournel va proposer un projet à l’inspection académique. "2013 ou 2014, c’est dès maintenant qu’il faut préparer ce projet. Nous sommes aujourd’hui en mesure d’échanger avec les enseignants et les parents sur une base. Cette base part de l’intérêt des enfants mais aussi de tenir compte des temps d’apprentissage et cela irait plutôt sur le fait qu’il faut allonger la pause méridienne. Aujourd’hui, ce que l’on met en réflexion ce sont des horaires entre 8h30 et midi, et puis entre 14h30 à 16h15".

Les parents tout comme les enseignants sont inquiets vis-à vis de ces nouveaux rythmes scolaires. Ils organisent mercredi un rassemblement puis une grève la semaine prochaine. "Avec les enseignants, nous n’étions pas en mesure de le faire avant la sortie des textes officiels. Dans l’ordre, je vais rencontrer les inspecteurs cette semaine et à partir de la semaine prochaine les directeurs d’école pour faire le point avec eux. Mais il y a des questions qui ne relèvent pas de la Ville de Lyon".

Les enseignants expliquent aussi que si la Ville de Lyon veut aller aussi vite dans l’application de la réforme, c’est qu’elle veut toucher cette aide exceptionnelle de 50 euros par écolier. "Nous n’avons aucun avantage financier à commencer en 2013 ou en 2014".

Pour Yves Fournel, la réforme des rythmes scolaires a tout de même des chances de rentrer dès la rentrée 2013. "Ce n’est pas facile car il y a des problèmes à résoudre. C’est aussi cela le message que je veux faire passer. Nous ne sommes pas restés les deux pieds dans le même sabot. Nos équipes ont travaillé tout comme les associations. Après je ne nie aucune des difficultés et des points qu’il faut résoudre. C’est un moment formidable pour l’éducation où tout le monde doit se retrouver autour d’une table pour discuter en fin de l’articulation de ce que l’on fait sur les rythmes scolaires et en dehors".



Tags : ça jazz à lyon | rythmes scolaires |

Commentaires 5

Déposé le 05/02/2013 à 17h23  
Par bonsens! Citer

revenir à 4jour et demi pour les élèves est bien plus profitable que concentrer tout sur 4 jours:tous les experts pédagogues le disent ,et les autres pays le font..Mais pour quoi ne pas privilégier l' école le samedi comme cela se faisait avant ...vu que le mercredi beaucoup de gamins participent dans des clubs ou autre association culturelle ou sportive le mercredi

Déposé le 05/02/2013 à 17h15  
Par Maîtresse Citer

C est l échec du Gouvernement. Tout le monde est contre cette folie

Déposé le 05/02/2013 à 11h18  
Par aegir Citer

Y.Fournel. L'homme pour qui son mandat consiste à noyer le poisson.

Déposé le 05/02/2013 à 09h41  
Par Cap Canal Citer

Yves, quel regard de braise ! A quand l'épingle rouge au veston ?

Déposé le 05/02/2013 à 09h24  
Par Tom-Faurobert Citer

Monsieur Fournel ne parle pas des souhaits de la municipalité du 8ème arrondissement qui souhaite détruire un terrain de sport (Stade Dumont) pour y construire un groupe scolaire plutôt que de dépolluer le terrain d'une ancienne usine présent juste à côté.

Vouloir racheter ce terrain "pollué" pour délocaliser le terrain de sport (en rajoutant un peu de terre) plutôt que de réellement le dépolluer et y construire un groupe scolaire est une pure utopie.

Les habitants du quartier se mobilisent actuellement pour la sauvegarde du Stade Dumont et regrettent profondément l'absence de dialogue de la part de la mairie !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.