Pollution : l'agglomération respire enfin

Pollution : l'agglomération respire enfin
Photo d'illustration - DR

L'alerte concernant les particules fines a été levée jeudi dans le Grand Lyon.

Ce jeudi 7 mars, les niveaux restent élevées en début de journée mais les conditions de dispersion des polluants dans l'atmosphère (vent et précipitations) pour la fin de journée et les jours à venir contribueront à retrouver une situation conforme aux seuils réglementaires. Le dispositif préfectoral encore actif sur le bassin lyonnais et le Nord-Isère, et le bassin lémanique est complètement levé.
La région Rhône-Alpes a ainsi connu du 24 février jusqu'au 6 mars un épisode de pollution par les particules d'une ampleur exceptionnelle. Toutes les zones de la région ont été touchées, agglomérations, vallées alpines mais aussi zones rurales.
Cet épisode a également donné lieu à un échange peu amical entre le préfet du Rhône et Europe Ecologie Les Verts. Ces derniers se demandaient pourquoi Jean-François Carenco n'appliquait pas la circulation alternée. Le préfet avait alors expliqué que la mesure aurait été effective trop de jours.

X

Tags :

pollution

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
fuio le 07/03/2013 à 23:51

ouf le Préfet s'est planqué pendant tout ce temps et un coup de vent se lève et nous voilà sauvé

Signaler Répondre

avatar
Robert le 07/03/2013 à 19:00

L'agglo respire enfin, mais pour combien de jours ?!

Quand à agir sur le trafic routier, cela relève de mission impossible !

Il est demandé aux automobilistes de réduire leur vitesses, mais il n'y a aucun policier pour effectuer des contrôles !

Et puis, la pollution générée par les voitures, n'entre que pour 18% dans la pollution de l'agglomération !
Il faut que les sites polluants situés au sud et nord de l'agglo soient fermés temporairement ou déménagent !

Signaler Répondre

avatar
G.Dutal le 07/03/2013 à 17:08

La pollution aux particules aura duré du 24 février au 6 mars (11 jours!!!), et le PREFET n'a rien fait pour diminuer le trafic de transit dans le tunnel de Fourvière, cours de Verdun, quai Perrache!!!!! MERCI Monsieur le préfet ne n'avoir pas voulu soulager nos poumons!!!!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.