Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Fin de la manif des agriculteurs à Lyon : des débordements et des bouchons en centre-ville

LyonMag

Réunis depuis 11h place Bellecour, les agriculteurs comptent se faire entendre par le gouvernement face à la hausse des charges.

LyonMagLyonMag
A l'appel du syndicat FNSEA, des centaines d'agriculteurs et d'éleveurs de la région se sont rassemblés à Lyon avec tracteurs et animaux.

17h25 : Dans un communiqué, le Préfet du Rhône Jean-François Carenco fait savoir qu'il a écrit au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. "J'ai reçu une délégation il y a deux heures à peine. Elle a témoigné selon ses termes du "grand désarroi" des éleveurs, de "leur agacement" face aux pratiques extrêmement agressives de la grande distribution".

17h01 : Les agriculteurs se sont dispersés. La manifestation est terminée. A noter que certaines chèvres ont été oubliées (?) à la préfecture.

16h55 : le T1 et le T2 circulent de nouveau normalement. Certaines lignes de bus restent impactées.

16h15 : Les agriculteurs sont de retour place Bellecour où ils déposent du foin, du fumier et des branches d'arbres. Les pompiers sont intervenus après des départs de feu.

15h37 : Sur la ligne T2, seul l'arrêt Perrache n'est pas desservi. Sur certaines lignes de bus ( C5, C9, C10, C12, C20, 14, 15), l'arrêt Bellecour reste impossible.

15h30 : L'audience à la préfecture est terminée. Les agriculteurs ont pu remettre leur cahier de doléances au préfet. Le cortège quitte la rue Dunoir direction la Place Bellecour.

15h20 : Le T1 ne circule plus entre Perrache et Part-Dieu. Du côté des routes, la circulation est encore très difficile, notamment dans le Cours Gambetta, dans la rue Servient et sur le pont Morand.

15h05 : La pression est retombée dans le cortège alors que la pluie commence à tomber. Une délégation d'une dizaine d'agriculteurs est actuellement reçue à la préfecture.

14h45 :
Une délégation doit être reçue à 15h à la préfecture.

14h40 : Les agriculteurs se trouvent actuellement rue Dunoir et n'ont pas hésité à incendier des poubelles. Le cortège déborde sur l'avenue de Saxe.

14h25 : Les bouchons s'accumulent en centre-ville. Le quai Jean-Moulin est touché, tout comme le pont Morand et le Cours Gambetta.

14h20 : Au tour du T2 de ne plus desservir certains arrêts. Le tramway ne circule plus entre Perrache et Centre Berthelot.

14h15 : Premiers affrontements indirects avec les forces de l'ordre, des agriculteurs ont enlevé les barrières dressées rue Servient par les CRS. Un tir de gaz lacrymogène et l'arrivée d'un camion armée d'un canon à eau les a fait fuir.

14h00 : Quelques débordements sur le quai Sarrail. La circulation est difficile quai Courmont et rue Servient.

13h55 : La tête du cortège a traversé le Rhône et se dirige sûrement vers l'avenue Maréchal de Saxe.

13h50 : Les TCL ont à nouveau anticipé : le tramway T1 ne circule plus entre Guillotière et Part-Dieu.

13h45 : Après avoir remonté la rue de la Barre, les manifestants ont emprunté le quai Jules Courmont, direction le pont Lafayette. Conséquence : la circulation est totalement bouchée dans le secteur.

13h30 : Comme prévu, les agriculteurs partent de la place Bellecour, direction la préfecture. Les bouchons devraient se former instantanément sur les quais du Rhône.

LyonMagLyonMag
13h15 : Le nombre de manifestants n'a pas bougé, ce sont donc 500 personnes qui vont s'élancer dans quelques dizaines de minutes à travers les rues de Lyon.

12h50 :
Le mouvement pourrait continuer à se durcir en fin de journée. Certains agriculteurs comptent bien aller semer la pagaille dans des grandes surfaces du Grand Lyon. Ils devraient donc rester dans les environs jusqu'à 18h.

12h45 :
500 agriculteurs occupent désormais la place Bellecour. Il y a également 80 tracteurs, certains transportent des pneus et de la paille qui serviront à bloquer l'accès à la préfecture. Sur place, des CRS armés de canons à eau attendent les agriculteurs de pied ferme.

12h30 :
Benoit Claret, président des Jeunes Agriculteurs Rhône-Alpes revient sur les raisons qui pousse les agriculteurs à se rassembler dans toute la France : "Les charges ne sont pas en adéquation avec nos produits. Il faut absolument que dans les négociations commerciales on ait une amélioration avec la prise en compte de ce que doit être le prix du produit à sa sortie d’exploitation. Que les éleveurs puissent au moins vivre décemment. Les plus chanceux d’entre nous sont en train de se reconvertir et les moins chanceux voient l’élevage disparaître. Il y a 40 000 exploitants en Rhône-Alpes."

12h20 : Les TCL ont prévu le coup. Les bus C3, C4, C5, C9, C10, C12, C13, C14, C20, C23, 14, 15, 27, 35, 88, N40, S1 sont perturbés. Le détail des déviations ou des arrêts de ligne ici.

12h05 : (Confidentiel LyonMag) Certains représentants des syndicats ont peur que la manifestation dégénère par endroits. "Il y en a certains qu'on ne tient pas", lâche-t-on. Le préfet du Rhône leur avait demandé de garer leurs tracteurs sur les quais, une demande qui ne devrait pas être respectée.

12h : 300 d'agriculteurs sont déjà arrivés place Bellecour. Ils ont avec eu 25 tracteurs qui défileront avec eux. Pour rappel, ils partiront en direction de la Préfecture vers 13h30 en empruntant le cours Jules Courmont, le pont Lafayette puis l'avenue Maréchal de Saxe pour retrouver la préfecture du Rhône où ils devraient pouvoir parquer leur bétail.



Tags : agriculteurs | éleveurs |

Commentaires 2

Déposé le 13/04/2013 à 09h24   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Kristo76 Citer

Peut importe, on ne passe pas ses nerfs contre un animal ! On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la minière dont il traite ses animaux disait Gandhi ! Bel exemple hier.

Déposé le 12/04/2013 à 19h01  
Par gilles01 Citer

commeon pouvait le supposer la presse se fait les gorges chaudes de l'abandon des chevres a la pref de lyon mais ont il compris le desarroi de la profession d'eleveurs et saver vous que ces animaux ne sont payee que 10 euros piece au producteur ca c'est un vrai scandale comment voulez vous vivre de cette activite ils ne se plaigne pas dee leurs condition de travail mais du juste prix de leur produits . Sur 100 euros de depense alimentaire pour un menage seulement 7.8 euros vas au producteur alors a vos reflexions

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.