Kem One : des emplois toujours menacés dans le Rhône mais des repreneurs sérieux sur les rangs

Kem One : des emplois toujours menacés dans le Rhône mais des repreneurs sérieux sur les rangs
LyonMag

Mardi, une réunion se tenait à Lyon entre la direction et les syndicats pour évoquer les critères de licenciement.

Le groupe chimique en redressement judiciaire prévoirait de dégraisser ses effectifs dans la préfecture du Rhône, mais également à Saint-Fons. Même si Kem One se refuse à parler d'un plan social pour l'instant. Il faut dire que dans quelques jours, le 9 septembre, arrive la date limite pour qu'un repreneur se manifeste.
Selon Metronews, Sun Capital et Open Gate, des fonds d'investissements américains, seraient intéressés par le groupe rhodanien. Le fabricant de PVC mettra ensuite son sort et celui de ses 1300 emplois menacés entre les mains de la justice qui tranchera le 26 septembre sur la reprise.

X

Tags :

kem one

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.