Et si on créait un label du savoir-faire lyonnais ?

Et si on créait un label du savoir-faire lyonnais ?
Romain Blachier - DR

Lyon est une ville singulière, avec des savoirs faire artisanaux et commerciaux qui méritent d'être fortement valorisés.

Certaines filières importantes du commerce et de l'artisanat de notre ville pourraient être ainsi mises en lumière notamment, mais pas seulement, dans le domaine gastronomique. Il s'agit de reconnaitre ce qui, dans les biens créés, fait la typicité de notre agglomération, de notre ville, de nos quartiers.
 
Cela pourrait passer par un label “savoir-faire lyonnais” sur le modèle de ce qui existe par exemple en Bretagne ou en Normandie.

Il y a bien sûr, au-delà des critères de qualité, un périmètre géographique à définir. Il ne faudrait pas exclure tout de même les quenelles Giraudet au motif que ces merveilles gustatives sont confectionnées en dehors des limites du Grand Lyon.

Bien sûr l'opération de labellisation ne se limiterait pas non plus aux seuls produits les plus classiques. Un soda comme PURE, d'excellente facture, bio et fabriqué à la Confluence, aurait parfaitement sa place. Et pas question de se limiter au boire et manger : des vêtements comme Indikat pourraient tout à fait trouver leur place dans cette reconnaissance du made in Lyon. Ou encore les Atelières, qui ont repris Lejaby à Villeurbanne.

On pourrait aussi, concernant le rayonnement de notre ville et ses produits traditionnels, labelliser grâce au STG (Spécialité traditionnelle garantie) mis en place par l'Europe, mettre en valeur la composition et le savoir-faire unique de nos plats et savoirs où qu'ils soient.
Un bon moyen de récompenser nos artisans, commerçants et travailleurs qui font de Lyon une ville pareille à nulle autre.

Une page Facebook a été créée pour soutenir l'initiative

Retrouvez tous les billets de Romain Blachier sur son site.

Romain Blachier

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Cumulus Plancus le 05/09/2013 à 22:05

Pourquoi faire une officine de plus des services de la mairie ? Les journaux indépendants de la mairie de feraient-ils par leur travail ?

Signaler Répondre

avatar
Kelydiocie le 05/09/2013 à 16:22

Et le savoir faire lyonnais aux Bermudes, peut-on en parler ?

Signaler Répondre

avatar
Trublion le 05/09/2013 à 15:48

Romain tu as oublié le savoir faire de ton mentor en matière de stade, ou comment un stade qui aurait du être terminé en 2010 n’est pas commencé.

Recette:
- Faire 3 enquêtes publiques pour réviser le PLU, trouver les commissaires compréhensifs qui ne s'intéressent ni au choix du site ni aux coûts, qui déclare que les accès ne servent qu’au stade mais donne un avis très favorable
- Saucissonner le projet en rendant chaque morceau indépendant tout en étant dépendant
- Faire voter une loi spéciale déclarant un stade de foot privé d’intérêt général, afin de tuer les opposants. Faire croire qu’un stade participe au progrès de l’humanité, qu’il est indispensable à sa survie !
- Vendre des terrains constructibles au prix de terrains non constructibles à urbanisation future, une fois vendu, réviser le PLU pour rendre les terrains constructibles
- Artificialiser 150ha de terres agricoles, en soutenant que le projet est écolo
- Faire croire que les supporters viennent en transport en commun, alors que 16000places de parking sont créées
- Exproprier les paysans et maraîchers à 1€/M2 pour faire passer des routes dédiées uniquement au stade
- Faire entrer un tramway dans le stade pour amener les supporters fatigués à pied d’œuvre
- Engager officiellement 168M€ de dépenses spécifiques, sachant que 400M€ sont nécessaires suivant les schémas d’accès définis par le GL.
- Mettre en avant la création de modes doux (vélo et pédibus) pour justifier l’utilité publique des accès au stade de foot
- Diaboliser les opposants en les traitant de quantités négligeables et de conservateurs,
- Ne pas tenir compte de l’avis défavorable des commissaires, tuer la démocratie participative

ETC… et j’en passe et des meilleurs
Voilà une belle recette lyonnaise, Guignol aime beaucoup ! Un savoir faire à exporter

Signaler Répondre

avatar
PinkLady le 05/09/2013 à 14:20

Ridicule...
Les lyonnais se croient donc vraiment tous sortis de la cuisse de Jupiter...

Signaler Répondre

avatar
plescarb le 31/08/2013 à 16:28

Romain, arrête, tu me fais trop penser à une chanson de Brassens
biz
philippe

Signaler Répondre

avatar
pilou le 31/08/2013 à 15:06

bonne idée

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.