Municipales 2014 : pour le PS du Rhône, pas de "campagne ultra-active tout de suite"

Municipales 2014 : pour le PS du Rhône, pas de "campagne ultra-active tout de suite"
David Kimelfeld lors de son arrivée à la tête du PS du Rhône - LyonMag.com

Alors que Michel Havard et l’UMP ont désormais mis plus d’un pied dans l’engrenage des municipales, le Parti socialiste du Rhône se tourne vers une stratégie pour le moins différente : celle de prendre le temps de se préparer pour la bataille.

"Nous avons beaucoup de maires sortants, donc pour nous il ne s’agit pas de rentrer dans une campagne ultra-active tout de suite, mais de bien continuer à gérer les villes dans lesquelles nous sommes majoritaires le plus longtemps possible", explique David Kimelfeld, premier secrétaire fédéral du parti dans le Rhône ajoutant ne pas vouloir "une campagne à polémiquer toutes les trois minutes".

Les semaines qui viennent vont ainsi être consacrées aux discussions avec "les partenaires" de chaque ville à savoir les communistes, le Front de gauche, les radicaux et… les Verts dont la situation est un peu particulière à Lyon et à Villeurbanne. Si dans la capitale des Gaules, Emeline Baume et Etienne Tête conduiront une liste face à Gérard Collomb, à Villeurbanne c’est Béatrice Vessillier qui sera opposée à Jean-Paul Bret. Une cassure que regrette David Kimelfeld mais qui ne met pas fin au partenariat entre les deux partis. "Il y a des villes où l’on sera en alliance, d’autres non. Les Verts n’ont pas une stratégie départementale ; chacun discute dans son coin. A Lyon et à Villeurbanne, ils expriment un véritable désaccord même si je suis toujours surpris car ils sont avec nous depuis deux mandats".

La rentrée officielle se fera quant à elle le 21 septembre lors de la traditionnelle Fête de la Rose non pas à Lyon mais à l’Espace Claude Terrasse à L’Arbresle. Un choix pour le moins surprenant mais voulu et pas innocent pour "envoyer quelque part un signe pour indiquer que nous sommes présents sur la future métropole et aussi sur l’ensemble du futur département".
La prochaine étape se déroulera le 10 octobre avec la désignation dans chaque ville du premier ou de la première des socialistes. Mais pour le premier fédéral, il n’y aura "pas de grand scoop" dans les noms : Gérard Collomb à Lyon, Jean-Paul Bret à Villeurbanne, Christiane Demontès à Saint-Fons, Annie Guillemot à Bron... Les listes définitives ne seront quant à elles connues qu’à la fin de l’année. Et les têtes de liste dans les arrondissements lyonnais avec elles.

Malgré le contexte national défavorable et un François Hollande au plus bas dans les sondages, "les choses se présentent plutôt de manière intéressante" selon David Kimelfeld. "Je pense qu’il faut être confiant mais prudent. Il n’y a pas de raisons que cela se passe mal. Il faut faire le job et ne pas penser que les choses vont se faire facilement".
Concernant la présence accrue de Michel Havard et de ses équipes sur le terrain, pas de grosses inquiétudes mais pas non plus la volonté de le lâcher des yeux. "Notre véritable adversaire c’est lui et il faut le respecter comme tel et ne pas minimiser son pouvoir de nuisance".

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
foutu le 11/09/2013 à 11:58

PS : Pschiiit ! pour Kim il Rose

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 11/09/2013 à 08:51

@Trublion. Que les verts ne soient pas des godillots est une affirmation gratuite et non vérifiés, aux dernières nouvelles ce sont des socialistes comme les autres voire même un peu plus faux.

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 10/09/2013 à 22:32

Et le marathon des inaugurations de gégé et les employés de mairie mis en mode parcours du combattant et tous les moyens municipaux déjà mis au service de la campagne du parti, ce n'est pas de l'ultra-activité ? Ben dites donc ma brave dame, qu'est-ce que ça va être...

Signaler Répondre

avatar
Trublion le 10/09/2013 à 19:24

Quand le Parti des stades fait des conneries, il est normal que les Verts ne les suivent pas, ce ne sont pas des godillots comme les militants du PS

Signaler Répondre

avatar
Trublion le 10/09/2013 à 19:21

Le "pouvoir de nuisance" du Parti des Stades n'est plus à démontrer

Signaler Répondre

avatar
cocollombo le 10/09/2013 à 19:07

De profondis !

Signaler Répondre

avatar
on n'est pas naifs le 10/09/2013 à 16:08

allons allons mon brave Monsieur,

les chrysanthèmes n'attendent que cela
et le goupillon est déjà dehors

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.