Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Lyon-Turin : le sommet franco-italien s’ouvre ce mercredi à Rome

Un sommet sous haute surveillance va s'ouvrir ce mercredi à Rome.

Pas moins de 3000 policiers sont mobilisés pour surveiller les abords de la Villa Madame où se tient la réunion. Après avoir manifesté samedi dernier dans le nord-ouest de l'Italie, les opposants au projet ont menacé "d'assiéger" la capitale italienne.
Onze ministres devraient faire partie de la délégation française avec, à leur tête François Hollande. Le président de la République est attendu vers 16 heures à Rome. Ils discuteront avec les autorités italiennes du planning d'avancement des travaux. Puisque, malgré les contestations des riverains, le projet est déjà bel et bien engagé.

Jeudi dernier, l'Assemblée nationale avait approuvé le projet, suivi par le Sénat ce mardi. Ensuite, 60 parlementaires ont lancé lundi un appel au président de la République. Objectif : faire en sorte que le chantier de la future ligne ferroviaire ouvre le plus rapidement possible. Dans cet appel dont fait partie Gérard Collomb, les parlementaires français espéraient aussi que les gouvernements des deux pays se tiennent prêt face à l'appel à projets qui doit se tenir dans les prochains mois.

Et puis, le chantier en lui-même a déjà débuté. Côté français, les trois voies d'accès au futur tunnel de 57 kilomètres sont terminées depuis l'année dernière. Côté italien, un tunnelier de plus de six mètres de diamètre a commencé mardi dernier à percer une galerie de reconnaissance du futur TGV Lyon-Turin dans le village de Chiomonte, dans le Piémont.

Pour rappel, le coût du Lyon-Turin est estimé à au moins 25 milliards d'euros, dont 8,5 pour le tunnel de 57 kilomètres entre Saint-Jean-de-Maurienne et Suse. Le chantier en lui-même devrait débuter en 2016 et durer environ 10 ans.



Tags : lyon turin |

Commentaires 1

Déposé le 21/11/2013 à 14h56  
Par phillo Citer

qui va vouloir payer les 125 milliards que cela coutera au final? les politiques sur leurs biens oersos? bien sur que non ça sera au contribuable d'en crever

le musée confluence devait couter 61 millions, 10 ans après il en coute 300 millions et c'est pas fini ..merci à tous ces e*******s de politiques et à ceux qui leur graissent la patte!
Impossible qu'un projet voit son coût multiplié par 6 en 10 ans, que fera alors ce lyon-turin 125, 145 milliards???

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.