Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Michel Havard et Denis Broliquier - LyonMag

Conseil municipal : les leaders interpellent Collomb et se placent avant les municipales

Michel Havard et Denis Broliquier - LyonMag

Gérard Collomb présidait ce lundi le dernier conseil municipal de la mandature à l’Hôtel de Ville de Lyon.

L’occasion de prendre la température de la campagne alors que le maire sortant doit annoncer ses têtes de liste mardi matin. Et parmi les acteurs principaux de la future campagne, c’est Etienne Tête qui s’est exprimé en premier au moment d’évoquer les subventions accorder à l'Olympique Lyonnais . "On a déjà beaucoup parlé de l’OL dans cette assemblée. Je ne vais pas parler du stade, sous peine de susciter l’ennui. Je voulais simplement rappeler que les quatre clubs professionnels de la ville reçoivent plus de subventions que les 104 clubs amateurs réunis", a-t-il indiqué. Avant de préciser qu’il n’était "pas sûr que nos concitoyens apprécient que les impôts continuent d’augmenter pour ce genre d’opérations".
C’est l’adjoint aux Sports Thierry Braillard qui lui a répondu, affirmant que les subventions "ne vont pas aux professionnels mais aux bénévoles et à la section féminine". Gérard Collomb a rétorqué que "l’OL contribue au rayonnement de la ville" et que "le stade représentera 2 000 emplois" précisant qu’il aurait été mieux qu’il arrive "il y a 3 ou 4 ans" pendant la période faste de l’OL mais que, sur ce point, son exécutif n’était pas à mettre en cause.

De son côté, Michel Havard a repris certains griefs déjà évoqué lors de la présentation de son équipe de campagne. Faisant part de son inquiétude  à propos des logements sociaux, il s’est adressé directement au maire sortant : "Votre gouvernement dissuade les investisseurs. Je crains beaucoup que les mesures prises par votre gouvernement handicapent notre capacité à construire. Vous allez encore faire croire que vous n’êtes pas socialiste ni sénateur mais les Lyonnais savent". Gérard Collomb ne s’est pas attardé sur ce versant, préférant s’appuyer sur les chiffres pour souligner l’augmentation du nombre de logements dans la ville.

C’est finalement à propos de la réforme des rythmes scolaires que les débats se sont un peu enflammés. Denis Broliquier, maire du 2e s’est d’abord interrogé sur le "silence assourdissant" de Gérard Collomb à ce sujet avant que Michel Havard dénonce une "mise en œuvre non enclenchée et des financements complémentaires inconnus". "Si je me retrouve avec ce dossier le 30 mars…" a ensuite amorcé le candidat UMP, récoltant des rires de la part de la majorité. Rires qu’il a balayés en réclamant que l’on "n’insulte pas la démocratie et les électeurs".
Il a conclu en indiquant que "beaucoup de familles étaient inquiètes" et que "mettre les gens au pied du mur n’est pas une façon de gouverner".
Gérard Collomb a une nouvelle fois répondu assez brièvement, précisant que pour un tel projet, on ne "pouvait pas se contenter de bricoler et que pour faire les choses bien, il fallait connaitre le financement". Et d’ajouter, avant de passer à la suite : "Nous attendons des chiffres Monsieur Havard".

Finalement, Denis Broliquier a annoncé que, si le maire devait être réélu, "les Lyonnais paieront 18 millions d’euros d’impôts en plus et que c’est la seule certitude qu’ils peuvent avoir" avant de réclamer "plus de débats, plus de transparence" sur la création d'une Société publique locale pour l'aménagement de la Part Dieu.
Un quartier sur lequel les débats se sont achevés. Pierre Hémon, d’EELV, a réclamé "plus de logements et moins de bureaux dans des tours de maximum huit ou dix étages"  et Gérard Collomb a rétorqué qu’il préparait l’avenir et "une coulée verte".

Après avoir soulevé un ultime regret en affirmant qu’il attendait des propositions et qu’il n’a eu que des oppositions, le maire sortant a mis un terme à cette dernière séance.



Tags : collomb | havard | broliquier | municipales lyon |

Commentaires 3

Déposé le 22/01/2014 à 10h00  
Par J - 10 pour Havard! Citer

Tous ces élus sont invités à la grande manif Pan-Européenne de la Manif Pour Tous le 2 février Place Bellecour... ils ont encore 10 jours pour se décider à signer ou pas la Charte de la Manif Pour Tous.

Au fait Havard l'a-t-il signé ? il ne me semble pas...
Tous les candidats FN eux l'ont signé...

En tous cas, on le saura le 2 février, à l'heure des comptes ...on dit qu'il y aura une super manif ce jour-là,
un bon moment pour dire qui a signé, qui a refusé et qui se fait tirer l'oreille...

Havard devrait la signer, il était place de la comédie il y a un an et au Grenelle de la Famille...on se demande se qu'il attend...a vouloir trop ménager les bobos, il risque de perdre sur tous les tableaux!

A bon entendeur salut.

Déposé le 21/01/2014 à 08h40  
Par Ange Citer

Petit Jésus, faites que G.Collomb s'en aille !!!!

Déposé le 20/01/2014 à 19h33  
Par RB Citer

A part Monsieur Tête qui a toujours conserver sa liberté d'expression et d'action, jusqu'à ce que celui qui se prend pour le nombril du monde, lui retire sa liberté d'action.

Tous les autres, ne sont que des patins qui s'agitent quelques semaines avant un scrutin déterminant pour qu'ils puissent conserver leurs rentes !

J'espère que les électeurs ne sont pas dupes de leurs singeries électoralistes.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.