Rythmes scolaires : la PEEP du Rhône demande plus de concertation et d'anticipation

Rythmes scolaires : la PEEP du Rhône demande plus de concertation et d'anticipation
D.R

Les maires ont jusqu'au 14 mai pour présenter leurs modalités de mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires.

Or 33% des édiles n'ont toujours pas signalé à l'Inspection d'académie les horaires des écoles primaires de leur commune tel est le cas de la ville de Lyon qui ne s'est toujours pas prononcée sur la mise en oeuvre de la réforme. C'est ce que dénonce la PEEP. La deadline du 14 mai avait été fixée et confirmée par Jean-Louis Baglan, le directeur académique des Services de l'Education nationale du Rhône.
L'association demande au ministre de l'Education nationale, Benoît Hamon, des dérogations pour reporter la mise en place de la réforme à la rentrée 2015 aux communes qui ne sont pas prêtes à l'appliquer dès septembre.

Pour les parents d'élèves il est impensable de réorganiser le temps scolaire ainsi que le temps périscolaire pour les parents en seulement quatre mois. La PEEP précise qu'il faut "anticiper ce changement radical d'organisation".

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.