Réforme des rythmes scolaires : grand rassemblement de la communauté éducative samedi à Lyon

Réforme des rythmes scolaires : grand rassemblement de la communauté éducative  samedi à Lyon
Photo LyonMag

Les maires et les élus locaux contre la réforme des rythmes scolaires appellent toute la communauté éducative à se rassembler devant le Rectorat de Lyon ce samedi entre 10h30 et 12h30.

L'objectif du jour : demander au Premier ministre le retrait ou la liberté d'appliquer ou non cette réforme. La date n'a pas été choisie au hasard car le rassemblement aura lieu au lendemain de la date fixée aux communes pour communiquer à l'Education nationale les horaires de classe pour la rentrée prochaine.

Les organisateurs souhaitent également faire remonter leurs "inquiétudes" concernant la fatigue des enfants, le manque de locaux, le coût financier pour les familles et les collectivités ou encore le creusement des inégalités entre les territoires ruraux et urbains.
L'opposition reproche au gouvernement "un entêtement irréaliste" sans prendre en compte les difficultés rencontrées par des collectivités à mettre en place cette réforme.
Elle prévoit également "d'attaquer le décret Hamon du 7 mai 2014 devant le Conseil d'Etat en cours de semaine prochaine" car elle estime "qu'il sème le trouble et accentue les inégalités". L'opposition envisage aussi "un contentieux indemnitaire à l'encontre de l'Etat afin d'obtenir la compensation totale des coûts de cette réforme".

Les maires et les élus locaux qui organisent ce rassemblement avaient déjà mené une action pour s'opposer à la réforme. Une pétition avait été lancée en avril dernier par des maires UMP du département. Quelques jours après son lancement la pétition avait déjà été signée par un peu plus de 300 élus du Rhône.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jean JAURES le 05/06/2014 à 15:36

A Béziers, Ménard vient d'annoncer que le vendredi après-mid, non seulement il n'y aura pas classe mais les activités seront payantes et réservées aux enfants dont les deux parents travaillent!
Elle est belle la République du Front National!
On vous rend ignare, et en plus, si vous êtes enfant de pauvre ou de chômeur : à la rue!

Signaler Répondre

avatar
Jean JAURES le 05/06/2014 à 12:37

Badioio,
Je n'ai pas dit que la fomule irréalisable du décret Peillon (sorties des classes à 15h45) ou démagogique et dangereuse du décret Hamon (suppression de la classe le vendredi après-midi) était une bonne chose!
Au contraire. Je propose d'ailleurs une autre formule simple et compréhensible par tous (sauf par ceux qui ne veulent pas comprendre).
Je dis qu'annoncer qu'on ne respectera pas la Loi est irresponsable! C'est la porte ouverte à tous les abus, à toutes les régressions. Et puis, en démocratie on a toujours les élus que l'on mérite!

Signaler Répondre

avatar
badioio le 05/06/2014 à 11:19
Jean JAURES a écrit le 05/06/2014 à 07h55

Quelle irresponsabilité!
Voici des élus de la République qui appellent à ne pas respecter la loi de la République!
Ils ont sans doute de bonnes raisons, comme tous les délinquants!
Il existe une solution simple à mettre en oeuvre, peu coûteuse et profitable aux élèves comme à la République (en raison de performances scolaires qui chutent dangereusement) :
la semaine de classe de 4 jours et demi (de 8h30 à 16h30).
Et légale!

"Quelle irresponsabilité!
Voici des élus de la République qui appellent à ne pas respecter la loi de la République!"
Et les élus de la république qui imposent cette réforme en dépit du bon sens, coûte que coûte sans prendre en compte les réalités du terrain (comment on fait quand il y a plus d enfants dans autant de locaux?.....) et pour une valeur ajoutée inférieure ou égale à zéro(dans le meilleur des cas!)??? C est pas des voyous ca?
C'est ceux que vous défendez qui ne respectent pas la démocratie.

Signaler Répondre

avatar
Jean JAURES le 05/06/2014 à 08:05

A Lyon, il est vrai, c'est pire qu'ailleurs!
Il faut espérer que la Rectrice refusera de valider un projet si contraire à l'intérêt des élèves et de la République!
D'ailleurs il y a seulement deux autres grandes villes en France qui ont choisi d'abandonner la classe le vendredi après-midi pour la remplacer par des "activités" payantes.
Perpignan et Béziers. Dans la 1ère, Louis Aliot du FN est arrivé en tête (et le Conseil municipal est 100% à droite) et dans la deuxième c'est Robert Ménard, "FN" également qui a fait cette proposition.Tout le monde connait la prédilection du FN pour l'école de la République!
Et voici le Collomb qui suit le mauvais exemple!

Signaler Répondre

avatar
Jean JAURES le 05/06/2014 à 07:55

Quelle irresponsabilité!
Voici des élus de la République qui appellent à ne pas respecter la loi de la République!
Ils ont sans doute de bonnes raisons, comme tous les délinquants!
Il existe une solution simple à mettre en oeuvre, peu coûteuse et profitable aux élèves comme à la République (en raison de performances scolaires qui chutent dangereusement) :
la semaine de classe de 4 jours et demi (de 8h30 à 16h30).
Et légale!

Signaler Répondre



Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.