Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Lyon-Turin : une première victoire en justice pour les opposants au projet

Le tribunal de Chambéry a rejeté vendredi la plainte pour injure publique de la société Lyon-Turin Ferroviaire contre un militant opposé à la ligne à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin.

Le tribunal a jugé la citation à comparaître irrecevable puisque les avocats de la société LTF n'ont pas joint le bilan et le compte de résultat, ce qui est obligatoire dans cette procédure.
Avant de rentrer dans le tribunal, l'opposant, Daniel Ibanez, a lancé aux 150 militants venus le soutenir : "Ce procès est un procès d'intimidation. S'il y a injure dans cette affaire, c'est une injure au bon sens en voulant continuer à construire des infrastructures inutiles".

L'opposant au grand projet ferroviaire avait déclaré lors d'une réunion publique à Modane le 21 février dernier : "Les derniers à dire qu'ils travaillaient pour des siècles, c'est quand même le IIIe Reich". Des propos que le militant conteste aujourd'hui en affirmant qu'il aurait déclaré : "le fait de se prévaloir de travailler pour les siècles futurs interdit le débat démocratique sur l'utilité publique".

Cependant, LTF estime qu'il "était nécessaire de réagir parce que la société et son président Hubert du Mesnil étaient mis en cause de manière inacceptable".



Tags : Lyon-Turin |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.