L'Assemblée nationale confirme la fusion Rhône-Alpes/Auvergne

L'Assemblée nationale confirme la fusion Rhône-Alpes/Auvergne
Hôtel de région - Photo LyonMag

Après plusieurs rebondissements dans ce dossier, les députés ont adopté ce mercredi la réforme qui prévoit une nouvelle carte de France à 13 régions.

Ce projet a été approuvé par 261 députés, 205 d'entre eux étaient contre et 85 se sont abstenus. Une seconde lecture est prévue à l'automne où les parlementaires débattront sur les compétences de ces nouvelles régions. Les députés ont également adopté ce mercredi le report des élections départementales et régionales de mars à décembre 2015.

Lors du vote, seul le groupe socialiste a dit "oui" en faveur de ce texte. L'UMP a voté contre tout comme le Front de gauche, les membres de l'UDI ont marqué leur opposition en s'abstenant. Le Front de gauche du Rhône avait d'ailleurs estimé que la fusion Rhône-Alpes/Auvergne se faisait "au détriment des citoyens et au profit de la finance" après la présentation des grandes lignes de la réforme territoriale faite par François Hollande.

A noter qu'à partir du 1er janvier 2016, les départements auront un droit d'option. Ils auront la possibilité de demander de quitter une région pour une autre. C'est le cas du Jura, le département pourrait demander à rejoindre la région Rhône-Alpes/Auvergne.

Concernant la désignation du chef-lieu et du nom de la nouvelle région Rhône-Alpes/Auvergne, il sera déterminé après les élections régionales de décembre 2015. Le Conseil régional proposera le choix du chef-lieu et le nom de la nouvelle région au gouvernement. Ils seront ensuite fixés par décret.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.