Bron : le préfet apporte son soutien aux policiers

Bron : le préfet apporte son soutien aux policiers
Jean-François Carenco et Albert Doutre - Photo LyonMag

Le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, et Albert Doutre, Directeur départemental de la sécurité publique, étaient en visite ce mardi au commissariat de Bron.

Une visite pour marquer leur soutien aux policiers "qui ont payé un lourd tribut aux événements survenus récemment à Bron".

Pour rappel, le mercredi 23 juillet, plusieurs policiers avaient été victimes de jets de pierres dans le quartier St Exupéry de Bron. L'un d'entre eux avait été roué de coups. Un autre fonctionnaire de police avait été atteint d'un tir d'arme à feu le blessant à l'avant-bras lors d'une intervention.

Le préfet et le patron de la police ont notamment insisté sur : "les conditions de travail difficiles des policiers dans les quartiers sensibles, et sur le courage et le dévouement dont ils font preuve chaque jour, dans le cadre de leur service, pour le bénéfice des citoyens du département."

Tags :

carenco

doutre

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Soutien! le 02/08/2014 à 23:01

Ca doit les changer des élues qui portent plainte contre eux parce qu’ils font leur boulot.

Signaler Répondre

avatar
Nicolas69 le 01/08/2014 à 14:09

C'est vrai qu'il y a peu de perturbateurs dans les cités cependant il ne faut pas brimer les minorités. Il faut laisser les sociologues étudier la question, faire de rapports, comparer les résultats avec d'autres situations. Ensuite conférences après conférences déduire que finalement un document couleur et plus parlant qu'un document noir et blanc. La grosseur des lettres n'est pas neutre non plus. Finalement faute de budget pour terminer l'étude,personne ne peut légitiment prendre une décision ferme. Donc le préfet vient soutenir les policiers pour dire " je vous comprends" et je ne vous rassure pas trop car rien ne changera avant longtemps... Mais on est avec vous les gars !!! C'est dommage !

Signaler Répondre

avatar
Parilly le 31/07/2014 à 13:22

Et Mme GUILLEMOT , ou est elle ? Elle fait bronzette avec ses policiers municipaux uniquement présents pour verbaliser les stationnements légaux ?
Il est temps d'aller dans les quartiers et de mettre la pression aux quelques éléments perturbateurs connus des services de police afin de rendre le quotidien des habitants de ces quartiers plus acceptable ! J ai voté pour elle mais franchement j en suis écoeuré !

Signaler Répondre

avatar
Ras du Bulbe le 31/07/2014 à 12:35
RB a écrit le 30/07/2014 à 21h04

Ils sortent de leurs bureaux, parce qu'il savent très bien que ces flics, comme les autres sur tout le territoire, en ont MARRE !

Sans les flics qui sont en première ligne, notre société serait sous le joug du caïda !

Donc les socialistes envoient leurs serviteurs, auprès des flics qui sont le plus démoralisés.

Ainsi, ils pensent limiter la casse et surtout éviter les effets du ras le bol, par un absentéisme et/ou le syndrome de "la tête tournée" lors d'un délit.

Non vraiment, les délinquants et autres criminels, peuvent remercier les 51% d'électeurs qui ont voter socialiste en mai 2012 !

Tu es à côté des réalités comme toujours. ...

Celui qui doit être remercié c'est bien sarko 1er pour avoir supprimé près de 15 000 postes de fonctionnaires de police et de gendarmes.

Signaler Répondre

avatar
JdcJdr le 31/07/2014 à 11:22

Carenco n'améliorera pas vos conditions de travail, ne fera rien contre la "petite" délinquance qui plombe le quotidien des citoyens et blesse chaque mois des dizaines de policiers, mais il veut bien passer vous dire bonjour de temps en temps.

Signaler Répondre

avatar
seb le 31/07/2014 à 00:31

tu devrais crire des blagues. ...

Signaler Répondre

avatar
RB le 30/07/2014 à 21:04

Ils sortent de leurs bureaux, parce qu'il savent très bien que ces flics, comme les autres sur tout le territoire, en ont MARRE !

Sans les flics qui sont en première ligne, notre société serait sous le joug du caïda !

Donc les socialistes envoient leurs serviteurs, auprès des flics qui sont le plus démoralisés.

Ainsi, ils pensent limiter la casse et surtout éviter les effets du ras le bol, par un absentéisme et/ou le syndrome de "la tête tournée" lors d'un délit.

Non vraiment, les délinquants et autres criminels, peuvent remercier les 51% d'électeurs qui ont voter socialiste en mai 2012 !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.