Croix-Rousse : un an et demi de prison ferme pour avoir poignardé un homme dans un bar

Croix-Rousse : un an et demi de prison ferme pour avoir poignardé un homme dans un bar
LyonMag

Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné un homme à trois de prison, dont un an et demi ferme, pour violences.

Les faits remontent au 10 juillet dernier, cet individu de 20 ans a poignardé à plusieurs reprises un homme de son âge, dans un bar des pentes de la Croix-Rousse. Alcoolisé au moment des faits, il avait notamment giflé un serveur avant de sortir son couteau et d'agresser le jeune homme. Sa victime, l'intestin amputé avait du subir une opération de 5h pour s'en sortir.

Le tribunal a donc décidé de le condamner à une peine de trois ans de prison, dont un an et demi ferme, ainsi qu'une révocation d'un sursis antérieur d'un an.

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
sam le 11/08/2014 à 12:59
nonmaiscepaspourdire a écrit le 10/08/2014 à 14h06

Si réclamer une sanction plus sévère pour celui qui fait preuve de barbarie c'est promouvoir la violence alors oui je la promeus. Maintenant vous les pseudos humanistes essayez de vous mettre à la place des victimes. Les problèmes de santé de la victime ici ne dureront pas qu'un an et demi et il ne bénéficiera pas de remise de peine lui. Rassurez-vous votre laxisme est tout aussi, voire plus violent qu'une sanction dissuasive.

trois jeunnes d'extreme droite tabasse un ptit vieux casi gravataire resulta de leurs proces = relaxe des trois jeunes agression au couteau 14 fevrier 15 identitaires passent a tabac deux jeunes dans le vieux lyon puis apres les avoirs tabassser leur met des coups de couteaux dans le dos resultat = tres faibles peines avec surcis ect ect

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 10/08/2014 à 20:27
Bah oui a écrit le 10/08/2014 à 18h52

Non non pas celle la. Tu vois très bien de quoi je parle.

Non je vois pas ce qui ne va dans ce que j'ai dit. Comment répondre,il est temps de trouver des arguments pour expliquer ce que nous, français moyens ne comprennent pas.

Signaler Répondre

avatar
Bah oui le 10/08/2014 à 18:52
nonmaiscepaspourdire a écrit le 10/08/2014 à 14h06

Si réclamer une sanction plus sévère pour celui qui fait preuve de barbarie c'est promouvoir la violence alors oui je la promeus. Maintenant vous les pseudos humanistes essayez de vous mettre à la place des victimes. Les problèmes de santé de la victime ici ne dureront pas qu'un an et demi et il ne bénéficiera pas de remise de peine lui. Rassurez-vous votre laxisme est tout aussi, voire plus violent qu'une sanction dissuasive.

Non non pas celle la. Tu vois très bien de quoi je parle.

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 10/08/2014 à 14:06
Bah oui a écrit le 10/08/2014 à 12h52

C'est sans doute pour cela que tu la promeus à longueurs de commentaires ?

Si réclamer une sanction plus sévère pour celui qui fait preuve de barbarie c'est promouvoir la violence alors oui je la promeus. Maintenant vous les pseudos humanistes essayez de vous mettre à la place des victimes. Les problèmes de santé de la victime ici ne dureront pas qu'un an et demi et il ne bénéficiera pas de remise de peine lui. Rassurez-vous votre laxisme est tout aussi, voire plus violent qu'une sanction dissuasive.

Signaler Répondre

avatar
Bah oui le 10/08/2014 à 12:52
nonmaiscepaspourdire a écrit le 10/08/2014 à 08h39

Un an et demi de prison, combien de temps effectif ? Finalement ça vaut le coup de se "faire" un ennemi. La violence a encore de beaux jours devant elle.

C'est sans doute pour cela que tu la promeus à longueurs de commentaires ?

Signaler Répondre

avatar
cerise le 10/08/2014 à 10:34

Donc quand on poignarde un homme (l'alcoolisation aggrave son cas plus qu'elle ne l'éxonère) on prend 1 an et demi ferme?
ça donne à penser...

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 10/08/2014 à 08:39

Un an et demi de prison, combien de temps effectif ? Finalement ça vaut le coup de se "faire" un ennemi. La violence a encore de beaux jours devant elle.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.