L'Etat devra verser 2,4 millions d'euros à une Rhodanienne

L'Etat devra verser 2,4 millions d'euros à une Rhodanienne
LyonMag

L'Etat va devoir verser près de 2,4 millions d'euros à une ancienne infirmière psychiatrique, qui travaillait dans une centre hospitalier à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or.

Elle avait été touchée par une sclérose en plaque après avoir été vaccinée contre l'hépatite B. Elle avait reçu les premières injections en 1991 et avait dû partir à la retraite anticipée en 1997 à cause de la maladie.

En 2003, elle avait demandé réparation pour les préjudices causés. Une décision qui avait été refusée. Mais en appel, en mai 2012, la Cour administrative de Nancy avait ainsi rendu une première décision ordonnant une expertise des préjudices subis par l'ex-infirmière.

Mercredi, l'Etat a été condamné par la Cour administrative d'appel de Nancy, à rembourser l'ensemble des frais de santé et de matériel spécialisé, celles liées à la perte d'autonomie, à l'assistance d'une tierce personne ou d'adaptation du logement. Cette somme 2,4 millions d'euros constituerait un nouveau record d'indemnisation pour ce genre d'affaire.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
droite folle le 15/08/2014 à 22:27
vix a écrit le 15/08/2014 à 20h19

Et le labo ne paye rien ..

a croire que les commentateurs de droite protègent les intérèts des grands labos

Signaler Répondre

avatar
vix le 15/08/2014 à 20:19

Et le labo ne paye rien ..

Signaler Répondre

avatar
flagada jones le 15/08/2014 à 13:19
diug a écrit le 15/08/2014 à 13h04

Encore une fois le gouvernement Hollande régle les factures de la droite...

dit moi que c'est de l'humour ?

Signaler Répondre

avatar
diug le 15/08/2014 à 13:04

Encore une fois le gouvernement Hollande régle les factures de la droite...

Signaler Répondre

avatar
thony le 15/08/2014 à 10:34

Felicitation

Signaler Répondre

avatar
Nicolas69 le 14/08/2014 à 23:20

Bravo madame l'état et la justice ne respectent pas toujours les humains. C'est bien dommage .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.