Lyon : deux suspects laissés libres dans l'affaire de la fugueuse de 15 ans violée et prostituée

Lyon : deux suspects laissés libres dans l'affaire de la fugueuse de 15 ans violée et prostituée

Deux frères lyonnais ont été présentés au parquet vendredi et finalement laissés libres avec ouverture d'information.

Interpellés mercredi dans la rue, les deux jeunes sont soupçonnés d'avoir obligé une jeune fille de 15 ans à se prostituer.

Les faits remontent au printemps dernier alors que l'adolescente avait fugué de Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire. La jeune fille se trouvait à Lyon dans un hôtel du cours Gambetta où elle avait rencontré quatre jeunes; le cauchemar avait alors commencé pour l'adolescente violée et prostituée.

La brigade des Mœurs de la Sûreté avait d'abord procédé à l'interpellation de deux autres suspects par la suite mis en examen pour proxénétisme aggravé et viol avant d'être écroués.

Tags :

viol

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Notor le 15/10/2014 à 17:23

Vous croyer vraiment que si ils etaient coupable la justice les auraient relachées!!!c est les journalistent qui en rajoute!!!c est normal sa fait vendre et polémiquer!!!reveillez ont est en 2014 plus rien ne choque

Signaler Répondre

avatar
karinne le 14/10/2014 à 21:23

Je n'ose pas imaginer l'état d'esprit de cette jeune fille sachant que les jeunes qui lui ont fait subir ces horreurs sont tranquillement en liberté, gonflant leurs fiers poitrines de mâles pour raconter ces "exploits" devant leurs copains.

Signaler Répondre

avatar
pfff le 13/10/2014 à 13:38
bad gone a écrit le 13/10/2014 à 12h05

on connait les faits ,on mène une enquete ,on attrape les coupables et puis on les relâchent dans la nature ,la police réclame sans arrêt plus de moyens mais a quoi bon puisque la justice ne suis pas .

Tu ne crois pas une seconde à ce que tu essaies de nous faire gober !!!

Imaginer que la justice détient suffisamment d’éléments à charge et libère quand même les auteurs de cet acte odieux fait de toi soit une vrai brêle soit un mythomane qui fait tout pour ridiculiser nos institutions !
Ou les deux...

Signaler Répondre

avatar
bad gone le 13/10/2014 à 12:05

on connait les faits ,on mène une enquete ,on attrape les coupables et puis on les relâchent dans la nature ,la police réclame sans arrêt plus de moyens mais a quoi bon puisque la justice ne suis pas .

Signaler Répondre

avatar
Zoro le 13/10/2014 à 12:01
Bernardo a écrit le 13/10/2014 à 11h43

Il y a effectivement un truc en France qui s'appelle Taubira.

c'est la différence entre des gens qui ont des lois et sont civilisés et ceux que vous traiter de sauvages
je vois pas ce que Taubira vient faire la dedans.
Après pour ce que vous avez, il y a des établissements spécialisé !!

Signaler Répondre

avatar
Bernardo le 13/10/2014 à 11:43
Zoro a écrit le 13/10/2014 à 11h23

y a un truc en France qui doit s'appeler la présomption d'innocence
mais non ça c'est ailleurs !!

Il y a effectivement un truc en France qui s'appelle Taubira.

Signaler Répondre

avatar
Zoro le 13/10/2014 à 11:23

y a un truc en France qui doit s'appeler la présomption d'innocence
mais non ça c'est ailleurs !!

Signaler Répondre

avatar
Police le 13/10/2014 à 11:13
jdcjdr a écrit le 13/10/2014 à 10h49

Et les clients de cette jeune femme ? Sont-ils recherchés ?

Merci de vous rendre au poste de police le plus proche dans les plus brefs délais.
Motif : Affaire vous concernant.

Signaler Répondre

avatar
jdcjdr le 13/10/2014 à 10:49

Et les clients de cette jeune femme ? Sont-ils recherchés ?

Signaler Répondre

avatar
justice? le 11/10/2014 à 12:57

Ouf ils ont été laissés libres! J'avais peur que ces garçons exemplaires ne soient obligés de passer une nuit en prison, ces pauvres chéris!

Signaler Répondre

avatar
gillesb le 11/10/2014 à 09:34

c'est quoi cette justice injuste ?

Signaler Répondre

avatar
zeus le 11/10/2014 à 09:16

de mieux en mieux dans ce pays !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.