Le père de la petite Assia, soupçonné d'être parti faire le jihad, mis en examen

Le père de la petite Assia, soupçonné d'être parti faire le jihad, mis en examen
Meriam Rhaiem et son avocat Me Versini - LyonMag

L'homme a été mis en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et écroué.

Expulsé de Turquie, il avait été placé à son retour en France en garde à vue et interrogé par la DGSI. L'homme, soupçonné d'être parti faire le jihad en Syrie, fait l'objet également d'une instruction pour soustraction de mineure et usage de faux papiers. Il avait enlevé en 2013 la petite Assia à sa mère, Meriam Rhaiem, une Villeurbannaise vivant actuellement dans l'Ain. Depuis, la petite fille de 18 mois a été récupérée par Meriam en septembre dernier. Et une ordonnance de non-conciliation octroie la garde exclusive de la fillette à sa mère.

L'avocate du père, Me Sarah Mauger-Poliak, a de son côté assuré qu'Assia "n'avait jamais été dans une situation de danger" expliquant qu'il n'avait "jamais combattu en Syrie. (...) Son rôle était de répartir la nourriture au sein du groupe armé qu'il avait rejoint. (...) Il avait obtenu en échange qu'on mette à sa disposition un appartement du côté turc de la frontière, pour y mettre sa fille en sécurité. (...) Son seul souhait était de rassembler sa famille en Turquie. Quand il a compris que la mère ne viendrait pas, il a décidé de lui rendre sa fille".

X

Tags :

assia

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.