Faire vivre le label French Tech

Faire vivre le label French Tech
Romain Blachier - DR

Ca y est, Lyon est labellisée French Tech ! La décision, tout comme celle
de l'attribuer aussi à nos voisins grenoblois, est des plus logiques
tant nos deux cités marquent de leurs actions publiques comme privées
l'empreinte du numérique français.

Mais c'est cette logique qui amenait paradoxalement quelques uns d'entre nous comme Karine Dognin-Sauze, vice-présidente au numérique du Grand Lyon, à douter parfois. Parce qu'on ne sait jamais les logiques d'Etat, celles qui avaient amené à apporter la capitale de la culture à Marseille par simple envie du gouvernement Sarkozy de sauver une ville UMP à la dérive.

Mais mon amie Axelle Lemaire a été logique en souhaitant encourager les villes ayant candidaté avec un vrai travail projet et un vrai rassemblement des acteurs. On pourra seulement regretter un côté un peu large du dispositif puisque pas moins de neuf agglomérations ont été labellisées sur quinze candidates. Risquant, sous l'excellente intention de répartir un peu les forces sur le territoire national, de diluer peut-être un peu le concept.

Mais ne boudons pas notre plaisir : Lyon va disposer avec la halle Girard, d'un lieu épicentre du web de notre métropole. Le label permettra aussi de booster l’intérêt des investisseurs pour nos starts-ups, dont certaines comme Geolid connaissent déjà des réussites fulgurantes.
Les fonds d'investissements, si leur nombre va croissant, sont encore en nombre insuffisant à Lyon. Le label ne pourra que contribuer à compenser ce défaut dans nos cuirasses.

Autre manque, qui je l'espère, sera comblé dans les années qui viennent grâce à cette dynamique : le travail de réflexion sociétal et politique sur le numérique. Lyon peut faire mieux en la matière. Bien mieux.

Avec la French Tech, avec les interlocuteurs et l'écosystème qui existe avec la Cuisine du web, le Blend Web Mix, les nombreux lieux de co-working et le travail de nos chercheurs, il y a de quoi continuer à  faire pour le web de Lyon. Et c'est ce beau rassemblement du Grand Lyon et de ces acteurs qui a mené à cette jolie réussite qu'est le label French Tech. Qu'il va maintenant falloir faire vivre.

Retrouvez tous les billets de Romain Blachier sur son site

Romain Blachier

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
JetLag le 20/11/2014 à 18:13

La vie c'est des voyages, encore des voyages, toujours des voyages. Et un peu de cacahouètes aussi.

Signaler Répondre

avatar
GUEEK le 14/11/2014 à 09:19

Peut être une bonne nouvelle pour l'avenir économique lyonnais . Seul l'avenir le confirmera . Pour ma part je ne mettrai jamais ma tête sur le billot en misant sur les nouvelles technologie , surtout que la plupart de nous reste uniquement des consommateurs de tout ces nouveaux moyens sans savoir réellement qui est au commande .

Signaler Répondre

avatar
nilte le 13/11/2014 à 22:41

Si c'est comme l'Hôtel DIEU et son centre dédié a la gastronomie, il y a de quoi rester perplexe.

Frère ROMAIN ne voit tu rien venir, non au grand (hôtel) dieu, que non..........a part des illusions, encore des illusions, mais oui c'est vrai, c'est la fête des lumières qui arrive.......

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.