Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Lyonmag

Grand Lyon: occupation des écoles, ce jeudi, pour la cause des enfants SDF

Lyonmag

Ce jeudi, en cette journée internationale des droits de l'enfant, de nombreux établissements scolaires de l'agglomération lyonnaise sont occupés par des parents d'élèves, des enseignants, des éducateurs et d'autres membres de l'association initiatrice : "Jamais sans toit".

L'association "Jamais sans toit" avait, en effet, recensé 150 enfants scolarisés qui sont SDF et 100 enfants non scolarisés qui vivent dans des bidonvilles, dans l'agglomération lyonnaise. Cette mobilisation vise à alerter les pouvoirs publics sur la gravité des situations et permettre aux jeunes écoliers de dormir au chaud. Ainsi les écoles Gilbert Dru (7e), Michel Servet (1e), Gagarine, Jean Vilar et le collège Barbusse (Vaulx-en-Velin) sont occupées ce jeudi. D'autres actions sont menées comme des goûters solidaires ou des concerts dans les écoles Painlevé (3e), Victor Hugo (1e), Collège de la Tourette (1e) et école Courcelles (8e).



Tags : sdf | écoliers | mobilisation | occupation d'école |

Commentaires 12

Déposé le 13/02/2015 à 00h24  
Par Electeur Citer

Marre ! a écrit le 12/02/2015 à 17h55

La chance ? Quand on se lève tous les matins pour faire un travail dans lequel on s'épanouit plus ou moins, les bouchons, les factures, les chefs, les impôts, les taxes, le stress, le loyer/crédit, les charges, les assurances, vous pensez que c'est de la chance ? On appelle ça BOSSER et être RESPONSABLE !

Je suis bien navré pour ces enfants qui doivent dormir dehors mais c'est à ces parents SDF que je jetterai la pierre, arrêtez de faire des enfants si vous n'avez pas les moyens de les élever ! Et ne me dîtes pas qu'il n'y a pas de boulot, il y en a, surtout dans le Grand Lyon.

Alors oui c'est des fois des boulots pas très intéressants d'un point de vue intellectuel, mais ça permet de se loger et avoir à manger. Sans faire culpabiliser les français ou encore les enfants de maternelle.

+1

Quand on ne peut pas assumer on ne fait pas d'enfant, nous ne sommes plus au moyen age.

Il faut toujours que "les autres" assument l'inconséquence de certains. Oui c'est ça la solidarité, prendre les responsabilité que les autres n'assument jamais.

Mais bien sûr la culture soixante-huitarde de l'excuse vous protège.

Déposé le 13/02/2015 à 00h20  
Par Electeur Citer

fenotte a écrit le 24/11/2014 à 23h43

Bonjour, pour toute les personnes (j'aurais envie de mettre d'autres mots à la place mais je vais resté poli) qui se trouvent originale et nous ressortent l'argument de vous avez cas les loger chez vous petite rappelle sur la réalité du logement en france.
Moi chez moi on vit à 5 adulte dans 80m². A coté de ça il y a 24 000 logement vide à lyon et dans l'aglo. Donc non je ne logerais personnes chez moi, et oui je continuerai à lutté contre le mal logement.... y compris des personnes sans papier.
Mais si vous vous intéressiez un peut aux luttes dans ces école vous auriez facilement appris que de nombreuses famille se sont passer le relais pour héberger ces famille sans domiciles (je sais pas si c'est le cas pour toute les école), que ce geste de solidarité concrète est tout à l'honneur des gens qui les font, mais ne saurais être exiger par des planquer derrière leur PC. Surtout il ne saurait être considéré comme une solution pérenne

Je peux vous donner des cours d’orthographe si vous voulez ?

Déposé le 12/02/2015 à 17h55  
Par Marre ! Citer

maachefer a écrit le 12/02/2015 à 16h59

Ça s’appelle la solidarité. Votre enfant a la chance de vivre au chaud toute l'année, c'est peut-être pour ça que vous ne vous sentez pas concerné. A votre place j'aurais plutôt été choqué du fait que des camarades de mon enfant dorment dans la rue, plutôt que d'autre distribuent des tracts.
Après libre à vous d'éduquer votre enfant, en lui inculquant les principes de l’égoïsme, et de vivre avec des oeilleres, sans regarder ce qu'il se passe autour de soi, personnellement je trouve bien que les enfants participent à ce combat.

La chance ? Quand on se lève tous les matins pour faire un travail dans lequel on s'épanouit plus ou moins, les bouchons, les factures, les chefs, les impôts, les taxes, le stress, le loyer/crédit, les charges, les assurances, vous pensez que c'est de la chance ? On appelle ça BOSSER et être RESPONSABLE !

Je suis bien navré pour ces enfants qui doivent dormir dehors mais c'est à ces parents SDF que je jetterai la pierre, arrêtez de faire des enfants si vous n'avez pas les moyens de les élever ! Et ne me dîtes pas qu'il n'y a pas de boulot, il y en a, surtout dans le Grand Lyon.

Alors oui c'est des fois des boulots pas très intéressants d'un point de vue intellectuel, mais ça permet de se loger et avoir à manger. Sans faire culpabiliser les français ou encore les enfants de maternelle.

Déposé le 12/02/2015 à 16h59  
Par maachefer Citer

La fille a écrit le 21/11/2014 à 16h03

Je suis pour ma part choquée de ce genre d'initiative: des enfants distribuent des tracts et on leur demande de dessiner sur le thème "être sans logement", banderoles et dessins à l'extérieur de l'école, tracts distribués à l'intérieur de l'école.
Je suis navrée pour les personnes qui doivent dormir dehors mais: est-ce le rôle de l'école publique que de faire de la politique? d'organiser dans les locaux des ventes de gâteaux pour cette cause, de faire participer de jeunes enfants à cela.
Ma fille de 3 ans, quand elle a apprit que des familles dormaient à l'école m'a demandé si nous allions nous devoir aussi y dormir.
Ma fille est petite et je n'avais pas immédiatement prévu de lui expliquer l'inexplicable.
Elle va à l'école maternelle publique Painlevé, j'ai l'impression qu'elle arrive dans un squat géré par le DAL.
Ce n'est pas le lieu.
Je ne suis pas le genre de parent à faire participer mon enfant à une manif, je ne souhaite pas qu'un enfant me donne un tract quand j'arrive à l'école.
Il faut préserver ce lieu de tout combat.
Car si ce combat-là est toléré dans ce lieu, oui il est en effet important et hautement fédérateur, si demain une autre association décide d'y combattre autre chose...

Ça s’appelle la solidarité. Votre enfant a la chance de vivre au chaud toute l'année, c'est peut-être pour ça que vous ne vous sentez pas concerné. A votre place j'aurais plutôt été choqué du fait que des camarades de mon enfant dorment dans la rue, plutôt que d'autre distribuent des tracts.
Après libre à vous d'éduquer votre enfant, en lui inculquant les principes de l’égoïsme, et de vivre avec des oeilleres, sans regarder ce qu'il se passe autour de soi, personnellement je trouve bien que les enfants participent à ce combat.

Déposé le 24/11/2014 à 23h43  
Par fenotte Citer

Bonjour, pour toute les personnes (j'aurais envie de mettre d'autres mots à la place mais je vais resté poli) qui se trouvent originale et nous ressortent l'argument de vous avez cas les loger chez vous petite rappelle sur la réalité du logement en france.
Moi chez moi on vit à 5 adulte dans 80m². A coté de ça il y a 24 000 logement vide à lyon et dans l'aglo. Donc non je ne logerais personnes chez moi, et oui je continuerai à lutté contre le mal logement.... y compris des personnes sans papier.
Mais si vous vous intéressiez un peut aux luttes dans ces école vous auriez facilement appris que de nombreuses famille se sont passer le relais pour héberger ces famille sans domiciles (je sais pas si c'est le cas pour toute les école), que ce geste de solidarité concrète est tout à l'honneur des gens qui les font, mais ne saurais être exiger par des planquer derrière leur PC. Surtout il ne saurait être considéré comme une solution pérenne

Déposé le 21/11/2014 à 17h22  
Par repenti Citer

Morgon a écrit le 20/11/2014 à 11h34

Y a des sous a flots, pour fêter dans les salons dorés le beaujolais nouveau, mais rien pour offrir un toit à des enfants! Les racistes diront qu'ils sont étrangers!

tu as un logement a leur offrir ...? du travail ou de l'argent ? ....non ...? ben nous non plus ! la vie est dure pour tous le monde ,mais si tu veut les héberger chez toi te gène pas ,avant de gueuler sur ce que les autres ne font pas commence par agir de ton coté mais fait attention si tu le fait tu risque d’être vite débordé .

Déposé le 21/11/2014 à 16h03  
Par La fille Citer

Je suis pour ma part choquée de ce genre d'initiative: des enfants distribuent des tracts et on leur demande de dessiner sur le thème "être sans logement", banderoles et dessins à l'extérieur de l'école, tracts distribués à l'intérieur de l'école.
Je suis navrée pour les personnes qui doivent dormir dehors mais: est-ce le rôle de l'école publique que de faire de la politique? d'organiser dans les locaux des ventes de gâteaux pour cette cause, de faire participer de jeunes enfants à cela.
Ma fille de 3 ans, quand elle a apprit que des familles dormaient à l'école m'a demandé si nous allions nous devoir aussi y dormir.
Ma fille est petite et je n'avais pas immédiatement prévu de lui expliquer l'inexplicable.
Elle va à l'école maternelle publique Painlevé, j'ai l'impression qu'elle arrive dans un squat géré par le DAL.
Ce n'est pas le lieu.
Je ne suis pas le genre de parent à faire participer mon enfant à une manif, je ne souhaite pas qu'un enfant me donne un tract quand j'arrive à l'école.
Il faut préserver ce lieu de tout combat.
Car si ce combat-là est toléré dans ce lieu, oui il est en effet important et hautement fédérateur, si demain une autre association décide d'y combattre autre chose...

Déposé le 21/11/2014 à 12h01  
Par Hervé Citer

Bravo à ces parents et enseignants qui se bougent!

Déposé le 20/11/2014 à 19h57  
Par Pour information. Citer

Les façons de participer et aider sont multiples et effectivement , il peut arriver que des personnes hébergent

Déposé le 20/11/2014 à 16h40  
Par Robert Citer

T as qu à en prendre chez toi

Déposé le 20/11/2014 à 16h01  
Par Collectif Painlevé Solidaire Citer

L’école Painlevé (Lyon3) en photo sur votre article fait partie de ces écoles moins habituées aux actions militantes.
7 familles sont aujourd’hui sans logement. Les familles et les membres du Collectif Painlevé Solidaire dormiront ce soir dans l’école de la République. Un acte fort mais nécessaire face à cette situation inacceptable. Merci de votre relais. Solidairement votre !
https://www.facebook.com/collectifpainleve

Déposé le 20/11/2014 à 11h34  
Par Morgon Citer

Y a des sous a flots, pour fêter dans les salons dorés le beaujolais nouveau, mais rien pour offrir un toit à des enfants! Les racistes diront qu'ils sont étrangers!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.