Rythmes scolaires : l'Etat accorde un délai à Lyon pour recruter des animateurs diplômés

Rythmes scolaires : l'Etat accorde un délai à Lyon pour recruter des animateurs diplômés
LyonMag

Anne Brugnera, adjointe à la Ville de Lyon chargée de l'Education, l'avait reconnu la semaine dernière.

En raison de l'afflux d'inscrits après la rentrée, le recrutement d'animateurs supplémentaires s'était fait pressant. Conséquence : 17% des animateurs en charge d'assurer le périscolaire dans les écoles lyonnaises n'ont pas de diplôme et seulement 48,2% d'entre eux sont titulaires du BAFA. Mais la loi est claire, la moitié des animateurs devraient pourtant posséder la formation nécessaire pour s'occuper d'enfants. Cela aurait peut-être permis d'éviter les incidents survenus depuis la rentrée, et notamment la fugue d'un enfant à la Confluence.

Selon le Progrès, la Direction départementale de la Cohésion sociale a été saisie pour trouver une solution. Plutôt que de sanctionner Lyon, elle a décidé de lui accorder un délai grâce à la "bonne foi" de la Ville et sa volonté de proposer des activités de "qualité".
L'équipe d'Anne Brugnera dispose désormais de plusieurs mois pour former ses animateurs. L'élue a précisé au quotidien que la barre des 50% serait normalement atteinte d'ici février 2015 car de nouvelles formations auront lieu dès décembre.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Prof le 28/11/2014 à 11:58

C'est plus des activités péri- scolaires , c'est du Castorama!
Abrogation de cette réforme débile et inégalitaire.

Signaler Répondre

avatar
GADAGNE le 28/11/2014 à 07:57

Et si on abrogeait cette réforme ? il n'est pas forcément sot de reconnaitre qu'on a fait une bêtise plutôt que de s'entêter dans l'erreur...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.