Plan d'action à l'école : les journalistes lyonnais prêts à intervenir dans les établissements

Plan d'action à l'école : les journalistes lyonnais prêts à intervenir dans les établissements
Photo d'illustration - DR

Lors de ses voeux au monde éducatif, François Hollande a dévoilé mercredi son "plan d'action" pour l'école.

Un plan qui sera mis en place dès la rentrée prochaine et qui doit être détaillé par la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem ce jeudi. Parmi les mesures à retenir, la création une heure de morale laïque par semaine du CP au lycée.
Ce cours donnera lieu notamment à un enseignement aux médias dispensé par des "réserves citoyennes", qui viendront en appui des établissements scolaires. Ces dernières seront créées dans chaque académie et seront composées d'intervenants volontaires, comme des avocats, journalistes, acteurs culturels, qui pourront intervenir lorsque le besoin s'en fait sentir.
Et le besoin principal du moment est d'expliquer, de contrer, de démonter la théorie du complot, qui rencontre un vif succès ces dernières semaines suite aux attentats de Charlie Hebdo.

Cet engouement pour les thèses complotistes tient souvent au manque d'information du jeune public, qui se documente surtout sur les réseaux sociaux délaissant ainsi la presse. "Il y a beaucoup de fantasmes sur le métier de journaliste, explique Stéphane Rabut, président du Club de la presse de Lyon. Les élèves n'ont pas vraiment conscience de ce qu'est le métier de journaliste avec ces contraintes et ses devoirs, comme la vérification des sources".

Il existe pourtant la semaine de la presse et des médias à l'école qui a lieu chaque année au mois de mars. Organisés par le Clemi (Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias d'Information), ces quelques jours permettent à des journalistes volontaires de se rendre dans les établissements afin d'expliquer leur parcours, ainsi que les différentes facettes du métier de journaliste. Mais une présence renforcée des journalistes à l'école ne serait pas un mal pour Stéphane Rabut, notamment pour "développer l'esprit critique" des jeunes.
D'ailleurs des initiatives ont déjà été prises du côté des établissements. "Après les attentats de Charlie Hebdo, on m'a contacté pour animer un débat dans un lycée lyonnais, sur le thème Libertés fondamentales, laïcité et journalisme".

Pour le moment, aucune démarche n'a été lancée par l'académie. Il est encore trop tôt. Les mesures viennent à peine d'être dévoilées. Une chose est sûre, le Club de la presse de Lyon sera aux avant-postes pour relayer les demandes du Clemi et rechercher des volontaires.

Tags :

charlie hebdo

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mafalda le 25/01/2015 à 00:18

pas de politique la dedans, que de la connerie de guignols qui veulent marquer des points, et nos enfants trinqueront encore une fois. Laissez l'cole aux professeurs et instituteurs , ils vivent au quotidien avec eux, contrairement a mle Valaud

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 23/01/2015 à 09:57
Legag a écrit le 23/01/2015 à 09h39

Ou va-t-on?pauvres enfants qui subiront un lavage de cerveaux des médias gauchiste aveugles par leur idéologie et leurs œillères

Ça ne pourra pas être pire que la bêtise et la soumission aux financiers des journaux de droite.

Signaler Répondre

avatar
Legag le 23/01/2015 à 09:39

Ou va-t-on?pauvres enfants qui subiront un lavage de cerveaux des médias gauchiste aveugles par leur idéologie et leurs œillères

Signaler Répondre

avatar
Ophou le 22/01/2015 à 16:50

Pour lutter contre l'islamisme, une heure de morale laïque par semaine.
C'est sérieux ?

Signaler Répondre

avatar
uni louis le 22/01/2015 à 16:40
Louis uni a écrit le 22/01/2015 à 16h26

Les journalistes à l'école . La c'est la meilleure on était déjà dans la merde!!!! Enfin les gamins en sortant de l'école voteront tous à gauche . C'est déjà ça de gagné

ils osent tous c'est à ça qu'on les reconnais d'ailleurs !

Signaler Répondre

avatar
Louis uni le 22/01/2015 à 16:26

Les journalistes à l'école . La c'est la meilleure on était déjà dans la merde!!!! Enfin les gamins en sortant de l'école voteront tous à gauche . C'est déjà ça de gagné

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.