Métropole de Lyon : le premier budget prévoit une hausse de 5% des impôts

Métropole de Lyon : le premier budget prévoit une hausse de 5% des impôts
LyonMag

"Allez M. Brumm, en piste !".

C'est sur ces mots que Gérard Collomb a débuté ce vendredi la présentation du premier budget de la Métropole de Lyon ; un budget réunissant à la fois les recettes et les dépenses qui étaient hier celles du Grand Lyon et d'une partie du département du Rhône.

Tout comme le budget de la Ville de Lyon adopté lundi dernier lors du conseil municipal, le budget de la Métropole de Lyon doit faire face à la baisse significative des dotations de l'État qui ne représentent que 25% des recettes, soit 616 millions d'euros, et au bout un manque à gagner en 2015 de 52 millions d'euros.

Les recettes de la Métropole de Lyon s'élèvent à 2,484 milliards d'euros (1,245 milliard de l'ancien Grand Lyon et 1,240 milliard du Conseil général), caractérisées principalement par une augmentation de 5% de la fiscalité (ménages, entreprises et DMTO, TICPE et autres), soit 1,629 milliard d'euros. "C'est la fiscalité qui constitue l'essentiel de nos recettes", a confirmé Gérard Collomb. Les Lyonnais devront donc à la fois faire face à la hausse des impôts au niveau de la Ville mais également à celle de la Métropole, soit une moyenne de 37 euros en plus pour un contribuable.

Du côté des dépenses, elles se montent à 2,187 milliards d'euros (1,18 milliard de l'ancien Grand Lyon et 1,170 milliard du Conseil général) avec notamment plus de 385 millions d'euros pour tout ce qui concerne le personnel et 624 millions d'euros pour les dépenses à caractère social. "Ceux qui pensaient qu'on ne faisait pas assez de social dans le Grand Lyon vont être comblés dans la Métropole", a confirmé Gérard Collomb.

Le tout donne donc un autofinancement de 297 millions d'euros pour un investissement en 2015 de plus de 617,2 millions d'euros (422,4 millions pour les projets et 194,8 millions pour le gros entretien). La capacité de désendettement prévisionnelle est de 6 ans et 3 mois.

La Métropole de Lyon devrait voter ce lundi après-midi le premier budget de son histoire.

Tags :

budget

metropole

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
DaoudNass le 27/01/2015 à 19:23

Merci pour cette hausse !
Merci pour ce "grand stade" OL land inutile !
Merci de la part de Mr Layat et des expropriés de Décines, auront-ils une remise d'impôts ?!

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 26/01/2015 à 07:44

Plutôt que de payer la compétence des gens, avec ces politiques on paie leurs incompétences.

Signaler Répondre

avatar
Toxic le 24/01/2015 à 17:27

Collomb et Mercier font un bras d honneur aux cochons de payants

Signaler Répondre

avatar
pô grave de se tromper de chambre le 24/01/2015 à 16:43
prétentieux mentale a écrit le 24/01/2015 à 13h28

Collomb n'est pas député mais sénateur. ......

Pour quelqu'un qui prétend lire et "comprendre" faudra repasser.

ce n'est qu'une petite erreur de chambre parlementaire ... comparé aux énormes erreurs et dérives où nous emmène ce type là, accroché aux pouvoirs cumulés avec indemnités pour chacun comme s'il mangeait 10 repas par jour et les facturait sans les consommer et sans en faire déclaration au fisc

puisque, le sénat est également complice des lois que les parlementaires se votent pour eux mêmes en volant leurs concitoyens

Signaler Répondre

avatar
prétentieux mentale le 24/01/2015 à 13:28
voireuil a écrit le 23/01/2015 à 14h39

il faut bien prévoir les erreurs de gestion des maires de la Métropole! A commencer par celles de Collomb avec les prêts toxiques.
Le pire c'est que les édiles font une partie de la loi, Collomb faisant la loi (en tant que député) et ils ne savent pas lire un contrat de prêt!!!! (lire, entendre aussi comprendre).

Hallucinant!

Collomb n'est pas député mais sénateur. ......

Pour quelqu'un qui prétend lire et "comprendre" faudra repasser.

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 24/01/2015 à 10:47
Le Petit Pop a écrit le 24/01/2015 à 08h36

Les emprunts toxiques de la Métropole sont ceux que le Grand Lyon récupère du Conseil Général du Rhône: ils ont été signés par MERCIER, pas COLLOMB!

Juste pour mémoire, j'ai eu vent que la mairie de Lyon a emprunté pour pallier la déficience de l’État... socialiste (avec du crédit revolving - voir budget).

Comme on peut le voit si vous savez lire (et comprendre un tel document), ce que beaucoup d'élus d'une manière générale ne savent pas faire. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils investissent massivement dans des emplois de fonctions publiques pour s'assurer leur réélection - au moins localement.

http://www.lyon.fr/page/vie-municipale/budget-2014/connaitre-et-comprendre-le-budget-de-la-ville.html - prendre le budget principal.

1- On remarque l'existence du compte 166 pour refinancer la dette (page 26)
2 - L'emprunt d'une manière générale augmente de 4 millions.
3 - La commune n'applique pas le système des provisions. Normal, les emprunts sont couverts par des banques à l'aide de Swaps. Lorsque l'on sait ça et d'autres choses... on comprend le jeu de dupes que nous finançons avec nos impôts... ou pourquoi les banques ne peuvent être en faillite!

Nous sommes sur la seule ville de Lyon. Le budget est celui de 2014.

Enfin, si les élus (et remarquez que je n'ai pas fait de côté partisan) savaient lire (et comprendre) un contrat, un budget... ce type de problème ne se produirait pas! Car ils n'accepteraient peut-être pas que des créanciers extérieurs à la ville se mêlent de ses affaires (de la ville). Ce qui assurerait une meilleure indépendance vis à vis des banques, établissements financiers et créanciers affairés.

Signaler Répondre

avatar
gout le 24/01/2015 à 08:55

et on nous avait vendu la Métropole en didant que ça faisait des économies !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
nad0069 le 24/01/2015 à 08:48

De toute façon le socialisme n'existe plus Colomb en a rien a foutre de lyon il s'en met plein les poches Quand on vois qu'il préconise des période d'essai de 48 mois pour se faire embaucher On va ou ? On donne les droits au patronat et les employés doivent se prosterner sinon ils iront chercher des polonais ou autres Monsieur Colomb et Sarko ont exactement la MM gamberge Le patronat et leur compte en banque

Signaler Répondre

avatar
Le Petit Pop le 24/01/2015 à 08:36
voireuil a écrit le 23/01/2015 à 14h39

il faut bien prévoir les erreurs de gestion des maires de la Métropole! A commencer par celles de Collomb avec les prêts toxiques.
Le pire c'est que les édiles font une partie de la loi, Collomb faisant la loi (en tant que député) et ils ne savent pas lire un contrat de prêt!!!! (lire, entendre aussi comprendre).

Hallucinant!

Les emprunts toxiques de la Métropole sont ceux que le Grand Lyon récupère du Conseil Général du Rhône: ils ont été signés par MERCIER, pas COLLOMB!

Signaler Répondre

avatar
Crimee le 24/01/2015 à 07:36

Ces petits arrangements entre Socialistes et traîtres qui participent à l exécutif de Collomb se paiera dans les urnes

Signaler Répondre

avatar
Ras le bol ! le 24/01/2015 à 00:16

Le racket socialiste continue!! Tout cet argent fichu en l'air ! Pour nourrir et soigner tous les clodos de la planète ! Heureusement qu'on va s'en débarrasser en 2017 et on n'est pas près de les revoir ces incapables !

Signaler Répondre

avatar
fun le 23/01/2015 à 21:12
Scandale a écrit le 23/01/2015 à 17h47

C'est honteux que des Maires qui ont été élus avec des voix de Droite soient rentrés dans l'exécutif de Collomb et que ceux ci votent une hausse des impôts.

moi je trouve ça marrant

Signaler Répondre

avatar
Robert le 23/01/2015 à 21:10

Ils en pensent quoi ses électeurs ??

Tendent -ils toujours la croupe pour que les socialistes, leur élargissent le séant ?

Signaler Répondre

avatar
razlebol le 23/01/2015 à 20:56

avatar
loulou le 23/01/2015 à 18:12

Y'en a marre de payer !. Les politiques se moquent de nous. Ils sont juste bon à s'en mettre plein les poches sur le dos des gens qui travaillent. Eux les politiques , le mot effort ne les concernent pas. Ils n'en connaissent probablement pas le sens.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 23/01/2015 à 18:03

Question : augmentation de 5% par rapport à quoi ?
C'est le premier vote du budget métropole qui n'existait pas avant...
D'autre part le département ayant disparu de la métropole les contribuables métropolitains n'auront plus de ligne budgétaire au chapitre département...
La question est donc de savoir si l'équation:
impôt Grand Lyon + Impôt département (d'avant)
= ou + ou - (ce qui serait surprenant)
impôt métropole d'aujourd'hui
CQFD

Signaler Répondre

avatar
Scandale le 23/01/2015 à 17:47

C'est honteux que des Maires qui ont été élus avec des voix de Droite soient rentrés dans l'exécutif de Collomb et que ceux ci votent une hausse des impôts.

Signaler Répondre

avatar
mattew le 23/01/2015 à 15:10

avatar
voireuil le 23/01/2015 à 14:39

il faut bien prévoir les erreurs de gestion des maires de la Métropole! A commencer par celles de Collomb avec les prêts toxiques.
Le pire c'est que les édiles font une partie de la loi, Collomb faisant la loi (en tant que député) et ils ne savent pas lire un contrat de prêt!!!! (lire, entendre aussi comprendre).

Hallucinant!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.