Lyon-Turin : des "accusations infondées" pour le maître d'ouvrage après le recours d'EELV

Lyon-Turin : des "accusations infondées" pour le maître d'ouvrage après le recours d'EELV
LyonMag

Lyon Turin Ferroviaire, le maître d'ouvrage de la ligne ferroviaire à grande vitesse du Lyon-Turin, a dénoncé en fin de semaine des "accusations infondées" suite à l'annonce par EELV de l'ouverture d'une enquête par l'Office anti-fraude européen.

L'eurodéputée EELV Michèle Rivasi avait déclaré jeudi que l'Olaf avait décidé d'ouvrir une enquête sur la LGV Lyon-Turin après avoir pris connaissance des documents fournis par ses soins. L'Office anti-fraude européen avait été saisi en novembre dernier et aurait jugé les documents "suffisamment pertinents" selon Michèle Rivasi pour étudier les soupçons de conflits d'intérêt en France dans la passation de marchés publics. Les écologistes dénoncent également des liens présumés du projet et des entreprises italiennes avec la mafia, et des irrégularités dans des appels d'offres.

L'Olaf, qui n'a pas confirmé ouvrir une enquête, a six mois pour rendre ses conclusions aux justices françaises et italiennes. L'une des conséquences d'un rapport négatif serait l'arrêt des financements européens au projet de ligne grande vitesse Lyon-Turin.

Tags :

Lyon-Turin

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.