Le FN Rhône-Alpes s'oppose au projet Lyon-Turin

Le FN Rhône-Alpes s'oppose au projet Lyon-Turin

Le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin prend forme et les travaux débuteront à partir de 2016.

Christophe Boudot, le président du groupe FN à la région Rhône-Alpes a réagi à cette annonce qualifiant le programme ferroviaire "d'ineptie financière et commerciale" et à visée "idéologique". Dans son communiqué, il s'appuie sur la Cour des comptes qui verrait dans le projet "une faible rentabilité socio-économique". Au total, l'ensemble de la ligne devrait coûter la bagatelle de 26 milliards d'euros qui selon lui, sera en partie financé par l'Union européenne. Christophe Boudot voit également un intérêt politique. Le Lyon-Turin n'aurait "aucune pertinence économique mais plairait beaucoup aux eurocrates" et serait une manière détournée de récupérer le déficit français dans la contribution de la France à l'Union européenne. "Non, c'est non !", affirme le FN Rhône-Alpes. La ligne Lyon-Turin ne devrait entrer en service qu'à l'horizon 2030.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
frontale le 25/02/2015 à 16:50

qui l’eut cru il y a quelques jours, Boudot et Khelifi sur la même ligne !

Signaler Répondre

avatar
Commissaire a rien le 25/02/2015 à 16:24

SERAIENT ´ILS DE MÈCHE !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
kif kif le 25/02/2015 à 14:53

Tout pareil qu'EELV!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.