Présence policière renforcée pour assurer la sécurité dans les piscines de la Ville

Présence policière renforcée pour assurer la sécurité dans les piscines de la Ville
La sécurité sera renforcée aux abords des piscines de Lyon - LyonMag.com

Fermée depuis mardi, la piscine Mermoz rouvrira finalement ses portes ce vendredi à 11h.

C’est ce qu’a annoncé l’adjoint aux sports à la Ville de Lyon, Yann Cucherat.
Le personnel du centre nautique avait exercé son droit de retrait, alors que les incivilités se multipliaient autour des bassins. Un maitre-nageur avait notamment été menacé. Trois personnes ont été interpellées, une semaine seulement après l’ouverture du centre. Quelques jours plus tôt, les surveillants de la piscine de Gerland avaient eux aussi cessé le travail après une violente bagarre.

Pour rassurer le personnel, la Ville va mettre en place des moyens supplémentaires : la sécurité sera renforcée à l’entrée de la piscine Mermoz, et une présence policière sera assurée les après-midis, de 16h à 20h, aux abords du centre nautique.

 Les équipages de police, qui passeront de 4 à 8 personnes, feront également des passages réguliers au sein des piscines afin de préserver la tranquillité des lieux, et intervenir au plus vite en cas d’incidents.

Depuis le début de la saison, une cinquantaine d’expulsions ont déjà été comptabilisées dans les cinq piscines de la Ville de Lyon.

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Kairamerda le 10/07/2015 à 14:31

LA RACAILLE S'EN FOUT DES RÈGLEMENTS. !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
dan le 10/07/2015 à 12:48

un règlement intérieur existe et doit être respecté par tous.

-rentrer sans payer c'est voler les autres et c'est nier le cout du service rendu (meme chose que pour les transports)
-s'en prendre aux usagers et au personnel, c'est ne pas accepter qu'ils ont leur place dans cet etablissement et qu'ils respectent les regles communes
- venir en tenue non conforme, c'est ne pas accepter (ou ne pas savoir...) que l'hygiene est primordial dans ce type d'établissements

on peut critiquer la politique des prix de certaines piscines, mais on peut aussi dire à ces individus que leur comportement d'incivisme ne sert à rien d'autre qu'à casser l'ambiance de detente recherchée par tout un chacun en pareille periode de l'année.

si les piscines publiques devenaient une chasse gardée avec plus de policiers et d'agents de securité que de maitres nageurs au metre carré, cela creerait cette sale impression de vivre constamment dans la psychose et la peur de l'autre.
bon été quand meme!

Signaler Répondre

avatar
Kairamerda le 10/07/2015 à 12:06

BRAVO Paulo TU AS TOUT RÉSUMÉ. !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Paulo le 10/07/2015 à 10:35

1/ payez des impôts pour la construction de piscine.
2/ payez des impôts pour financer les aides attribuées aux "jeunes".
3/ votre piscine municipale est prête, mais les "jeunes" ne vous permettent pas d'en profiter; au choix:
- payez plus cher pour avoir accès à d'autres piscines plus select
- supportez les "jeunes" sans rien dire
- n'allez plus à la piscine.

(Bonus: parmi les aides financées avec vos impôts, une partie subventionne les entrées à tarif réduit des "jeunes").

Signaler Répondre

avatar
sonia le 10/07/2015 à 09:22

je ne suis pas étonné cela va surement arrivé a celle de Vénissieux qui va bientôt ouvrir.

Signaler Répondre

avatar
Laiblairo le 10/07/2015 à 08:43
C'est mérité a écrit le 09/07/2015 à 16h46

J'imagine que ceux qui se plaignent sont ceux qui ont voté Chirac en 2002.

J'ai bien peur que oui.
Il est trop tard désormais.

Signaler Répondre

avatar
Kairamerda le 10/07/2015 à 08:28

OK TU ES UN MENTEUR. !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
taxxxi69 le 10/07/2015 à 00:02

Commissaire tu aurais du t'abstenir ce jour la. Je ne vais pas te lacher, comme ton ombre. Je suis autant taxi que toi tu es commissaire. Que tu es naif en plus d'etre stupide et raciste.

Signaler Répondre

avatar
nov2 le 09/07/2015 à 20:17

le problème, c'est que la politique tarifaire, qui consiste à relever le montant du billet afin de chasser sans en avoir l'air ces fauteurs de trouble, au profil sociologique bien établi, a aussi pour conséquence de faire payer au citoyen lambda le cout de comportements qu'il subit déjà en venant à la piscine.
Pour ma part, une politique d'interdiction massive et sévère de ces individus est la solution la plus démocratie. Elle consiste à dire qui sont les fauteurs de trouble (horreur des bonnes consciences !), à les ficher en toute transparence (pourquoi ne pas montrer la même sévérité que dans les stades, quand on en arrive à des comportements similaires ?) et à protéger l'usager paisible.
Le risque, bien sûr, est que les personnes expulsées n'incitent certains à pourrir la situation en mesure de rétorsion, ou encore décident pour se rafraîchir de se tourner vers les bornes incendies ou d'autres méfaits... Mais ce n'est pas en se voilant la face qu'on résoudra la question. Les familles qui vont à la piscine pour en profiter n'ont rien demandé à personne, et rien ne justifie qu'elles subissent cela au quotidien, en plus des fermetures régulières (autre punition collective qui ne résout rien, même si l'exaspération du personnel se comprend).

Signaler Répondre

avatar
nov le 09/07/2015 à 20:10

Il y a deux ans, il y avait eu les mêmes "incidents" notamment à la piscine du Rhône. Toutes les explications possibles avaient été données pour expliquer ces "incivilités" :
-la chaleur échauffe les gens. Le bon bourgeois, soudain échauffé, se met à taper.
-la queue. Qui dit queue dit attente, dit énervement...
-le monde : eh oui ! Plus il y a de monde, plus la probabilité d'avoir des bagarres augmente !
Une adjointe au maire a parlé, tenez vous bien, "d'épiphénomènes". Car ces quelques algarades à une cinquantaine d'individu, chassant par meutes le responsable de sécurité, et provoquant des interventions policières tous les soirs ne devaient pas laisser oublier que tout ceci se passait globalement dans une ambiance bon enfant. C'est d'ailleurs pour cela que même la presse nationale avait pondu des articles sur ce sujet...tandis que le site internet de la piscine était soigneusement épuré des commentaires acerbes des usagers.
La réalité, c'est que, dans toutes les piscines de l'agglomération, le portait type des individus semant le trouble est toujours le même.
Cela fait une quinzaine d'années au moins que ces énergumènes nuisent à ceux qu'ils ne parviennent pas à voir comme leurs concitoyens. Des années qu'il y a une guérilla permanente entre le personnel et ces gens là. Trop souvent, on noie le poisson dans l'eau chlorée en disant que ce sont "les gens" qui commettent des "incivilités". La réalité, c'est que tous les usagers savent qui sont les responsables, et ne le savent que trop bien d'ailleurs.

Signaler Répondre

avatar
Pierre D. le 09/07/2015 à 19:04

Fauteurs de trouble go home !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Commissaire a rien le 09/07/2015 à 17:25

PAUVRE TARÉ quand j'ai écris contre les taxi je savais qu'il y en aurait au moins UN AVEC 2 NEURONES qui me gonflerai. !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
C'est mérité le 09/07/2015 à 16:46

J'imagine que ceux qui se plaignent sont ceux qui ont voté Chirac en 2002.

Signaler Répondre

avatar
Juno le 09/07/2015 à 16:35

Ravi d'apprendre que nos impôts vont servir à protéger des piscines... au lieu de subir on pourrait peut-être supprimer les allocs des parents qui ne s'occupent pas de leurs "jeunes", et condamner les fauteurs de trouble à des travaux d'intérêt général (nettoyage des berges du Rhône, nettoyages des tags, etc.) ?

Signaler Répondre

avatar
aetius le 09/07/2015 à 16:16

attendez donc qu'ils soient convaincus qu'ils n'ont plus rien à craindre de la justice en France,celle les concernant , pas celle qui vous condamne parce qu'elle vous sait solvable et qui vous agrafe au mur des c... , vous les verrez alors multiplier leurs exactions et leurs violences .

Signaler Répondre

avatar
taxxxi69 le 09/07/2015 à 16:03

Robert si tu lisais autre chose que tes revus frontiste et nationaliste, tu aurais pu lire l'article paru dans le progres la semaine derniere qui parlait justement de ce phenomene, plis precisement Toulouse. Bfm et itele en on egalement parler.

Signaler Répondre

avatar
taxxxi69 le 09/07/2015 à 16:00

Oh les deux freres siamois !!!

Signaler Répondre

avatar
Robert le 09/07/2015 à 15:39

Après les lieux de culte et les sites sensibles, voila que les piscine de Lyon sont sous surveillance policière !

Jusqu'où cela va-t-il aller ?

A termes, les clients paisible n'iront plus dans ces piscines où le risque d'agression est au maximum.

Depuis quelques années, un phénomène se développe. Des individus, squattent des piscines privées dans des copropriétés ou maisons individuelles !

Là aussi, il y a quotidiennement des agressions, mais des médias n'en parlent pas.

Jusqu'à quand allez-vous, vous abstenir de voter ou de voter pour des laxistes ??

Signaler Répondre

avatar
Commissaire a rien le 09/07/2015 à 15:08

PISS'IN rien que le nom M'ELOICNE. !!!!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.