Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Tensions autour du Grand Stade de l’OL

Gérard Collomb et Jean-Michel Aulas ont répliqué au nouveau secrétaire départemental de l'UMP Michel Forissier, qui avait estimé jeudi que le dossier du Grand Stade était "bloqué".

Michel Forissier, le nouveau secrétaire départemental de l'UMP, vient de déclencher une belle polémique en déclarant hier, au cours d'une conférence de presse, que le dossier du Grand Stade était "bloqué". Il faut dire que le maire de Meyzieu n'a jamais caché son opposition à ce stade de 60 000 places qui doit être construit à Décines. "On ne sait pas comment faire pour accueillir 40 000 personnes venant en voiture, avec une rocade déjà saturée. Et amener autant de voitures serait contraire au Grenelle de l'environnement. Il faudrait deux lignes de métro" affirme Forissier, qui met la pression sur les élus lyonnais avant la révision du Plan local d'urbanisme, qui doit permettre de rendre constructibles les terrains agricoles du Montout où sera construit le stade. Alors que l'enquête publique devrait débuter en mai. Et en cas d'avis favorable, le permis de construire pourrait être déposé en septembre.

"Je me suis laissé dire qu'une nouvelle étude a été lancée pour l'agrandissement de Gerland. L'OL ne semble plus aussi pressé de déposer son permis de construire, qui sera assujetti à une notice de déplacement", indique le nouveau secrétaire départemental de l'UMP.

La réplique d'Aulas
Des déclarations qui ont provoqué "l'étonnement" de Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas tardé à réagir dans un communiqué diffusé sur le site internet du club. En rappelant que "le dossier du Grand Stade à Décines suit son cours". "Depuis 18 mois, 4 groupes de travail (accessibilité, sécurité, environnement et loi de l’urbanisme) travaillent sous l’égide de la préfecture sur ce projet qui est indispensable au développement de l’Olympique Lyonnais et qui peut compter sur l’ensemble des collectivités, Ville de Décines, Grand Lyon, Conseil Général et l’Etat en collaboration avec le Préfet" poursuit ce communiqué.
Et l'OL en profite pour souligner que le magazine Forbes a désigné le futur stade lyonnais comme faisant fait partie du top 10 des plus beaux et plus innovants stades qui seront construits dans les prochaines années.

De son côté, le Grand Lyon a également souligné "que le choix du site n'est nullement remis en cause". En ajoutant "qu'aucune étude d'extension de Gerland n'a été entreprise récemment".

Bref, le Grand Stade de Jean-Michel Aulas est encore loin d'être fait, car il divise toujours autant les élus de l'agglomération lyonnaise. Sans parler du coût de ce projet privé, estimé entre 650 et 1 milliard d'euros, dont entre 150 et 400 millions d'euros d'argent public.



Tags : aulas | forissier | grand stade |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.