Journées du patrimoine : un week-end au cœur du XXIe siècle

Journées du patrimoine : un week-end au cœur du XXIe siècle
La Cité Internationale de Lyon - LyonMag

Pour cette 32e édition, la ministre de la Culture et de la Communication a choisi de placer ces Journées européennes du patrimoine sous le thème : "Le patrimoine du XXIe siècle, une histoire d’avenir".

Ce thème extrêmement vaste en a questionné plus d’un : "Ce thème a laissé sceptique une partie des acteurs au début de son énoncé et puis finalement il s’est avéré être un vrai thème ressource puisque nous avons eu  un grand nombre d’initiatives et de propositions. C’est vraiment un thème qui a beaucoup interrogé et qui est tout à fait passionnant" explique Myriam Picot, vice-présidente à la Métropole en charge de la culture et du patrimoine. Il est vrai que cette thématique est tout à fait ancrée dans l’air du temps. Entre les quartiers en mutation, les lieux culturels, les sites industriels… la Métropole n’est pas en reste : "Lyon est une véritable capitale architecturale. On pense aux grands bâtiments du XXIe siècle comme le musée des confluences, mais aussi, plus largement, du quartier de la Confluence, de tous les projets urbains comme la Part Dieu, Gerland, mais également tous ceux au-delà des frontières de Lyon, dans la Métropole. Nous avons la chance d’avoir de partout dans notre Métropole de beaux symboles de l’architecture du XXIe siècle" confirme Myriam Picot.

Mais le patrimoine du XXIe siècle n’est pas que matériel, il est aussi immatériel et passe notamment par les nouvelles technologies. Un thème qui sera représenté par Métrophonie, hymne de la Métropole, créé spécialement pour l’occasion et qu’il sera possible d’écouter dans les différentes villes participant à cette opération. "Aujourd’hui, ce qui est important c’est la place prise par le patrimoine immatériel illustré par Métrophonie. Une place prise par le numérique démontrée au niveau du son mais également applicable à l’architecture. C’est un moyen qui est utilisé dans toute notre vie, qui prend vraiment une place première dans le XXIe siècle et qui est une nouveauté dans cette édition" conclut la vice-présidente chargée de la culture à la Métropole.

Une édition qui va attirer grand nombre de personnes étant donné la diversité de l’offre cette année, grâce à l’apport du XXIe siècle notamment. Cela se fait d’ailleurs déjà ressentir puisque de nombreux sites affichent d’ores et déjà complets.

Ainsi les visites de la Tour Incity, des studios de France 3, du village vertical de Villeurbanne, de l’usine hydroélectrique de Cusset, du magasin Le Printemps ou encore de la plateforme de production dédiée au prototypage YouFactory sur le pôle Pixel à Villeurbanne,ont été pris d’assaut. Mais il reste de nombreux lieux à visiter gratuitement ce week-end et sans aucune inscription à faire préalablement comme la Cité Internationale de Lyon et le mémorial Jean Moulin pour ne citer qu’eux.

Pour prévoir votre week-end, retrouvez le programme détaillé des visites possibles dans le Grand Lyon et dans le département sur le site de la métropole et de la Drac.

X
3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Et le Foot alors? le 20/09/2015 à 18:53
Tatonette a écrit le 20/09/2015 à 18h37

La culture, c'est sûr que ça ne sert à rien, il y a tellement de choses plus intéressantes que de découvrir notre patrimoine

Il vaut mieux aller au foot, c'est moins fatiguant, c'est vrai le foot ça coûte, mais c'est pour la bonne cause, non? si j'écris des âneries, faut me le dire!

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 20/09/2015 à 18:37
economisez a écrit le 19/09/2015 à 11h51

combien a coute ?

La culture, c'est sûr que ça ne sert à rien, il y a tellement de choses plus intéressantes que de découvrir notre patrimoine

Signaler Répondre

avatar
economisez le 19/09/2015 à 11:51

combien a coute ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.