Attentats de Paris : deux individus toujours en garde à vue à Lyon, trois relâchés

Attentats de Paris : deux individus toujours en garde à vue à Lyon, trois relâchés
L'hôtel de police de Lyon - LyonMag

Selon nos informations, trois gardes à vue ont été levées suite aux interpellations menées sur la région lyonnaise après les attentats de Paris. Deux personnes restent toujours gardées à vue ce soir.

Treize perquisitions ont été conduites dans la région lyonnaise dans le cadre de l'état d'urgence. Les opérations se sont déroulées dans la nuit de dimanche à lundi à Vaulx-en-Velin, Villeurbanne, Lyon 8e, Saint-Priest et Feyzin.

Un arsenal de guerre a été retrouvé à Feyzin au domicile d'un individu connu des services de renseignement pour son soutien à des filières djihadistes tout en s'adonnant à un trafic de stupéfiants.

Cinq personnes avaient été interpellées suite à ces perquisitions puis placées en garde à vue. Ce soir, nous apprenons que trois individus ont été remis en liberté. Deux personnes sont toujours en garde à vue.

Les saisies ont été réalisées dans le cadre d'une perquisition administrative rendue possible par l'article 11 de la loi de 1955 décrétant l'état d'urgence.

Le parquet antiterroriste n'a pas été saisi des découvertes survenues dans la région lyonnaise. C'est le parquet de Lyon qui poursuit les investigations dans le cadre d'une enquête de flagrance sur la détention d'armes et de produits stupéfiants.

X
4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
auto défense le 17/11/2015 à 04:40

Ont ils été relâchés , équipés de bracelet électronique ?

Signaler Répondre

avatar
Moonwalker69 le 16/11/2015 à 20:55

Relâchés ? Comme les animaux il faudrait les mettre en quarantaine sous les barreaux pour s'assurer de leur innocuité.

Signaler Répondre

avatar
Pas assez d'armes le 16/11/2015 à 19:16

On ne va tout de même pas garder des individus qui n'ont qu'un arsenal de guerre.

Signaler Répondre

avatar
NAPO le 16/11/2015 à 18:49

Rassuré d'apprendre qu'il n'y a que deux terroristes potentiels dans Lyon et sa banlieue.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.