Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Romain Meltz - DR

Le rat taupier

Romain Meltz - DR

Landeyrat dans le Cantal. Le Cantal c’est notre région maintenant. 

On le sait comme on découvrirait que Gilles, de la compta, est un cousin éloigné du côté paternel. J’ai eu longuement Josiane, secrétaire de la Mairie de Landeyrat  au téléphone. Car au premier tour des régionales, le 6 décembre, comme Clémence me l’a fait remarquer, il n’y a eu que 3 suffrages exprimés sur toute la commune. Même si Landeyrat ce n’est pas Paris, 3 suffrages exprimés ce n’était pas beaucoup.

 

Pourquoi ? Au moment du dépouillement,  les 48 bulletins dépouillés étaient des bulletins édités par le "collectif contre les rats taupiers" qui portaient tous la mention "Rat le bol". Autant de bulletins nuls aux yeux de l’inflexible République. La cause de ce mouvement ? Depuis le printemps 2014, Landeyrat et les communes aux alentours sont attaquées par des rats taupiers qui  détruisent les parcelles.  Les rats taupiers arrachent le foin, les racines, les légumes et descendent mettre tout ça au fond de leur terriers. Plus rien ne pousse, tout est détruit. Les agriculteurs sont obligés d’acheter du foin pour les bêtes,  qui n’ont plus rien à manger dès la fin de l’été. Et que fait-on ? Rien. "On a monté un collectif pour essayer d’alerter les scientifiques et les hommes politiques, à notre première réunion il y avait peut-être 500 personnes, des gens venus du Puy-de-Dôme, de Haute-Loire. Mais il n’y a rien eu…"  Josyane est découragée (son mari est agriculteur) « Ils disent qu’ils ne trouvent pas le produit qui éradique le rat taupier sans tuer tous les autres rongeurs. Peut-être veulent-ils éradiquer les agriculteurs".

 

L’INRA, bien sûr, n’a nullement cette volonté. M. Pradel qui y travaille justement m’explique la vie des rats taupiers qu’il appelle les campagnols terrestres. En phase de pullulation, on ne peut rien faire. Jusqu’à 200 campagnols par hectare ça se traite au bromadiolone. Mais dans la région  de Landeyrat on en est à 1200 campagnols/rat taupier par hectare. On ne peut plus traiter. Comment en est-on arrivé là ? C’est là le grand mystère : avant il fallait 10 ans pour arriver à la phase où les campagnols pullulent et détruisent tout. Mais le cycle s’est raccourci et il ne faut plus que 5 ans aujourd’hui. Il faut attendre que la phase de pullulation baisse d’elle-même. 

 

Le rat taupier ça parait un peu éloigné pour nous qui sommes des rats des villes. Mais comment ne pas voir la communauté de destin que traduisent ces 48 bulletins nuls à Landeyrat ? Les problèmes qui minent nos vies sont différents en ville de ceux de la campagne : ils s’appellent le sous-emploi, le chômage ou le mal-logement. Les gens crient. Ils votent Front National. Qu’est-ce qui change ? Rien. Ah si quand même : on insulte le Front National.

Est-il acceptable que la seule réponse nationale et locale du microcosme politico-médiatique (comme disait Raymond Barre) aux résultats des Régionales soit d’assimiler Marine Le Pen à Daesh ? Non. C’est inacceptable.

Evidemment personne n’ose écrire que les 6,6 millions d’électeurs du FN sont des petits fascistes en puissance.  C’est tellement plus facile de laisser entendre que les élus FN sont l’incarnation du mal. Mais où avez-vous vu ça ?

Tellement plus facile aussi de se rassurer en disant que le FN a reculé entre les deux tours des régionales. Il a reculé ? Vous voulez que je vous dise où il a reculé à Lyon ?

 

J’ai regardé les chiffres. Entre les deux tours des Régionales le vote pour le FN a baissé de 14% dans le 2eme, de 24% dans le 6eme et de 16% dans le 1er arrondissement. J’ai tapé dans google "arrondissements les plus chics à Lyon". Je suis tombé sur un classement de l’Express de 2001 qui donne, devinez quoi : le 2eme, le 6eme et le 1er comme arrondissement où il fait bon vivre. J’imagine bien un petit mouvement de mauvaise humeur chez les 2200 électeurs du 6eme qui ont voté pour Christophe Boudot au premier tour. "On va lui faire comprendre ce qu’on pense à ce Hollande de sa mesure de plafonnement du quotient familial".

 

Mais dans le 8eme  arrondissement  entre le 1er et le 2d tour, c’est à peine – 4% pour Boudot, dans le 9ème – 3% seulement. Et à Feyzin 830 électeurs au 1er tour, 832 au 2d. A Saint Priest : 3125 voix au 1er tour, 3241 au 2d, etc etc.  Vous croyez que ces électeurs-là votent FN pour le plaisir ? Que c’est agréable de voter pour un parti dont le fondateur a répété 154 fois que les chambres à gaz étaient un détail ? Agréable de voter pour un parti dont la présidente actuelle propose de priver d’allocations familiales les enfants nés en France (donc français) de parents immigrés ?

 

Ni les électeurs ni les élus FN ne méritent le mépris de qui que ce soit, et sûrement pas du microcosme qui ferait bien de se sortir les doigts du pot de bonne conscience et de travailler à lutter contre les rats taupiers et autres problèmes qui sont les nôtres. Les électeurs du FN ne sont pas plus des monstres que leurs élus. Ce sont des gens perdus, tenaillés par l’impression que l’on fait plus pour l’Autre que pour eux.

 

Romain Meltz

@lemediapol



Tags : Meltz |

Commentaires 10

Déposé le 17/01/2016 à 23h58  
Par antifa Citer

priorité a l'auvergne a partir de maintenant. Merci les socialistes.

Déposé le 29/12/2015 à 19h24  
Par caludine Citer

Il leur faut fabriquer des abris spécifiques pour réhabiliter des chouettes, hibou et effrais. Il ni y à plus d'arbres creux plus de vielles cheminées ils sont limite en voie de disparition. Cette solution sans poison et ans pollution.

Déposé le 21/12/2015 à 09h11  
Par @lemediapol Citer

verseau30 a écrit le 19/12/2015 à 11h45

Si je comprends bien, à LYON , c'est comme ailleurs .
Tout pour moi, dans les 1er, 2ème et 6 ème, et rien pour les autres.
Cela ferait un bon film de science fiction : l'attaque des rats taupiers.
Et pour le problème de LANDEYRAT - Landeyrataupiers? cela ne s'invente pas prédestination ? - je propose l'intervention d'un homme de terrain, de la France profonde du Puy en Velay.

Vous avez raison. Moi aussi je n arrivais pas à croire que le "rat" de Landeyrat ça soit un hasard

Mais apparement si

Déposé le 21/12/2015 à 09h10  
Par @lemediapol Citer

La Turbine a écrit le 19/12/2015 à 11h47

attention quand mme, c'est un coup ce que Marine tweet des photos de dgts causs par les rats taupiers... trs bon article cela dit, cela change du discours manichen et du sophisme habituel.

Merci.
Ç est ca que j ai essayé de faire exactement

Déposé le 21/12/2015 à 09h09  
Par @lemediapol Citer

Post monétaire a écrit le 20/12/2015 à 10h37

J'avais vu votre titre d'article, mais... pas eu envie de cliquer pour lire. (pas assez attirant ?) Et c'est entre deux calculs d'ordi que j'ai cliqué par désœuvrement. (oui, quand l'ordi travail, j'ai du temps de cerveau disponible ;o)
Je ne regrette pas. Si, de n'avoir pas cliqué avant.
Un très très bon article.
.
Evidemment, il demanderait un peu plus de fond, à savoir : pourquoi tant de rats, où sont passés leurs prédateurs ? Exterminé par quoi ? Quel déséquilibre y'a-t-il eu avant celui de cette invasion, etc.
Car, si la politique c'est entre autre résoudre les problèmes (en fait, attendre le père noël est illusoire, car ces victimes manquent surtout de connaissances et de pouvoir d'agir (malheureusement reporté sur des "élus") ce qui entraine une cascade de déresponsabilisations nocives)),
la politique c'est aussi éviter de se foutre dans la merde.
Seulement cette démarche de conscience et de pouvoir d'agir, quand on a la tête dans l'étau du système... ben c'est quasi impossible.
.
Autre syndrome : parler de ce qui est "bien loin" pour ne pas avoir à affronter les problèmes locaux :
il est très très bien votre article, car il amène dans le "lieu de pouvoir" (Lyon), une problématique hors Lyon.
Mais que pensez-vous de la destructions de terres agricoles au Puizot, (juste à la limite de Lyon, sur Vénissieux) voulu par le Grand Lyon Métropole ?
Produire de la nourriture, est LE problème principal. Quand les gouvernants l'oublient, c'est leur fin. Car la Faim est le moteur des révolutions. (révolutions meurtrières s'entend). Détruire des surfaces agricoles à la limite des grandes villes (en les bétonnant), c'est préparer un avenir sombre. Très sombre.
.
Allez-vous en parler de ça ?

Merci pour votre commentaire
Je pense que vous avez raison sur le risque qu il y a à couper les villes d une forme d agriculture vivrière. Je pense comme vous (mais sans y avoir réfléchi) que le risque de sur réactions d une ville qui se croirait incapable de se nourrir en cas de crise (barrage routier durable par ex) car entièrement dépendante de productions vivrières lointaines est grand et serait diminué si on maintenait de l agriculture en ville (il reste un agriculteur à Lyon ds le 9ème je crois)
Pour le pb du rat. Dans le Cantal ce sont des prairies de plus en plus prairies (sans haies pour que les renards et les belettes viennent manger les rats taupiers) sans arbres pour que les buses viennent se poser pour guetter leurs petites proies

Post monétaire Déposé le 20/12/2015 à 10h52  
Par Post monétaire Citer

Puisoz et non puizot. Désolé.

Post monétaire Déposé le 20/12/2015 à 10h37  
Par Post monétaire Citer

J'avais vu votre titre d'article, mais... pas eu envie de cliquer pour lire. (pas assez attirant ?) Et c'est entre deux calculs d'ordi que j'ai cliqué par désœuvrement. (oui, quand l'ordi travail, j'ai du temps de cerveau disponible ;o)
Je ne regrette pas. Si, de n'avoir pas cliqué avant.
Un très très bon article.
.
Evidemment, il demanderait un peu plus de fond, à savoir : pourquoi tant de rats, où sont passés leurs prédateurs ? Exterminé par quoi ? Quel déséquilibre y'a-t-il eu avant celui de cette invasion, etc.
Car, si la politique c'est entre autre résoudre les problèmes (en fait, attendre le père noël est illusoire, car ces victimes manquent surtout de connaissances et de pouvoir d'agir (malheureusement reporté sur des "élus") ce qui entraine une cascade de déresponsabilisations nocives)),
la politique c'est aussi éviter de se foutre dans la merde.
Seulement cette démarche de conscience et de pouvoir d'agir, quand on a la tête dans l'étau du système... ben c'est quasi impossible.
.
Autre syndrome : parler de ce qui est "bien loin" pour ne pas avoir à affronter les problèmes locaux :
il est très très bien votre article, car il amène dans le "lieu de pouvoir" (Lyon), une problématique hors Lyon.
Mais que pensez-vous de la destructions de terres agricoles au Puizot, (juste à la limite de Lyon, sur Vénissieux) voulu par le Grand Lyon Métropole ?
Produire de la nourriture, est LE problème principal. Quand les gouvernants l'oublient, c'est leur fin. Car la Faim est le moteur des révolutions. (révolutions meurtrières s'entend). Détruire des surfaces agricoles à la limite des grandes villes (en les bétonnant), c'est préparer un avenir sombre. Très sombre.
.
Allez-vous en parler de ça ?

Déposé le 19/12/2015 à 11h47   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par La Turbine Citer

attention quand mme, c'est un coup ce que Marine tweet des photos de dgts causs par les rats taupiers... trs bon article cela dit, cela change du discours manichen et du sophisme habituel.

Déposé le 19/12/2015 à 11h45  
Par verseau30 Citer

Si je comprends bien, à LYON , c'est comme ailleurs .
Tout pour moi, dans les 1er, 2ème et 6 ème, et rien pour les autres.
Cela ferait un bon film de science fiction : l'attaque des rats taupiers.
Et pour le problème de LANDEYRAT - Landeyrataupiers? cela ne s'invente pas prédestination ? - je propose l'intervention d'un homme de terrain, de la France profonde du Puy en Velay.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.