Gérard Collomb n’ira pas à Paris

Gérard Collomb n’ira pas à Paris
Romain Meltz - DR

Surgissant des soubresauts de notre actualité politique plus désordonnée qu’une mangeoire de cochon d’inde, une certitude m’étreint : Gérard Collomb ne rejoindra pas le gouvernement d’Emmanuel Macron à Paris.

Non qu’il lui manque les compétences, ou que le nouveau Président ne veuille pas de lui. Mais parce qu’un très ancien traumatisme littéraire interdit au Maire de Lyon de rejoindre Paris, centre politique de la France. Une profonde angoisse de se trouver encerclé, de ne pouvoir s’enfuir. Cette curieuse attitude - dont je révèle plus bas les causes jusque-là inconnues - conduit Gérard Collomb à fuir le centre pour se préoccuper de la périphérie.  On en retrouve des traces dans maintes actions du Maire de Lyon. Liste.

1) La Rénovation du Grand Hôtel-Dieu

Pour faire simple : Eiffage a acheté l’Hôtel-Dieu aux HCL pour 99 ans, fait des travaux, a revendu l’ensemble au Crédit Agricole Centre Est, et en 2018 sera livré une sorte de centre commercial hypocrite en plein cœur de Lyon.  La scène se passe le 4 avril 2015, inauguration du chantier de rénovation. Une journaliste - pas très au courant du dossier - demande à Gérard Collomb quelle sera la part de financement public dans le total des travaux. Gérard Collomb répond : "Nous [ie : les pouvoirs publics] ce que nous allons refaire c’est tous les abords de l’Hôtel-Dieu : il faut que sur la rue Bellecordière et sur les Quais il y ait évidemment un très bel aménagement, de manière à valoriser ce bâtiment du Grand Hôtel Dieu". Tout était là. Gérard Collomb ne veut du centre que si ça lui permet de l’entourer de son amour public. Il aime bordurer, entourer, encercler, cerner, mais il se tient éloigné du centre.

2) Le seul arrondissement qu’il ait perdu à l’élection municipale de 2014 c’est le 1er de Nathalie Perrin-Gilbert. Il se fichait complètement de le perdre, c’était sa stratégie de campagne : il a encerclé le 1er .

3) Quand Aulas a fait son stade-dont-on-ne-sait-toujours-pas-le-nom-comme-Voldemort, Collomb a laissé le Jean-Michel dépenser ses 400 millions d’euros. Puis le Maire de Lyon a dépensé de l’argent public autour de ce joyau du sport fraternel qu’est l’OL land : 200 millions dépensés en desserte par tramway, esplanades, parkings. Encore de l’argent dépensé autour.

4) Quand Gérard Collomb devra choisir entre garder la tête de la Mairie de Lyon ou celle de la Métropole (loi sur le cumul), il abandonnera la mairie de Lyon pour garder la présidence de la Métropole, car la Métropole est autour de Lyon. Il aimera Lyon depuis ses alentours.

5) Quand il s’est occupé du Rhône, il ne s’est pas occupé de dépolluer le fleuve, il s’est occupé des bords : il a fait les berges (reconnaissons tout de même qu’il a choisi la rive gauche).

6) Cette obsession d’être autour, de tourner autour, a pris des proportions inquiétantes récemment. Quand toutes les mairies de France ont dû proposer du périscolaire aux enfants dont les journées avaient raccourci après la réforme des rythmes scolaires, ces mêmes mairies ont mis du périscolaire un peu chaque jour, après les cours. Pas Gérard Collomb. Il a laissé le gros bloc des 24h de cours de l’Education nationale occuper la semaine, puis il a mis son périscolaire où ? Sur le "bord" de la semaine : le vendredi après-midi.

6) Quand notre nouveau président Emmanuel Macron - incarnant le centre du centre - a émergé, vous imaginez le plaisir politique immense que ça a dû faire à Gérard Collomb. Il l’a immédiatement rejoint et entouré de ses précieux conseils tout en le protégeant des coups portés par ses "amis" socialistes - avec le succès que l’on sait.

Le mystère révélé de la jeunesse classique de Collomb

Oui mais pourquoi ?  Nous sommes aujourd’hui en mesure de lever une part du mystère qui recouvre les motifs secrets du maire de Lyon, actuel locataire du palais de l’Hôtel de Ville qui n’entend pas prendre le risque de rallier Paris, centre de la France. Mais pour cela il est nécessaire de se plonger dans des documents poussiéreux à force d’en être respectables. L’histoire se déroule en septembre 1968. Gérard Collomb qui a quitté ses parents et Chalon trois aux auparavant prépare d’arrache-pied l’agrégation de lettres classiques à la faculté de Lyon (qui va bientôt se dupliquer en Lyon 2 et 3 pour faire la même chose à 100 m de distance - c’est malin).

Au programme du concours il y a les Histoires de l’historien romain Tacite. Le jeune Collomb passe des heures et des heures à lire et relire les livres I et II de ces Histoires. Les Histoires de Tacite racontent des faits qui se sont déroulés exactement 2000 ans avant ces journées que Gérard Collomb passe à préparer son agrégation.

Tacite décrit dès les premières pages les relations sanguinaires qui opposent les villes de Lyon et de Vienne. En 68 après Jésus Christ, des soldats viennois sont venus assiéger Lyon (Lugdunum) pour la réduire en cendres. La Capitale des Gaules est encerclée, promise à une destruction totale (avec promesse de sel versé sur les ruines).  Gérard Collomb n’oubliera jamais ces événements tragiques qui ont menacé sa ville d’adoption, et en gardera toujours le besoin vital de protéger le centre chéri de son attention et d’inscrire son action autour de ce centre sacré. Pour cela : plutôt choisir la périphérie.

C’est pour cette raison que Gérard Collomb va dire non à Macron.

Romain Meltz

@lemediapol

Tags :

Meltz

collomb

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
tout faux le 31/05/2017 à 18:39

dommage Éliane

Signaler Répondre

avatar
Gégé la Magou!lle le 19/05/2017 à 13:42

Raté du coup...

Signaler Répondre

avatar
@lemediapol le 11/05/2017 à 21:32
lahor a écrit le 11/05/2017 à 00h24

Merci msieur pour cet article, aussi fournit, qu anticonformiste, que bordélique que pertinent! Ca me rapelle vos passionants td à la fac!!

C'est sympa; Et vous avez raison : ça se croise

Signaler Répondre

avatar
@lemediapol le 11/05/2017 à 21:31
gnafron du 6 a écrit le 10/05/2017 à 15h45

Point N° 2.......le seul arrondissement qu'il ait perdu le 1er ???? et que faites vous du 2 et du 6 ?
ils ne sont pas de Gauche....

Comme le remarque Post monétaire il n'a pas vraiment perdu ce qu'il ne "possédait" pas. Mais je reconnais que c'esr un peu jouer avec les mots

Signaler Répondre

avatar
@lemediapol le 11/05/2017 à 21:30
Fritch a écrit le 10/05/2017 à 13h45

Articule amusant, à lire évidement au second degré.

Merci et... c'est tout à fait ça oui ;-)

Signaler Répondre

avatar
@lemediapol le 11/05/2017 à 21:29
Jeansais a écrit le 11/05/2017 à 09h50

Vous êtes, M. Romain Meltz, un brillant psychanalyste lacanien...
car si je vous ai bien compris gégé n'aurait fait qu'un accord "tacite" avec Manu pour uniquement rester au centre...!

Je n'avais pas pensé à cela mais peut etre avec vous raison : c'est Macron qui est venu voir Collomb connu mondialement pour son centrisme

Signaler Répondre

avatar
le vrai dicatateur sous un aspect affable le 11/05/2017 à 12:04
Borgia a écrit le 11/05/2017 à 10h07

Vous habillez par votre démonstration de "probité et de lin blanc" celui qui a confisqué la démocratie depuis qu'il est maire en choisisant ces affidés en promettant ......en excluant du PS...en créant un axe catho-maçon ....sous la houlette de Madame .....parvenue de la politique et récompensée........

Il ne représente en aucun cas le renouveau de la politique ....mais bien un modèle périmé .....

On nepeut qu'approuver !
et, contrairement à ce que racontes les CHALLENGES et BFM chez qui le père colon fait tous les plateaux et nous assènent le mot RASSEMBLEMENT dans toutes les déclinaisons, cet homme fait tout sauf ce qui est nécessaire et élémentaire au niveau local pour rassembler à LYON

Il fait tout, tout seul, au grand désespoir de tous les maires de la métropole qui se soumettent et à défaut, se voient privés des subsides financiers pour leur commune

Signaler Répondre

avatar
Borgia le 11/05/2017 à 10:07

Vous habillez par votre démonstration de "probité et de lin blanc" celui qui a confisqué la démocratie depuis qu'il est maire en choisisant ces affidés en promettant ......en excluant du PS...en créant un axe catho-maçon ....sous la houlette de Madame .....parvenue de la politique et récompensée........

Il ne représente en aucun cas le renouveau de la politique ....mais bien un modèle périmé .....

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 11/05/2017 à 09:50

Vous êtes, M. Romain Meltz, un brillant psychanalyste lacanien...
car si je vous ai bien compris gégé n'aurait fait qu'un accord "tacite" avec Manu pour uniquement rester au centre...!

Signaler Répondre

avatar
lahor le 11/05/2017 à 00:24

Merci msieur pour cet article, aussi fournit, qu anticonformiste, que bordélique que pertinent! Ca me rapelle vos passionants td à la fac!!

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 10/05/2017 à 17:09
gnafron du 6 a écrit le 10/05/2017 à 15h45

Point N° 2.......le seul arrondissement qu'il ait perdu le 1er ???? et que faites vous du 2 et du 6 ?
ils ne sont pas de Gauche....

En politique, on ne peut pas perdre ce qu'on a jamais eu...

Mais en économie, on peut perdre un marché sans l'avoir jamais gagné...

Pfiouuuu, c'est compliqué le monde, hein ? :o)

Signaler Répondre

avatar
un électeur désabusé le 10/05/2017 à 16:56

Dommage !
On en aurait volontiers fait le sacrifice de celui là !
sans nous forcer beaucoup

Signaler Répondre

avatar
kasne le 10/05/2017 à 16:36

Etre au coté du nouveau président, c'est déjà une victoire pour lui. Il a choisi le bon cheval (de gôche!) et dame le pion au caciques du pouvoir, notamment parisiens. Le PS l'a trop longtemps ignoré et dénigré, comme s'est le faire la bienpensance de la pensée unique. GG commence à me plaire. Un gone!

Signaler Répondre

avatar
gnafron du 6 le 10/05/2017 à 15:45

Point N° 2.......le seul arrondissement qu'il ait perdu le 1er ???? et que faites vous du 2 et du 6 ?
ils ne sont pas de Gauche....

Signaler Répondre

avatar
interrogation69 le 10/05/2017 à 14:37

finalement , c'est un inconditionnel de Bayrou ce Colomb !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 10/05/2017 à 13:52

avatar
Fritch le 10/05/2017 à 13:45

Articule amusant, à lire évidement au second degré.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.