Alerte à la bombe dans les lycées : la garde à vue du suspect prolongée

Alerte à la bombe dans les lycées : la garde à vue du suspect prolongée
LyonMag

Le jeune homme de 18 ans, interpellé lundi à Dijon, était toujours entendu ce mardi dans les locaux de la sûreté territoriale de Paris.

Sa garde à vue a d’ailleurs été prolongée, a indiqué le parquet de Paris.

Il est suspecté d’avoir eu un rôle dans le cadre d’appels malveillants reçus ces derniers jours dans des établissements scolaires de la capitale mais également de Lyon où quatre lycées et deux collèges avait été visés lundi dernier.

"L'enquête cherche à établir s'il y a un lien entre les appels visant des lycées parisiens et les menaces contre des établissements de province. Rien n'est exclu", a précisé une source judiciaire.

Selon les premiers éléments, le jeune homme était déjà connu de la justice dijonnaise pour avoir hacké un site internet. Il avait d'ailleurs, pour ces faits, été placé en garde à vue.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Petite Cloche. le 10/02/2016 à 08:25

Nouvelle dérive de l'état d'urgence, complot fasciste fomenté par l'état policier !

Signaler Répondre

avatar
Petite Cloche. le 09/02/2016 à 17:22
Tiens ? a écrit le 09/02/2016 à 17h13

Tiens pas de commentaires pour dire qu'il s'agit de fascistes à la solde de Poutine ? cf. Laule & comparses.

Pas d'amalgame svp. Tous les fascistes ne sont pas à la solde de Poutine, certains votent Marine.

Signaler Répondre

avatar
Tiens ? le 09/02/2016 à 17:13

Tiens pas de commentaires pour dire qu'il s'agit de fascistes à la solde de Poutine ? cf. Laule & comparses.

Signaler Répondre

avatar
kamel69110 le 09/02/2016 à 15:42

tiens pas de commentaires pour cette article,bizarre... #pasdamalgames

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.