Portiques de sécurité dans les lycées : les Jeunes Socialistes du Rhône montent au créneau

Portiques de sécurité dans les lycées : les Jeunes Socialistes du Rhône montent au créneau

Laurent Wauquiez l’avait promis durant sa campagne : les lycées de la région Auvergne Rhône-Alpes seront prochainement équipés de portiques de sécurité.

Une mesure qui ne fait pas l’unanimité en raison de son coût et dont l’efficacité pour lutter contre la menace terroriste ne semble pas convaincre.

La fédération des Jeunes Socialistes de la région a lancé cette semaine une campagne de communication pour lutter les "dérives sécuritaires" du président de la nouvelle région. Dans un premier temps cette campagne a été diffusée sur les réseaux sociaux. Laissant à penser que des blocages de lycées seraient à prévoir dès la rentrée.

Finalement, lundi, les militants devraient distribuer des tracts devant les établissements et aller à la rencontre des élèves pour échanger avec eux. Ces opérations se dérouleront dans plusieurs lycées lyonnais et auront pour but de sensibiliser les élèves aux problématiques entrainées par l’installation de portiques de sécurité et de caméras de surveillance.

"Il faudra beaucoup plus de temps pour faire entrer et sortir les élèves des lycées, ils sont mineurs ce qui implique qu’on ne peut pas les fouiller sans autorisation et qu’un officier de police devra intervenir", nous explique Vincent Exiga, l’animateur de la fédération PS du Rhône. 

Selon les Jeunes Socialistes, l’installation des portiques de sécurité est une mesure très coûteuse et inefficace. Ce qui semblait dans un premier temps être un "effet d’annonce" pendant la campagne des régionales se concrétise : Laurent Wauquiez a annoncé qu’une quinzaine de lycées seraient équipés de portiques dès le printemps avant de généraliser leur installation d’ici fin 2016.

"On ne pensait qu’il voulait réellement appliquer ce projet qui va représenter une dépense de 100 000 euros par établissement, qui n’arrêtera jamais des terroristes lourdement armés et qui ne stoppera pas le trafic de drogue, indétectable aux portiques", précise Vincent Exiga. 

Toujours selon le PS, 95% des violences ont lieu au sein même de l’établissement, les faits de harcèlement et de vols se dérouleraient majoritairement dans la cour.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jms69 le 24/02/2016 à 00:02

Il m'a qu'était plus que leurs appareil détecte le cannabis c est une revolution

Signaler Répondre

avatar
plume le 23/02/2016 à 14:01
glandu a écrit le 23/02/2016 à 08h20

Salut ma poule tu as raison les petits gauchistes rien à craindre du terrorisme, je ne souhaite qu'un chose c'est que l'histoire te donne raison.... Sinon tu pourras constater le degré de ta connerie face à ce type de problème. Allez bonjour à ton ami julien dray grand ami des syndicats étudiants gauchistes.

Le mieux, "Glandu", c'est encore de défendre votre point de vue en apportant des arguments. Sinon, autant ne rien dire.

Signaler Répondre

avatar
riri le 23/02/2016 à 13:17

cela evitera les armes blanche et les parents on cas donner l'autorisation de fouille

Signaler Répondre

avatar
glandu le 23/02/2016 à 08:20
Plume a écrit le 23/02/2016 à 00h50

Socialistes ou pas, il faut reconnaître qu'ils n'ont pas tort. L'histoire des portiques de sécurité à l'entrée des lycée, c'était une grossière ficelle électoraliste. Une seconde de réflexion suffit à réaliser que c'est une idée absurde : - pour filtrer 500 ou 1000 élèves le matin, ça prendra au moins une heure. Pendant ce temps, les élèves seront regroupés dehors. De quoi attirer les terroristes plutôt que les repousser! - qui sera chargé de filtrer les élèves? Sûrement pas les profs, qui sont des fonctionnaires d'État (leur chef, ce n'est pas Wauquiez mais Najat VB). On va donc devoir embaucher - et enfin, 100 k€ par lycée pour quelque chose d'inutile, ce n'est pas une paille. En réalité, Wauquiez est bien embarrassé avec cette histoire.

Salut ma poule tu as raison les petits gauchistes rien à craindre du terrorisme, je ne souhaite qu'un chose c'est que l'histoire te donne raison.... Sinon tu pourras constater le degré de ta connerie face à ce type de problème. Allez bonjour à ton ami julien dray grand ami des syndicats étudiants gauchistes.

Signaler Répondre

avatar
Plume le 23/02/2016 à 00:50

Socialistes ou pas, il faut reconnaître qu'ils n'ont pas tort. L'histoire des portiques de sécurité à l'entrée des lycée, c'était une grossière ficelle électoraliste. Une seconde de réflexion suffit à réaliser que c'est une idée absurde : - pour filtrer 500 ou 1000 élèves le matin, ça prendra au moins une heure. Pendant ce temps, les élèves seront regroupés dehors. De quoi attirer les terroristes plutôt que les repousser! - qui sera chargé de filtrer les élèves? Sûrement pas les profs, qui sont des fonctionnaires d'État (leur chef, ce n'est pas Wauquiez mais Najat VB). On va donc devoir embaucher - et enfin, 100 k€ par lycée pour quelque chose d'inutile, ce n'est pas une paille. En réalité, Wauquiez est bien embarrassé avec cette histoire.

Signaler Répondre

avatar
Mélo le 22/02/2016 à 17:44

« jeunes socialistes » ! Superbe oxymore !!...

Signaler Répondre

avatar
jamais content ! le 22/02/2016 à 16:13

Jamais content.
Nos étudiants sont de plus en plus "pénibles" et ne sont jamais contents.
Rien n'est fait : pas normal ? on se moque de nous !
Quelque chose de fait : pas bon, pas normal, pas correct !

De pire en pire.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.