Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

La sandwicherie vandalisée - DR

Loi Travail : l’Unef Lyon dénonce des violences de la part du GUD

La sandwicherie vandalisée - DR

Les faits se sont déroulés jeudi dernier vers midi aux abords de l’université Lyon 3, lors de la manifestation contre la loi Travail.

Selon l’Unef Lyon, le Groupe Union Défense, un groupuscule d’extrême-droite, a "tendu un guet-apens aux manifestants dans le cours Albert Thomas, armés de casques de motos et de battons. Plusieurs manifestants et étudiants de Lyon 3 ont été blessés". Les membres du GUD présents auraient notamment vandalisé le mobilier d’une sandwicherie pour créer des projectiles.

 

L’Unef Lyon, par la voix de son président Majdi Chaarana, demande donc au gouvernement de "dissoudre les groupes violents d’extrêmes droites de ce type". Qui plus est que, "lors des élections étudiantes à Lyon 3, plusieurs fois, des étudiants et des militants de l’Unef ont été menacés par le GUD".

 

De son côté, le GUD se défend sur les réseaux sociaux. "Sans nous, ce n'est pas un mais plusieurs commerces qui auraient été vandalisés et l'université bloquée" ou encore "victoire des rats noirs pour la défense de la Fac Lyon 3 face aux antifas et la racaille qui voulaient la bloquer" peut-on lire sur le Facebook du Groupe Union Défense.

 

Les prochaines opérations de tractage des uns ou des autres pourraient être tendues.



Tags : gud | Unef Lyon | lyon 3 |

Commentaires 30

Déposé le 06/04/2016 à 14h44  
Par néonaze Citer

Mouais a écrit le 06/04/2016 à 14h16

Contrairement à ce que dit Rebellyon, ce sont bien des manifestants qui sont allés provoquer les gars du GUD.

Mais entre crétins, on se reconnait.

Rebellyon et l'objectivité c'est comme l'honnêteté du MEDEF sur la loi travail.

Normal d'aller provoquer les rigolos du GUD faut pas se laisser impressionner par ces quelques gugusses néo nazes

Déposé le 06/04/2016 à 14h16  
Par Mouais Citer

Contrairement à ce que dit Rebellyon, ce sont bien des manifestants qui sont allés provoquer les gars du GUD.

Mais entre crétins, on se reconnait.

Rebellyon et l'objectivité c'est comme l'honnêteté du MEDEF sur la loi travail.

Déposé le 06/04/2016 à 14h08  
Par alavotre Citer

freud a écrit le 06/04/2016 à 13h34

Il est totalement hors de question que je recrute des jeunes boutonneux qui se mettent en grève et manifestent avant d'avoir travaillé !! Dorénavant j'embaucherais uniquement des chômeurs ayant déjà sué en travaillant! Contrat de formation s'abstenir ! Merci d'avance .

Ne vous inquiétez pas vu votre commentaire on ne va pas se presser pour postuler chez vous, si tant est que vous soyez entrepreneur..bonne faillite

Déposé le 06/04/2016 à 13h34   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par freud Citer

Il est totalement hors de question que je recrute des jeunes boutonneux qui se mettent en grève et manifestent avant d'avoir travaillé !! Dorénavant j'embaucherais uniquement des chômeurs ayant déjà sué en travaillant! Contrat de formation s'abstenir ! Merci d'avance .

Déposé le 06/04/2016 à 12h57  
Par Apolitique Citer

On veut pas des extrêmes! a écrit le 04/04/2016 à 17h37

Et personne pour mettre en taule les fascistes de gauche comme de droite?

L’extrême gauche et l’extrême droite c'est la même saloperie totalitariste, l'une a engendrée Staline et l'autre Hitler, que ces ordures dégagent de nos rues.

Vous avez raison ,mais le milieux aussi est pourri. Il manque plus qu'un mollah en politique, et tout est fini.

Déposé le 06/04/2016 à 10h27  
Par grave Citer

espérons que le préfet se charge personnellement de la question du GUD il est très grave que de tels délinquants puissent créer et entretenir un groupe violent

Déposé le 06/04/2016 à 08h10   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par collabos Citer

unef =PS

Déposé le 05/04/2016 à 08h48  
Par Venvedit Citer

Ayant assisté à une réunion de l'UNEF au tout début de ma vie étudiante (ils savent bien aller embobiner les jeunots qui viennent de s'inscrire à la fac), j'ai été tellement atterrée par ces deux ou trois heures de parlotes haineuses envers "les autres" (UNI, droite en général) que j'ai été dégoutée à vie de ce genre d'organisation. Et pourtant, j'étais une jeune étudiante naïve qui ne connaissait encore rien de la vraie vie à l'époque. Intolérance, violence, mépris envers ceux qui ne pensent pas comme eux...
(et je ne me fais pas d'illusion : en face c'est exactement pareil)
Tous ces groupes devraient être simplement dissous : ils ne servent à rien (sinon casser, tagger, et ensuite, pour les plus ardents, une place bien douce dans un parti politique)

Déposé le 04/04/2016 à 21h52  
Par Mémory Citer

Pour info, c'est pas la première fois que des personnes du GUD, tabassent des gens sur Lyon, , les laissant parfois avec de graves séquelles physiques.

Déposé le 04/04/2016 à 20h19  
Par Désinformation Made in UNEF Citer

La désinformation continue. Le GUD a balancé les chaises que l'extrême gauche leur balançaient. Si ils ne les avaient pas stoppé, ils se seraient introduits dans la faculté et l'auraient dégradé comme à Caen ou Bordeaux.

Pour rappel, et toutes les personnes de bonne foi présentes à Lyon 3 ce jour là pourront confirmer, ce sont les casseurs d'extrême gauche et autres antifas qui ont :
- Pété une vitre
- Démonté les roues et selles de vélos garés juste devant pour les utiliser comme projectiles
- Mis le feu aux chaises, une heure après l'altercation
- Tagué le mur en face de la fac avec un joli "fachos hors de nos vies" (un tag reste un tag)
- Arpenté la rue en insultant les étudiants qui avaient le malheur de ne pas être d'accord avec eux... quand ils ne se sont pas faits menacer. C'est le cas d'un ami, je te l'ai déjà dit, qui s'est fait percuter par un antifa accompagné d'un pote à lui, arborant fièrement un sticker NPA.

Mais là où c'est plus grave, c'est l'allégation selon laquelle le GUD aurait blessé des manifestants et des étudiants de Lyon 3.
AUCUN étudiant de Lyon 3 n'a été agressé par le GUD. C'est un mensonge éhonté digne du gouvernement à l'origine de la loi travail, que l'UNEF a longtemps soutenu par ailleurs (on ne crache pas sur 90 000€ de réserves parlementaires du PS).

Mais même en admettant qu'il y ait un fond de vrai dans ce que l'UNEF Lyon dénonce (ce qui n'est pas le cas), pourquoi appeler à la dissolution des groupuscules violents d'extrême-droite... mais pas ceux d'extrême-gauche ? C'est d'autant plus regrettable que, ne connaissant personne ayant été physiquement agressé par un militant d'extrême-droite dans la rue, je peux te citer le cas de pas mal de militants de l'UNI / UMP / FN ayant été agressé par des antifascistes. Simple omission involontaire ou deux-poids deux-mesures ? ;)

Déposé le 04/04/2016 à 19h47  
Par Carlos Citer

Encore un coup du Groupe Ultra Dangereux.....Doivent être mal en ce moment ,quand des milliers de jeunes se battent pour plus d'égalité sociale!!

Post monétaire Déposé le 04/04/2016 à 19h39  
Par Post monétaire Citer

Post Rigolade a écrit le 04/04/2016 à 18h52

Reviens Post Momo, Reviens
Bah pourquoi ?
Parce que la France elle a besoin de toi !

Fan de JPP aux guignols ?
Dommage que le milliardaire Boloré n'aime plus les guignols... c'est ça la démocratie vue par ceux qui ont le pouvoir du fric :o)

Déposé le 04/04/2016 à 18h52  
Par Post Rigolade Citer

Post monétaire a écrit le 04/04/2016 à 17h46

Tant qu'on ne sera pas en démocratie directe réelle, il y aura un "pouvoir" à désirer,
et tant qu'on utilisera de la monnaie, il y aura de quoi payer des gens pour crever à votre place comme le font tous les extrêmétistes de tous les pays.
.
Mêmes causes produisent les mêmes effets.
Réfléchissons à autre chose, car réfléchir, c'est ce qui nous différencie des fous qui détruisent tout et croient que la violence est une preuve de raison.

Reviens Post Momo, Reviens
Bah pourquoi ?
Parce que la France elle a besoin de toi !

Post monétaire Déposé le 04/04/2016 à 17h46  
Par Post monétaire Citer

On veut pas des extrêmes! a écrit le 04/04/2016 à 17h37

Et personne pour mettre en taule les fascistes de gauche comme de droite?

L’extrême gauche et l’extrême droite c'est la même saloperie totalitariste, l'une a engendrée Staline et l'autre Hitler, que ces ordures dégagent de nos rues.

Tant qu'on ne sera pas en démocratie directe réelle, il y aura un "pouvoir" à désirer,
et tant qu'on utilisera de la monnaie, il y aura de quoi payer des gens pour crever à votre place comme le font tous les extrêmétistes de tous les pays.
.
Mêmes causes produisent les mêmes effets.
Réfléchissons à autre chose, car réfléchir, c'est ce qui nous différencie des fous qui détruisent tout et croient que la violence est une preuve de raison.

Déposé le 04/04/2016 à 17h37  
Par On veut pas des extrêmes! Citer

Et personne pour mettre en taule les fascistes de gauche comme de droite?

L’extrême gauche et l’extrême droite c'est la même saloperie totalitariste, l'une a engendrée Staline et l'autre Hitler, que ces ordures dégagent de nos rues.

Déposé le 04/04/2016 à 17h16  
Par Benoui Citer

Vrai vie a écrit le 04/04/2016 à 16h02

Je crois qu'a cet age on se souci plus de son acné ou son dernier IPHONE ou de sa prochaine paire Adidas que du code du travail.
Ce qui m'intrigue c'est que dans un pays comme le notre ou le chômage des jeunes explose aucun étudiant ne s'insurge pour enrayer le phénomène.
Mais rien ne m’étonne, quant j'entends des ados parler, ils pensent qu'a 25 ans, il auront le bel appart a Lyon, un appart en bord de mer, et un cabriolet pour partir en week-end faire la fête au bord de la Méditerrané.
La vrai vie vas vite les rappeler en l'ordre.

la génération Z démontre bien l'echec de la transmission de la valeur travail

mais aussi les rêves et l'irréalisme dans lequel ils évoluent

il faut aussi mettre le doigt sur un point important: les écoles.
Dans le supérieur, on vous dit que serez chef de ci-cela en sortant, responsable de ça,... et que votre salaire débutera a 45k€
... alors que dans les faits....

en meme temps, quand j avais 20ans, je me disais que je gagnerais 60k€ a 35ans, et que j aurais une bonne place, gagnée au mérite dans une grande entreprise...
.. dans les fait,... j'ai quitté avec la plus grande déception et désillusion une très grande entreprise, .. pour finir a mon compte,... avec un bon salaire, certes, mais beaucoup de risque, et de dettes

j espere que nous arriverons a qqchose de positif bientôt!

Déposé le 04/04/2016 à 17h15  
Par Vermine rouge Citer

On voit ce que l'extrême-gauche est capable de faire dans les lycées et les facs: bibliothèques saccagées, amphithéâtres vandalisés...
Alors détruire des commerces, ça ne les dérange pas.
Ils se battent pour le travail, ça justifie tout...

Post monétaire Déposé le 04/04/2016 à 16h59  
Par Post monétaire Citer

celui qui te connait a écrit le 04/04/2016 à 15h12

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir Papa (et son compte en banque) derrière soit pour subvenir à ses besoins, n'est ce pas mon cher? ;o)

Mais non tu ne me connais pas, sinon tu ne dirais pas autant de connerie sur mon père.
Mais bon, en tant que troll anti personnel qui n'arrive pas à contre argumenter le discours post-monétaire avec son intelligence, il est normal que tu balances de saloperies. :o)

Post monétaire Déposé le 04/04/2016 à 16h57  
Par Post monétaire Citer

Benoui a écrit le 04/04/2016 à 15h04

les jeunes ne vont pas dans la rue pour défendre un truc qu il ne connaissent pas
... ils vont dans le rue pour ne pas aller en cour

si on demande a tous ses "jeunes" si ils ont lus le texte, je pense que seul 30% pourront répondre par l affirmative
... et c est plutot très dommage

quand je vois de lycéens brandir des pancarte avec "je ne me lève pas pour 1200€" ou encore "le soir et le dimanche, c est fait pour baiser, par pour bosser"... vraiment je m interroge du vécu de ces jeunes!!??

ils ne se rendent pas compte, mais ils insultent par la les smicards et ceux qui bossent le dimanche... comme si il s agissait de sous-crottin...
ils n ont pas de recul sur ça, et surtout, ne se remettent pas en cause

et si on vient a parler des "occupations nocturnes"... je trouve que c est une très bonne idée, qu il faut mettre en avant des discours anti-système-actuel.... le seul problème, c est que je bosse la journée...et passer une nuit blanche ce n est pas possible
accessoirment, a t on une idée des activités de ces personnes qui peuvent se permettre de ne pas aller travailler en journée our récupérer?

Je ne pense pas qu'ils insultent les smicards vu que les smicards rêvent de la même chose qu'eux : un salaire plus élevé.
.
Mais au final, Smicards ou pas, tous contents de perdre leur vie à la gagner.

Déposé le 04/04/2016 à 16h02  
Par Vrai vie Citer

Benoui a écrit le 04/04/2016 à 15h04

les jeunes ne vont pas dans la rue pour défendre un truc qu il ne connaissent pas
... ils vont dans le rue pour ne pas aller en cour

si on demande a tous ses "jeunes" si ils ont lus le texte, je pense que seul 30% pourront répondre par l affirmative
... et c est plutot très dommage

quand je vois de lycéens brandir des pancarte avec "je ne me lève pas pour 1200€" ou encore "le soir et le dimanche, c est fait pour baiser, par pour bosser"... vraiment je m interroge du vécu de ces jeunes!!??

ils ne se rendent pas compte, mais ils insultent par la les smicards et ceux qui bossent le dimanche... comme si il s agissait de sous-crottin...
ils n ont pas de recul sur ça, et surtout, ne se remettent pas en cause

et si on vient a parler des "occupations nocturnes"... je trouve que c est une très bonne idée, qu il faut mettre en avant des discours anti-système-actuel.... le seul problème, c est que je bosse la journée...et passer une nuit blanche ce n est pas possible
accessoirment, a t on une idée des activités de ces personnes qui peuvent se permettre de ne pas aller travailler en journée our récupérer?

Je crois qu'a cet age on se souci plus de son acné ou son dernier IPHONE ou de sa prochaine paire Adidas que du code du travail.
Ce qui m'intrigue c'est que dans un pays comme le notre ou le chômage des jeunes explose aucun étudiant ne s'insurge pour enrayer le phénomène.
Mais rien ne m’étonne, quant j'entends des ados parler, ils pensent qu'a 25 ans, il auront le bel appart a Lyon, un appart en bord de mer, et un cabriolet pour partir en week-end faire la fête au bord de la Méditerrané.
La vrai vie vas vite les rappeler en l'ordre.

Déposé le 04/04/2016 à 15h34  
Par rebêle Citer

Benoui a écrit le 04/04/2016 à 15h04

les jeunes ne vont pas dans la rue pour défendre un truc qu il ne connaissent pas
... ils vont dans le rue pour ne pas aller en cour

si on demande a tous ses "jeunes" si ils ont lus le texte, je pense que seul 30% pourront répondre par l affirmative
... et c est plutot très dommage

quand je vois de lycéens brandir des pancarte avec "je ne me lève pas pour 1200€" ou encore "le soir et le dimanche, c est fait pour baiser, par pour bosser"... vraiment je m interroge du vécu de ces jeunes!!??

ils ne se rendent pas compte, mais ils insultent par la les smicards et ceux qui bossent le dimanche... comme si il s agissait de sous-crottin...
ils n ont pas de recul sur ça, et surtout, ne se remettent pas en cause

et si on vient a parler des "occupations nocturnes"... je trouve que c est une très bonne idée, qu il faut mettre en avant des discours anti-système-actuel.... le seul problème, c est que je bosse la journée...et passer une nuit blanche ce n est pas possible
accessoirment, a t on une idée des activités de ces personnes qui peuvent se permettre de ne pas aller travailler en journée our récupérer?

si vous n'êtes pas prêt à sacrifier quelques heures de sommeil pour votre "lutte" n'espérez pas grand chose de la vie.

Déposé le 04/04/2016 à 15h12  
Par celui qui te connait Citer

Post monétaire a écrit le 04/04/2016 à 14h36

N'empêche, c'est très révélateur sur le niveau intellectuel de cette société, où des jeunes sont obligés d'aller dans la rue pour :
.
" Obtenir de continuer à être des esclaves salariaux ".
.
La différence entre "avec et sans loi du travail", c'est la longueur de leur chaîne d'esclave :o) (avec : 3 maillons de moins. Super !)

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir Papa (et son compte en banque) derrière soit pour subvenir à ses besoins, n'est ce pas mon cher? ;o)

Déposé le 04/04/2016 à 15h04  
Par Benoui Citer

Post monétaire a écrit le 04/04/2016 à 14h36

N'empêche, c'est très révélateur sur le niveau intellectuel de cette société, où des jeunes sont obligés d'aller dans la rue pour :
.
" Obtenir de continuer à être des esclaves salariaux ".
.
La différence entre "avec et sans loi du travail", c'est la longueur de leur chaîne d'esclave :o) (avec : 3 maillons de moins. Super !)

les jeunes ne vont pas dans la rue pour défendre un truc qu il ne connaissent pas
... ils vont dans le rue pour ne pas aller en cour

si on demande a tous ses "jeunes" si ils ont lus le texte, je pense que seul 30% pourront répondre par l affirmative
... et c est plutot très dommage

quand je vois de lycéens brandir des pancarte avec "je ne me lève pas pour 1200€" ou encore "le soir et le dimanche, c est fait pour baiser, par pour bosser"... vraiment je m interroge du vécu de ces jeunes!!??

ils ne se rendent pas compte, mais ils insultent par la les smicards et ceux qui bossent le dimanche... comme si il s agissait de sous-crottin...
ils n ont pas de recul sur ça, et surtout, ne se remettent pas en cause

et si on vient a parler des "occupations nocturnes"... je trouve que c est une très bonne idée, qu il faut mettre en avant des discours anti-système-actuel.... le seul problème, c est que je bosse la journée...et passer une nuit blanche ce n est pas possible
accessoirment, a t on une idée des activités de ces personnes qui peuvent se permettre de ne pas aller travailler en journée our récupérer?

Post monétaire Déposé le 04/04/2016 à 14h36  
Par Post monétaire Citer

N'empêche, c'est très révélateur sur le niveau intellectuel de cette société, où des jeunes sont obligés d'aller dans la rue pour :
.
" Obtenir de continuer à être des esclaves salariaux ".
.
La différence entre "avec et sans loi du travail", c'est la longueur de leur chaîne d'esclave :o) (avec : 3 maillons de moins. Super !)

Déposé le 04/04/2016 à 14h21  
Par tordu Citer

glandu a écrit le 04/04/2016 à 13h58

Les étudiants bien tranquilles sont des loubards issus du 3eme arrondissement, les mêmes qui ont cassé la rue Victor hugo en 2010 et le mêmes qui ont bousillé le centre ville au moment de coupe du monde avec l'Algérie.
je vis dans le 5eme et les identitaires sont des gens qui me rassurent face aux loubards en capuche.

c'est vrai que les cranes rasés qui agressent des gens sans aucune raison autre que leur couleur de peau, c'est rassurant.

vous auriez été bienheureux dans l'allemagne des années 30 vous

Déposé le 04/04/2016 à 13h58  
Par glandu Citer

kamel69110 a écrit le 04/04/2016 à 12h12

facile de s'en prendre a des etudiants bien tranquilles,on ne les voient pas dans les manifs pro-palestinienne ou dans l'est lyonnais le courage des fafs est a la hauteurs de leurs actions....

Les étudiants bien tranquilles sont des loubards issus du 3eme arrondissement, les mêmes qui ont cassé la rue Victor hugo en 2010 et le mêmes qui ont bousillé le centre ville au moment de coupe du monde avec l'Algérie.
je vis dans le 5eme et les identitaires sont des gens qui me rassurent face aux loubards en capuche.

Déposé le 04/04/2016 à 13h27  
Par TERREUR Citer

L’extrême gauche (ANTIFA) et l’extrême droite partagent les mêmes valeurs, c'est adire la revendication dans la violence et la terreur.
L’histoire est là pour nous rappeler que lorsque que des groupes extrémistes de gauche ou de droite ont pris le contrôle d’un état, cela c'est toujours fini dans un bain de sang pour le peuple.
Ce sont des gens par nature ultra violent et souffrant d'une grande frustration, avide de pouvoir il l'exerce dans la terreur.

Déposé le 04/04/2016 à 12h47  
Par la guerre des boutons Citer

Bah toujours la gueguerre entre des fachos d'extreme droite et des fachos d'extreme gauche. Rien de neuf.

Déposé le 04/04/2016 à 12h12   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par kamel69110 Citer

facile de s'en prendre a des etudiants bien tranquilles,on ne les voient pas dans les manifs pro-palestinienne ou dans l'est lyonnais le courage des fafs est a la hauteurs de leurs actions....

Déposé le 04/04/2016 à 11h47  
Par Guet apens ? Citer

Ce n'est pas ce que raconte rebellyon

"Précision 13h30 : environ 200 personnes sont arrivées devant la Manu où une vingtaine de fafs attendaient, provoquant les passant·es. Les manifestant·es (principalement des lycéen.e.s) se sont alors dirigés vers les militants d’extrême droite. La police s’est interposée pour protéger le groupe de provocateurs. Les policiers ont blessé plusieurs manifestants, deux d’entre eux seraient à l’hôpital actuellement."

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.